Ça y est !

Photo: IStock

Ça y est !


Cinq cent chroniques aujourd’hui ! Pour de vrai cette fois ci !
Mais pouvez-vous croire que ma famille, dans sa majorité, ne sait rien de ma double vie «bloguesque»? J’ai bien sur eu envie à quelques reprises d’en partager le lien ! Et je suis d’ailleurs passée bien près, le 8 mars dernier, alors que je soulignais dans un billet le rôle des femmes de ma famille au fil des générations – à l’occasion de la journée de la femme bien sur – de mettre un lien sur ma page Facebook afin d’en partager le propos avec mes proches…. Chose à laquelle je n’ai néanmoins pu me résoudre…
Pourquoi ? Je ne saurais dire…
De la gène peut-être? La peur d’être jugée ? Ou de déplaire à ceux qui me sont proches s’ils découvraient ma double vie ?

Ou peut-être simplement ce désir de préserver mon jardin secret ? Ce lieu ou je deviendrais presque un personnage de roman si je n’y prenais garde…

Probablement un peu de tout cela sans doute…Même si c’est fort probablement bien ridicule !

Mais c’est un peu, je pense, comme si je craignais en affichant au grand jour la liberté que j’affiche ici, de me retrouver soudainement et paradoxalement bâillonnée dans mes propos… Comme si j’avais peur qu’ils se mettent soudainement à me regarder différemment… Car il ne fait nul doute que la «Marie-au-nom-composé» est beaucoup plus timide que la Marie que vous connaissez ici !

Mais comme le veut l’expression nous n’en sommes pas à un paradoxe près n’est-ce pas ? 

Alors ! Dites docteur ! Est-ce que ça se soigne ?

Bonne journée 😉

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Histoire sans fin

Les familles, à mon avis, ont été inventées afin de lier pour l'éternité des personnes qui autrement, n'auraient eu absolument rien en commun ! Et là dessus, je suis tentée de penser que le responsable[...]

Exil

Ce dimanche, je racontais combien l'automne, au-delà de la beauté des paysages et de l'abondance de couleurs....ça pouvait aussi nous donner par moments un sérieux coup de blues ! À moi du moins ! Bien que[...]

Tous pareillement uniques

Nous sommes tous uniques.Du moins, aimons nous croire qu'il en est ainsi...Je suis tombée la semaine dernière sur un article du journaliste Fabien Deglise du Devoir qui racontait que récemment, un développeur web américain, Daniel[...]

Passage

C'est hier, dans la froideur Sibérienne de janvier (il faisait -36 degrés à Montréal !!!) que j'ai inscrit mon bébé, déjà grand garçon, pour son entrée à l'école à l'automne... Petit homme, tout excité d'entrer dans[...]

4 commentaires sur “Ça y est !

  1. Bonjour Marie,

    En plus de préserver ton Jardin secret, j'ajouterais qu'il y a cette pudeur en toi qui t'empêche de t'ouvrir à ta famille concernant ton blogue.

    Il est toujours plus facile de parler à une amie de ce que nous ressentons ou vivons qu'à notre famille. La peur d'être jugée ? d'être perçue différemment des autres membres de la famille ? la peur du ridicule ? Je ne sais trop, mais sûrement un peu de cet amalgame.

    Si jamais tu avais le désir de partager avec ta famille, peut-être pourrais-tu leur faire lire un de tes billets. Ainsi, suite à leur réaction, tu déciderais si tu veux continuer dans le partage.

    Bon ! l'ex intervenante auprès de femmes meurtries arrête ici son analyse.

    Bonne journée,

    Marjo

    1. Probablement que je garderai cela pour moi un bon bout de temps encore ! Je me souviens que j'avais regretté un temps, au début, de l'avoir dit à ma mère… Imagines ! Je n'avais pas sitôt mis une chronique en ligne qu'elle m'appelait, moins de deux secondes plus tard, craignant que quelqu'un de la famille ne tombe là dessus ! Bien sur, à l'époque, personne ne me lisait ! Les possibilités que quelqu'un de la famille ne découvre mes écrits étaient donc à un niveau bien en dessous du nul 🙂 Mais elle avoue elle même aujourd'hui que cela l'a fait cheminer aussi… Comme quoi…! À ce jour, elle, mon frère et une ou deux cousines savent. C'est tout et je pense que c'est mieux ainsi, de préserver les sensibilités de chacun 😉

      Marie

  2. Je comprends ton questionnement chère Marie. Tout d'abord Bravo pour ton 500ième. J'apprécie beaucoup venir te visiter et partager avec toi.Ca a pris du temps avant que je me décide à t'écrire ,je te lisais en cachette.Mais je suis bien heureuse de l'avoir fait. Quand j'ai divorcé,ce fut une période extrèmement difficile à passer. Alors j'ai demandé de l'aide auprès de gens ayant passé par là,je me sentais moins seule.J'ai ensuite donné des conférences sur ma vie de femme divorcée car je voulais à mon tour redonné espoir aux autres pour se sortir de la tempête. J'ai écris sur toute ma vie, de mon enfance à aujourd'hui.Et voici pourquoi je te comprends de ne pas avoir trop le goût que tes proches voient tes écritures. J'ai écris sur plein de sujets dont mes proches ne savent que ce qui était nécessaire.Je ne sentais pas non plus le besoin de tout leur raconter en détail. J'avais surtout pas envie de me faire prendre soit en pitié où de trop me faire questionner. J'ai pas eu une vie malheureuse. Tous nous avons dans nos vies de hauts et des bas.Alors ,quand j'allais donner des conférences je le faisait à l'extérieur de ma région. Je n'ai jamais regretté cette décision. Il y a 2 ou 3 ans, j'ai brûlé tout mes écrits.J'avais besoin de passer à une autre étape. Je me suis allégé les épaules et aujourd'hui je me sens pleinement libre.J'ai réussi à pardonner à mon ex-mari. J'ai peut être protégé mes parents en ne disant pas tout de ma vie de couple.J'avais des amies pour ça. Alors,je comprends tes questionnements. Je n'ai aucuns conseils à donner à qui que ce soit.Seule chose que j'ai le goût de te dire écoute ta petite voix elle ne trompe pas. Merci pour ta générosité « bloguesque » et bonne journée Marie. désolée si j'ai écris aussi long.

    1. Bonjour à toi ! Si tu savais comme je comprends ce besoin de redonner dont tu parles ! J'ai un peu le même sentiment avec ce blogue qui m'apporte tellement de beaux commentaires comme le tiens… Ce qui donne du sens à ce qui en aurait bien peu autrement… Après la perte de notre bébé, il y a eu une grande période assez difficile entre mon mari et moi.. Et étonnamment, ce qui m'a le plus aidée c'est de parler avec des femmes autour de moi qui bien que plus âgées, me semblaient avoir trouvé elles, le secret d'une vie de couple longue et sans heurts… J'ai découvert comme une révélation qu'elles aussi avaient eu des moments difficiles dans leur couple, sans que celui ci n'ait éclaté pour autant… Ça m'a déculpabilisée et donné le sentiment que nous aussi, nous pouvions passer à travers… C'est pour ça je pense que j'ai du plaisir à partager ici: parce que je me dis que si je fais du bien à une personne, tout n'est pas perdu ! Et c'est sans doute ce qui fait le plus défaut à nos sociétés actuellement: la transmission ou le partage d'une certaine sagesse les uns avec les autres, d'une façon qui nous permette de réaliser que finalement, nous sommes tous pareils et que peut-être, nous sommes appelés d'une façon presque mystérieuse à passer par des étapes de vie qui se ressemblent… Comme tu vois, moi aussi je peux faire long dans mes commentaires 🙂 Pas de soucis alors 🙂

      Merci pour tes commentaires qui me font toujours un grand plaisir !

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.