À la mode le féminisme ?

IStock

Ces derniers mois, comme pour tenter de trouver un certain équilibre dans un quotidien qui trop souvent me donne le tournis, j’ai entrepris de tenter ce qui en théorie relève de l’impossible: «créer du temps» dans mes journées ou – comme dans les vôtres j’imagine ! – trop souvent 24 heures ne semblent pas devoir suffire !

Ainsi, cet été, profitant du soleil qui très tôt le matin était déjà levé, j’ai commencé à sortir du lit quelque part autour de 4h30 – 5h.

Le but de ce qui est perçu comme une folie par toute personne saine d’esprit? Créer du temps, une parenthèse tel un clignement œil qui dans la folie du quotidien n’appartient qu’à moi ! Car à cette heure du jour bien sur, tout le monde dort.  À ce moment du début du jour (ou de la fin de la nuit pour la majorité!), l’Homme de la maison ainsi que fiston dorment toujours. Et O Miracle! Au delà de la maison, même les voisins fêtards ont déclaré forfait !

Et cela, dans une ville bruyante comme l’est Montréal, ça vaut de l’or ! Car alors, le temps semble s’être arrêté l’espace d’un instant et je peux ainsi me permettre de lire ma presse sur tablette en enfilant deux bons lattés !

Le bonheur !

****

Tout cela pour dire que depuis des semaines donc, j’ai tout loisirs de débuter ma journée en ayant le temps de faire le tour de toutes nouvelles qui à mes yeux, sont dignes d’intérêt (et cela n’est pas une science exacte bien sur!).

Ces dernières semaines, j’ai été plutôt fascinée de constater combien le mot «féminisme» était revenu sur la sellette ! Car alors qu’il y a peu, s’avouer féministe semblait devoir rimer avec «matante frustrée racontant comment elle avait un jour brûlé son soutien-gorge » ou encore, l’équivalent, pas très sexy convenant en, d’un bouton sur le nez dont notre dernière envie au monde est de laisser voir la présence, voilà qu’aujourd’hui, être féministe, ça semble devenu presque «cool»!

Il aurait en effet fallu vivre sur mars ces derniers temps pour ne pas entendre parler du fameux discours d’Emma Watson, l’actrice ayant joué le rôle de Hermione Granger dans Harry Potter et qui devant les Nations Unies il y a quelques semaines, a invité tous les hommes à se rallier à la cause égalitaire dans une campagne spéciale HeForShe (ou LuiPourElle)

Dans le temps de le dire, sur internet, la vidéo de sa présentation est devenue virale sur You Tube.

La semaine dernière, c’était au tour de la chanteuse Taylor Swift, lors d’une entrevue à Tout le monde en parle, de se déclarer féministe.  Une entrevue qui depuis, à fait le tour du monde alors que Time en a parlé. Vanity Fair aux États-Unis également. De même que le Daily Mail en Angleterre. Et cela, sans compter tous les journaux européens qui ont évoqué eux aussi cette entrevue qui sur Youtube semble elle aussi vouloir devenir virale.

Bien sur, on ne peut que se réjouir qu’aujourd’hui, se dire féministe ne soit plus considéré comme une tare sociale! Car dans un monde ou les acquis des femmes ces dernières années semblent toujours fragiles (il suffit de penser notamment au cas de cette femme qui en Irlande cet été, malgré qu’elle ait été violée, s’est vu refuser l’avortement malgré sa fragilité psychologique!), il est nécessaire je pense que les jeunes femmes se sentent interpellées par un combat qui les concerne elle aussi.

Toutefois, je me demande, un peu comme le fait Slate dans cet article, si tous ces artistes qui ces temps ci disent soutenir le féminisme le pense réellement. Ou bien si se dire féminisme ne relève pas plutôt d’une façon pour elle de se mettre en valeur. Car même Karl Lagerfeld, lors du lancement de sa collection Printemps 2015 s’est mis de la partie en mettant en scène une manifestation féministe pour présenter son défilé!

Est-ce qu’à force de se déclarer féministe à tous vents, nous n’avons pas un peu vidé le mot de tout son sens, tel que le propose Slate?

****

Dans l’esprit de cette question, je suis tombée récemment sur un entrefilet de la Presse dans lequel le journal annonce que lui aussi, prochainement, entrera dans le mouvement avec un grand dossier qui se propose de présenter ces raisons pour lesquelles les femmes se disent féministes aujourd’hui. 

Un peu à contre-courant de ce mouvement qui a émergé sur Twitter cet été et dans lequel des jeunes femmes se faisaient photographier avec une pancarte indiquant en une phrase pourquoi elles n’étaient pas féministe, La Presse souhaite maintenant, de la même façon, présenter les raisons pourquoi à l’opposé, nous les femmes nous nous disons aujourd’hui féministe.

J’avoue avoir noté l’adresse à laquelle on nous demande d’envoyer nos photos. Et réfléchir depuis à cette fameuse phrase qui dirait tout ! Mais qui surtout, ne sonnerait pas creux.

Et vous, vous vous dites féministes ?

Et si vous êtes un homme, que pensez-vous de tout cela ? (parce que comme Emma Watson le prône avec son HeForShe, vous aussi êtes concernés !)

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Em Ford et le pouvoir de l'image

Comme beaucoup de femmes, j'ai passé une grande partie de ma vie à être complexée.  Et à ce titre, j'en suis malheureusement consciente, je suis bien loin d'avoir le monopole! Car toutes, ne sommes nous pas[...]

DSM-5, Toutes des folles finies

Le DSM-5, vous connaissez ? Probablement que pour vous comme pour moi jusqu'à hier, cet acronyme sonne-t-il comme du chinois. En effet, j'ai découvert avec surprise en lisant mon journal hier matin que les psychiatres - comme[...]

L’index Schick ou lorsque une entreprise décide de se mêler de nos choix en matière de petites culottes

Les culottes de grand-mère sont-elles responsables de la chute de vigueur du dollars canadien ? Voilà autre chose maintenant ! C’est en effet la très «sérieuse» question au coeur de cette  nouvelle diffusée hier par l’entreprise Schick Hydro[...]

Russie éternelle

J'ai toujours été fascinée par la Russie. Allez savoir pourquoi mais pour ne serait-ce que tenter de comprendre l'immensité russe, tant de son territoire que de sa culture, j'ai lu la plupart des essais de la[...]

La crise de la quarantaine, on en parle!

Alors que les jours semblent trop souvent se suivre, les uns pareils aux autres, il arrive parfois de ces surprises qu'on avait pas vues venir.... et qui ont indéniablement l'art d'ensoleiller une journée! Comme ce courriel[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.