Au début…

C’est en janvier 1877 qu’est effectivement née Adeline , cette femme qui était destinée à devenir mon arrière-arrière grand-mère (ou plutôt de qui j’étais destinée à devenir l’arrière-arrière petite fille !).

Le 11 juin 1894, elle épouse à St-Raymond dans le Compté de Portneuf mon arrière-arrière grand-père, Édouard. Au moment de leur mariage, dans la tradition de l’époque, Adeline était tout juste âgée de 17 ans…. Ensemble, ils auront plusieurs enfants, dont deux en particulier qui reviendront plus tard dans mon histoire; Dollard et Anne-Marie.

Pour la petite histoire, le Canada est entré en guerre en 1914. Près de 620 000 Canadiens et Canadiennes prirent part à cette Première Guerre mondiale, à une époque où le Canada ne comptait que quelques millions d’habitants… Soixante-six mille Canadiens y seront tués… À titre d’anecdote, tout juste avant qu’il ne parte pour cette guerre en 1914, Adeline avait dit à Edouard que, consciente que les besoins des hommes étaient différents de ceux des femmes, elle comprendrait qu’il profite de l’occasion, advenant que celle-ci se présente. Elle lui demanda cependant de ne jamais oublier de lui envoyer sa paie à elle, de ne jamais les abandonner… L’histoire ne dit cependant pas si monsieur se prévalut de cette « permission » (mais quel jeu de mot !)…

Mais contre toute attentes, Edouard, qui est épileptique, décèdera ultimement de la grippe Espagnole. Son décès amènera par conséquent Adeline a se remarier, ce qu’elle fera le 28 juillet 1919, avec un veuf, prénommé Joseph-Pierre. Adeline est alors âgée de 42 ans.

Parmi les enfants de Adeline et Édouard, Dollard naît en septembre 1904 et sa sœur Anne-Marie naîtra quant à elle en juillet 1908. Dollard, mon arrière-grand-père, épousera en juillet 1923 Lucienne, une toute jeune fille, âgée alors de 19 ans, tout comme lui. Ensemble, ils auront deux enfants, Ernest, né en mars 1925 et, ma grand-mère Jeanne qui naîtra quant à elle en mai 1927.

Et c’est ici que l’histoire commence à suivre un cours qu’on pourrait qualifier de tortueux…un cours qui allait faire souvent ballotter au gré du vent et parfois dériver, les générations à suivre…

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Vivre en marge

Crédit: Photo-libre.fr Je racontais hier combien le fait que mon arrière-arrière-grand-père Édouard ait été atteint d'épilepsie avait du peser lourdement sur son destin...mais également, sur celui des siens.  Plus, probablement que tout ce que j'avais pu imaginer[...]

...qui en génèrent d'autres.

Crédit: Photo-libre.fr Ainsi, je vous racontais hier qu'en consultant les résultats du recensement de 1911, j'étais tombée récemment sur un détail qui m'avait d'une certaine façon accroché.... Car quiconque a déjà consulté de vieux recensement sait qu'à l'époque, au[...]

Fragments de réalité

Photo: PABvision.com Je sais ! Il n'aura sans doute échappé à personne que je parle peu de mon livre ces temps ci... Aussi, vous serez-vous même fait la réflexion que je me dérobe peut-être. Ou qu'à[...]

À la guerre comme à la guerre: un faux Paris pour leurrer l'ennemi

Ne trouvez-vous pas vous aussi qu'il est passionnant de fouiller dans l'histoire ? La petite tout comme celle avec un grand «H» ?  Pour tout ce qu'on y apprend tant sur ceux qui nous on précédés[...]

Une histoire qui s'écrit

Lors de la rencontre à laquelle j’ai assisté vendredi dernier avec les auteurs Alexandre Jardin, Eric Fotorino et Philippe Forest, une question fort intéressante à été soulevée. Ainsi, la recherche de vérité familiale peut-elle mener[...]

2 commentaires sur “Au début…

Répondre à funnysnow Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.