140 max

Crédit: Photo-libre.fr

La « Twittérature », vous connaissez ?

Il s’agit en fait de cette nouvelle tendance qui consiste –  sur Twitter – à écrire une histoire comme on écrirait un roman…

Mais en 140 caractères maximum !

Ce n’était qu’une question de temps, n’est-ce pas, avant qu’un événement qui soit consacré au phénomène voit le jour ! Et c’est chose faite maintenant puisque c’est aujourd’hui, 16 octobre, que se tient à Québec le premier Festival de Twittérature.

« 140 Max », c’est donc le nom de cet événement qui se propose de réunir les passionnés de gazouillis sur Twitter.

J’avais déjà parlé du phénomène en mai dernier, tout juste ici 

Mais signe des temps ? Voilà que je suis tombée sur cet autre article, tiré du site Internet Enviedecrire.com  sur lequel j’aime bien aller faire un tour de temps en temps (on se demande bien pourquoi !!) Et dans lequel on racontait justement que l’ éditeur australien Text Publishing avait justement lancé une initiative pour le moins originale, demandant aux gens «Pourriez-vous résumer les plus grands classiques de la littérature en un tweet de dix mots ?».

L’expérience ayant donné jusqu’à maintenant des résultats pour le moins surprenants !

Il est possible de retrouver tous ces résumés d’œuvres littéraires (et bien d’autres !) sur Twitter, en recherchant le mot clé #10wordbooks. Mais on en trouve également sous le mot clé #1livre10mots .

On en parle ici.  Et puis ici.

La programmation complète du Festival de Twittérature est quant à elle disponible sur le site Internet de l’Institut de twittérature comparée (et oui! Ça existe vraiment ! Pouvez-vous croire?)

Alors ? On se lance ?

Source: Enviedecrire.com

AJOUT:

Voilà que Twitter lui-même se met de la partie, créant un Festival mondial de la fiction, événement qui se tiendra du 28 novembre au 5 décembre prochain.

À vos claviers !

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Écrire pour se conjuguer au Je

Pourquoi écrire? Cette sempiternelle question, combien de fois me la suis-je posée ? Avant de laisser surgir ces mille et une réponses qui vont bien au-delà des friables «pour être lu», «s'exorciser», «raconter des histoires». Ou pour la[...]

À la poursuite des mots...

Un nouveau mois, je sais pas pour vous, mais moi, ça me paralyse ! Un peu comme une page blanche devant laquelle tout semble possible.... Et devant laquelle par conséquent, on se sent un peu intimidé[...]

Manies, ou lorsque la créativité fait des caprices

Ces jours-ci, vous l'aurez sans doute remarqué, j'écris fort peu. Non pas que je me sois exilée en Sibérie. Tout juste ce fait que l'inspiration semble me faire cruellement défaut ! Mais il est vrai sans doute[...]

Entre incertitudes et convictions

La vie est remplie d'incertitudes. Ces choses que l'on imagine dans sa tête sans nécessairement en avoir la confirmation dans le réel. Ces questions que l'on se pose depuis toujours et pour lesquelles nous devrons probablement nous[...]

Des mots, des mots, et sans doute, quelques maux !

  Ces derniers jours, je me suis mise à relire l'ensemble de mes chroniques, ces textes que j'avais d'ailleurs rassemblés sous forme de livres. Une entreprise qui - je suis forcée de l'avouer -  m'a laissée[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.