Ateliers, saveurs… et nouveaux horizons

 

Crédit: Pixabay

Hier, je racontais que selon une étude sur laquelle je suis tombée cet été, les instants et, d’une certaine façon, la liberté qu’on s’offrait parfois en cherchant de l’aide à l’extérieur pour nous libérer de certaines tâches moins «trippantes» du quotidien (ménage, cuisine, etc), quitte à payer pour l’obtenir, c’était bien souvent gage de bonheur.

Et cela, bien plus que tous les objets matériels que l’on peut s’offrir dans une vie !

Par ailleurs, dans l’un de mes derniers billets, je racontais également à quel point j’étais fascinée de constater combien il pouvait être difficile de nos jours d’aller vers les autres lorsque, lorsque pour une raison ou pour une autre, on souhaite dynamiser son réseaux d’amitiés. Parce que là-dessus, je sais bien que je n’ai rien inventé n’est-ce pas ? Et que plus encore, je suis bien loin d’être la seule oursonne de la forêt qui un jour réalise que ces amis que l’on connaît depuis l’université, la vie étant ce qu’elle est, et bien on les voit moins. Non pas par manque d’envie bien sur! Mais tout banalement, parce que la famille, les obligations, les déménagements parfois, ou pire, les divorces dans certains cas, se chargent un jour ou l’autre de venir brouiller les cartes.

Bref! Je ne répéterai pas ici ce que je racontais alors dans ce billet mais vous pourrez le relire si l’envie vous en prend.

Tout cela pour en venir au fait qu’après des semaines – que dis-je? des mois et des mois ! – à chercher à re-dynamiser mon cercle d’amis en osant aller vers les autres (au travail surtout puisque je travaille pour la même grande entreprise depuis plus de quinze ans maintenant) j’ai du me rendre à l’évidence! De nos jours, vouloir se faire de nouveaux amis, c’est trop souvent perçu comme suspect. La triste vérité étant qu’en tant qu’humain, plus souvent qu’autrement, nous préférons continuer de fréquenter les mêmes cercles plutôt que de s’ouvrir à de nouvelles personnes. Risquant ainsi une seule chose à mon humble avis ! Celle de, parmi toutes ces nouvelles personnes à croiser notre route, d’en trouver une ou deux nouvelles qui puissent devenir, à leur tour, significative dans notre vie.

Et que les choses soient claires ! Je ne parle pas ici de chercher l’amour ! Tout juste d’élargir son cercle d’amis ! Je n’ose donc même pas imaginer combien cela peut s’avérer le parcours du combattant lorsque l’on se retrouve seul(e) en raison d’un divorce. Ou parce que, en raison d’un nouveau travail par exemple, on se retrouve parachuté dans une ville ou un pays qui nous sont étrangers et dans lesquels, par la force des choses, on ne connaît personne.

Bref ! C’est ainsi que hier midi, j’ai décidé de tenter une nouvelle expérience ! Et c’est ainsi qu’après avoir fouiné sur internet pendant un bon moment, j’ai fait cette découverte d’ateliers culinaires bien particuliers. Ceux-ci étant offerts par Ateliers & Saveurs,  une petite entreprise du Vieux-Montréal (mais ayant également pignon sur rue à Québec).

Le but ? Pendant l’heure du lunch, se voir offrir une occasion de faire d’une pierre deux coups en jumelant atelier de cuisine…et rencontres de nouvelles personnes provenant des milieux les plus divers. Toutes ayant un point en commun: l’ouverture aux nouvelles expériences, à la découverte. Le goût des bons petits plats vite faits, bien faits!

Et ? Une heure à tuer pendant le lunch du midi.

Alors, comment ça fonctionne les Ateliers & Saveurs, en formule Midi Express comme celle à laquelle j’ai participé hier midi ?

En bien il suffit d’abord de consulter le calendrier des activités et de choisir une date en fonction du menu offert. Pour un prix partant à 22$, on nous offre alors une formule d’une heure dans laquelle les trente premières minutes sont consacrées à l’atelier culinaire en tant que tel. Puis les trente minutes restantes à la dégustation du plat cuisiné en groupe.

Hier, c’est à un risotto de champignons et canard effiloché au vin blanc et huile de truffe auquel ma collègue et moi avons eu droit. Un délice, vous ne pouvez pas imaginer à quel point ! Pour l’occasion, nous étions quatre, deux étudiantes françaises inscrites aux HEC, ma collègue et moi. Mais ces ateliers peuvent réunir jusqu’à une douzaine de personnes à la fois.

Au final, je suis retournée au travail, repue, mais surtout, certaine d’une ou deux choses ! Celle de cuisiner de nouveau cette recette à la maison très bientôt ! Mais aussi, de refaire cette expérience très bientôt !

Clairement, convenons-en, nous sommes très loin ici du sandwich au poulet pressé pris de façon non moins pressée sur un coin de table de cafétéria !

Pour ma part, un grand coup de coeur que je vous recommande chaudement d’essayer si vous en avez l’occasion.

Enfin, je sais que vous êtes d’un peu partout à me lire et que par conséquent, Montréal ou Québec c’est peut-être un peu loin pour que vous puissiez envisager d’essayer ces ateliers! C’est pourquoi, si des ateliers semblables se donnent près de chez-vous, je vous invite à venir le mentionner en commentaire.

Histoire de partager l’envie, qui sait ?

Et vous ? Vous avez déjà participé à ce genre d’activité ? Vous avez aimé ? Je suis curieuse de savoir !

(*) Je tiens à préciser ici que je n’ai reçu ni invitation, ni gratuité de la part de Ateliers & Saveurs.  Bref ! J’ai payé mon atelier, comme tout le monde!  Je ne partage ici qu’une activité que j’ai tout simplement appréciée et que j’ai envie de partager. À bon entendeur !

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Le principe de la relativité...

  Tout est relatif ! On a beau entendre cette petite phrase à toutes les sauces, on en comprend tout le sens qu'à quelques moments privilégiés ! Ainsi, alors que je lunchais avec une amie que je n'avais[...]

L'amitié comme un scénario de sciences fiction

«J'ai consulté mon téléphone: je n'avais aucun message. C'est à cela que servent les téléphones portables, à se rendre compte que personne ne pense à vous. Avant, on pouvait toujours rêver que quelqu'un cherchait à[...]

Comment se portent vos amis ?

À l'heure d'Internet, des Twitter, Facebook et autres avancées de la technologie de communication, on peut se demander ce qu'il advient de nos amitiés dans notre monde dit moderne... Je lisais ce week-end un vieux magazine Psychologie qui[...]

Le jeu de l'amitié et du hasard ou l'art d'évoluer sur une corde raide

Pourquoi est-ce si difficile d'entrer en contact avec les gens, une fois la vingtaine, voire la trentaine, derrière nous ? Je me le demande ! Un peu comme si notre statut d'étudiant, à cette époque[...]

Les territoires inexplorés

De nos jours, j'ai l'impression qu'on peut vraiment tout faire. Car «Sky is the limit», n'est-ce pas? Et encore !  Car les étoiles n'ont qu'a bien se tenir ! De nos jours, nous pouvons presque banalement changer[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*