Amour et passion en format numérique

À Paris, se déroule actuellement le Salon du livre. Un Salon qui cette année, est axé sur le livre ancien mais dans lequel la nouvelle tendance du livre en format numérique est loin de passer inaperçue !


Ainsi, on apprend que le roman Harlequin, un genre qu’on pensait avoir complètement disparu de la carte (du moins, je le pensais !), serait celui qui bénéficierait le plus de la nouvelle popularité des liseuses électroniques ! On explique le phénomène du fait que selon toutes vraisemblances, les liseuses électroniques permettent de cacher la couverture du livre… De façon que la gène souvent associée à la lecture de ce genre littéraire dans les lieux publics disparaisse du coup.

Une tendance qui semble vouloir confirmer, comme on l’a déjà souvent lu dans les médias, que la littérature de sentiment, telle que pratiquée par Harlequin, soit souvent associée à de la pornographie pour femmes… Et qu’il semble préférable de se cacher pour en lire !

On en parle partout ces jours ci. Dans le Guardian de Londres ainsi que dans le New-Yorker américain. Mais aussi, dans Le Figaro.

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Le jardinier du roi dans ma liseuse

Comme moi, vous aimez les livres anciens ? Et pour vous réclamer d'un minimum de paradoxe, vous aimez bien lire vos livres sur une liseuse ? (comme quoi, on peut aimer les livres anciens et[...]

Fifty Shades of Grey au temps de Madame de Sévigné

Photo: IStock Fifty Shades of Grey, vous en avez entendu parler ? C'est, parait-il, LE phénomène de l'heure en terme de littérature ! Mais, il ne faut pas le dire trop fort n'est-ce pas ? Car[...]

Addiction

Ça y est ! Je suis accro !Mais à quoi donc, vous demandez-vous ?À ma liseuse électronique, tout simplement !C'est que je me suis amusée, depuis que je l'ai reçue à Noël, à rechercher sur[...]

Gatsby le magnifique et les années folles

Pour une raison que je ne m'explique pas, j'ai toujours été fascinée par les années vingt. Celles que l'on appelle aussi les années folles... Parce que semblant remplies de promesses suite à ces quatre années de[...]

4 commentaires sur “Amour et passion en format numérique

  1. J'ai beaucoup lu de livre Harlequin dans mon adolescence. Je les ai gardés longtemps et j'ai fini par les donner à la bibliothèque. Mais je connais des femmes qui aiment toujours en lire mais qui se sentent gênées. Moi je trouve qu'il n'y a rien là. Chaques pesronnes est libre de ses choix de lecture. Mais je reconnais qu'il y a beaucoup moins de gens qui s'affichent avec un Harlequin. merci pour ce billet Marie.

    1. J'ai aussi lu quelques livres de ce genre alors que j'étais plus jeune mais j'ai vite eu ce sentiment d'avoir fait le tour, tellement les histoires sont toujours faites sur le même moule. Un peu comme les Danielle Steel qui à mon avis sont de la même eau. Mais je comprends celles qui aiment lire ce genre de livre qu'on peut lire en deux temps trois mouvements !
      Bonne journée à toi ! Marie

  2. Je suis surprise d'apprendre qu'il y a autant de lectrices (peut-être même lecteurs ?) qui lisent encore Harlequin.

    Moi aussi, j'ai lu Harlequin dans mon adolescence, mais pas plus que 3,car je me suis vite rendue compte que c'était toujours les mêmes personnages qui revenaient : la fille superbe même au sortir du lit, l'homme fort et entêté qui finissait toujours par succomber aux charmes de la femme. On a beau être influençable à l'adolescence, il y a toujours bien des limites.

    J'espère qu'à ce Salon du livre il y aura beaucoup de livres du trio que j'aime tant : Flaubert, Maupassant, Zola ainsi que plusieurs autres.

    Mais à bien y penser, l'important n'est-ce pas de lire ?

    Bonne journée Marie,

    Marjo

    1. Et lectrices, il y a assurément !!! J'ai lu qu'il se vendait encore 4 livres Harlequin à la seconde, à l'échelle de la planète ! Je dois avouer que moi aussi, tout comme toi, j'ai eu peu de difficulté avec ce modèle homme/femme qui est dessiné à gros traits dans ces livres: la femme belle mais avec peu de moyens. Et l'homme un brin agressif mais avec du pouvoir… aux charmes de qui la femme succombera néanmoins… En lisant les articles, j'ai vu que l'entreprise est loin de vouloir rendre les armes puisqu'elle a maintenant des collections destinées spécialement pour les jeunes filles… Comme quoi, le modèle est bien loin de vouloir s'éteindre !

      Quant à Zola, je dévore actuellement ses Rougeon-Macquart 😉 Je suis rendue au troisième et je dois avouer que j'ai du fouiner sur Internet afin de trouver un arbre généalogique pour me retrouver dans cette famille ! C'est toute une oeuvre ! J'en parlerai sans aucun doute dans une chronique 😉

      Bonne journée à toi ! Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.