Bombance et boustifaille: Le cuisinier François

Nous voici donc au troisième et dernier titre de mon Top-3 des meilleurs livres de cuisine…anciens!

Pierre François de la Varenne (1618-1678), cuisinier du marquis d’Uxelles, est l’auteur de ce premier livre de cuisine de l’histoire moderne, ouvrage capital parmi tous car marquant le passage de la cuisine du Moyen-Âge à la grande cuisine moderne. Dans son livre, «Le cuisinier François, Enseignant la manière de bien apprêter et assaisonner toutes les viandes grasses et maigres, légumes, pâtisseries et autres mets», on retrouve ainsi des recettes qui délaissent les saveurs aigres-douces et épicées que l’on retrouvait jusque là, choisissant plutôt de mettre en valeur le goût véritable des ingrédients.

Le succès de ce livre a été si important qu’il a été publié à plus de 250,000 exemplaires à travers le temps, qu’il eut quelques 250 éditions et qu’il fut réimprimé en France jusqu’en 1815. Premier livre a avoir été traduit en anglais, il donna lieu sur le marché à des éditions pirates à Amsterdam ainsi qu’à La Haye, en plus d’une imitation (Le cuisinier françois méthodique) publiée sans nom à Paris en 1660.

Alors après l’entrée et le repas principal, quoi servir à vos invités pour le dessert au prochain Noël?

Pourquoi pas une tourte de crème, comme la cuisinait le Cuisinier François en 1651?

Tourte de crème

Prenez de la crefme bien fraifche, & la délayez auec vn peu d’amendes battuës, du fucre, & vn peu de bouillie faite auec du lait, & bien cuite; faites le tout enfemble bouillir vn bouillon, & lors que tout cét appareil fera froid, mettez le dans voftre abaiffe, faites la cuire. Eftant cuite, fucrez la bien, & fin vous voulez, la mufquez et furuez. (Le cuisinier François, page 265)

Noël vient ! Et avec lui, la visite qui débarque!

Alors à nos fourneaux !

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Bombance et boustifaille: La cuisine d'Alexandre Dumas

Comme je le racontais hier, j’ai pensé joindre l’utile à l’agréable. Et, profitant de la période des fêtes et ses repas trop copieux à venir et de mon projet de calendrier de l’Avant, vous proposer mon Top-3 des[...]

Ni vues, ni connues: Panthéon, histoire, mémoire: où sont les femmes?

C'est un secret de Polichinelle: j'adore les livres! Plus encore les beaux livres. Aussi, lorsque je suis tombée sur celui-ci au dernier Salon du livre, il était pratiquement prévisible que j'y succombe. Un collectif,[...]

Il faisait beau et tout brûlait, Vincent Giudicelli

C'est rare que j'en lise mais je dois l'avouer, j'ai été agréablement surprise par la lecture de ce tout petit recueil de nouvelles de l'auteur Vincent Giudicelli, «Il faisait beau et tout brûlait». Dans la première[...]

Quelque part en Occident, Stéphane Lefebvre

Pour ce billet consacré à mon Calendrier de l'Avent littéraire, je me suis attaquée à un livre reçu gracieusement par Annika Parence Éditeur, «Quelque part en Occident» de l'auteur Stéphane Lefebvre. Et clairement, vous ne[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.