Pages féminines d’un autre temps…Les différents conjugaux

À la recherche du bonheur pour gens mariés

Mauvais caractère; la grande cause des différents conjugaux

Les neuf-dixième des malentendus conjugaux sont causés par le caractère. Dans ce siècle de « jazz » ou les femmes sont plus indépendantes que jamais, le caractère se monte facilement. Les femmes ne se marient plus seulement pour se faire vivre; les femmes célibataires font quelquefois deux fois autant d’argent que les hommes qui les demandent en mariage.

M. Oswarld Naftzger, un sociologue danois, a étudié l’aspect des malentendus conjugaux dans plusieurs pays et il en est venu à la conclusion que dans l’univers, les causes principales de frictions sont, rangées par ordre d’importance, les suivantes:

  1. Le mauvais caractère, ce qui veut dire le caractère à l’emporte-pièce;
  2. L’ingérence d’une tierce personne;
  3. La brutalité qui ordinairement va de pair avec l’ivrognerie;
  4. La pauvreté;
  5. Trop de parents de la femme à supporter;
  6. Incapacité d’avoir des enfants;
  7. La différence de race ou de religion.

Les divorces abondent actuellement en Europe, et l’émancipation des femmes, qui a grandement augmenté depuis la guerre, en est en partie responsable.

La femme: égale de l’homme

Les femmes ne veulent plus être considérées comme « le sexe faible ». Elles se sentent l’égale de l’homme et assez fortes pour lui tenir tête, et cette pensée, si elle n’est pas contrôlée, conduit vite à la pente fatale au mariage et qui est la séparation.

Les principales causes de divorce en Europe sont la question de caractère, la brutalité de l’homme et surtout, la « tierce personne » (homme ou femme). Dans les pays les plus éprouvés par la guerre, la perte de la fortune ou des salaires de famine ont obligé les femmes à aller chercher du travail en dehors, afin d’aider la famille. Ceci est généralement fatal et brise le lien conjugal.

Il y a aussi en Europe bon nombre de divorces entre personnes de race ou de religion différentes. Ces mariages finissent en banqueroute la plupart du temps, quoique cela puisse prendre plusieurs années avant que les époux réalisent qu’il y a des barrières que la seule question sentimentale ne puisse franchir.

Les États-Unis, le pays le plus riche, devrait être le plus heureux. Si la loi de prohibition était vraiment opérante dans sa mise en vigueur ou ce qui serait mieux, si elle était rejetée, les divorces diminueraient probablement.

Cependant, le point important est celui-ci: « Rendez-vous maître de votre caractère et les divergences conjugales qui empoisonnent tant d’existences, s’atténueront partout pour le plus grand bonheur de l’humanité. »

(Le Petit journal, 18 mars 1928, page 5)

Pages féminines d’un autre temps…Monsieur et Madame

Crédit: Pixabay

Fut une époque où tout était codifié, même les relations de couple…

*****

MONSIEUR ET MADAME

————————————-

Entre eux

En famille, de nous dire Berthe Bernage, les règles du savoir-vivre ne sont pas rigoureuses, heureusement! Mais l’aimable liberté qui y règne ne doit pas porter atteinte à la bonne éducation. D’ailleurs, quand celle-ci est devenue une habitude, on l’observe dans la vie de tous les jours.

Lui envers elle Continuer la lecture de « Pages féminines d’un autre temps…Monsieur et Madame »

Scène de la vie conjugale ou quand ta bouffe ne fait pas fureur

Je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne, j’aime beaucoup essayer de nouvelles recettes. Parce que ça permet de varier les repas. Et que ça rend la tâche d’alimenter la tribu un peu moins aliénante et répétitive.

C’est pourquoi j’ai essayé en début de semaine une recette de pain de viande aux lentilles, histoire d’intégrer des légumineuses à notre menu. Mais, une recette qui, je dois l’avouer, n’a malheureusement pas fait fureur ici.

Ce soir, vendredi,  l’Homme de la maison, plein de bonnes intentions, arrive avec des repas de son traiteur au travail.

  • L’Homme: « Fiston! Veux-tu du pain de viande ? » Et il prend soin d’ajouter, le plus naïvement du monde (et surtout, comme si c’était supposé être rassurant): « Pas celui que maman a fait là! »

Rassurez moi ! C’est vraiment chien n’est-ce pas ?! 😂

#MerciBien
#AdieuMondeCruel
#LorsqueTaBouffeNeFaitPasFureur
#PapaEstDansLaMerde

La chasse à l’amour au temps des licornes

Crédit: Pixabay

Comme mon boulot consiste principalement à regarder de la télé presque quarante heure par semaine, on pourrait croire qu’une fois chez-moi, j’évite de me retrouver devant un écran. Mais, je suis forcée de confesser que, si c’est vrai la plupart du temps, un peu comme un péché mignon inavouable, je ne peux résister aux émissions dans lesquelles on parle d’amour.  Du genre «90 jours pour se marier». Ou encore, «Mariage à l’aveugle»  (Married at first sight)…

Parce que, un peu comme une bonne poutine bien grasse, on sait que c’est très très mauvais pour la santé! Mais on préfère éviter d’y penser pendant qu’on l’englouti!

Bref, ce weekend justement, je suis tombée sur ce genre d’émission dont la thématique, en apparence légère, a néanmoins suscité en moi quelques réflexions…

Le sujet en question? Cette vie de couple un peu pas mal idéalisée  par beaucoup d’entre nous. Et pour laquelle certains sont néanmoins prêts à beaucoup pour partir à sa conquête !

Continuer la lecture de « La chasse à l’amour au temps des licornes »

L’amour pour toujours, et si on se trompe, Ciao Babe !

Pixabay

Hier, je suis tombée sur un article un peu troublant. Tellement que je me suis empressée de le partager sur la page Facebook des Chroniques d’une cinglée.

Et à voir le nombre de réactions qu’il a suscité, je suis forcée de constater aujourd’hui que je suis bien loin d’être la seule qui s’en soit trouvée un peu perturbée…

Ainsi, dans cet article trouvé sur le site internet du journal Suisse Le Temps,  on parle du fait que de nos jours, l’amour, le vrai, celui  ultra-parfait des comédies romantiques dont l’idée, j’en ai l’impression, nous a probablement un peu tous et toutes été transfusée par intraveineuse à notre naissance, ne nous ferait tout banalement plus rêver. Et que dans les faits, contrairement à l’idée reçue, l’amour ne nous rendrait plus aveugle. Le contrat de rupture étant un peu comme d’office intrinsèque au premier baiser… Celui qui dans les comédies romantiques rime rien de moins qu’avec le début d’une vie parfaite, celle-ci faite d’échanges et de moments partagés avec cette moitié avec laquelle l’héroïne se voit enfin réunifiée.

Que pour le meilleur, bien sur !

Continuer la lecture de « L’amour pour toujours, et si on se trompe, Ciao Babe ! »

Le paradoxe du choix ou les relations humaines à l’heure de l’abondance

Pexels

Sommes-nous vraiment plus heureux, globalement, aujourd’hui ? Dans nos sociétés dans lesquelles de nos jours tout est accessible et permis?

Un monde dans lequel par conséquent, cette abondance de choix semble parfois – un peu paradoxalement – devoir s’accompagner d’une certaine «obligation d’être heureux».

Et gare à ceux qui n’y parviennent pas, n’est-ce pas !

Car c’est clairement leur faute s’ils ne sont pas heureux !

Honnêtement, je me pose la question!

Aussi, je suis tombée ce matin sur un article fascinant publié par Slate qui met en perspective cette réflexion sur laquelle je me suis longtemps questionnée.

Continuer la lecture de « Le paradoxe du choix ou les relations humaines à l’heure de l’abondance »

Petit lexique à l’intention des hommes (et des femmes surtout!) ou quand tout n’est qu’une question de langage

Crédit: Pexels

Mon dernier billet vous aura peut-être fait rire (un peu !) si vous êtes une femme. Ou ? Découragé (pas mal!), si vous êtes un homme.

C’est selon !

Un ami à qui je racontais ma théorie du Mammouth me disait justement que ce n’était pas très gratifiant comme vision pour les hommes.

Je le conçois!

Je tiens toutefois à préciser ici qu’il n’y a rien de pénalisant dans cette vision de l’ère des Mammouths comme meilleur exemple pour expliquer les différences hommes-femmes! Rien de plus, à mon humble avis, que la constatation de nos différences.

Néanmoins, je suis forcée de l’avouer, le fait de vous exposer cette théorie m’a amenée, moi aussi, à pousser ma réflexion sur le sujet.

Car c’est bien beau de savoir qu’il y a un monde, littéralement, qui sépare nos comportements selon que nous soyons homme ou femme. Mais dans le quotidien, de savoir que j’ai l’immense privilège d’avoir l’œil pour la poussière parce que théoriquement, le grand ordre de l’univers m’a ainsi programmée, ça ne me console pas tellement.

Continuer la lecture de « Petit lexique à l’intention des hommes (et des femmes surtout!) ou quand tout n’est qu’une question de langage »

Retour à l’anormal

Chaos, Dave Pearson, Flickr

Il y a des moments de vie pendant lesquels je me dis qu’il vaut parfois mieux cesser d’essayer d’avoir prise sur son environnement, et s’asseoir un petit moment.

Parce que clairement, on a l’impression de se trouver au théâtre, devant un mauvais vaudeville !

Mais que paradoxalement, un peu par voyeurisme mais aussi, parce qu’on a rien trouvé de mieux à faire, on ne peut s’empêcher d’être curieux de voir jusque où tout ça va aller!

Ces temps-ci, je l’avoue, je n’écris pas beaucoup.

De même que j’ai cessé de raconter les développements de cette saga de vente de notre duplex à mon entourage tout autant qu’à vous!

Continuer la lecture de « Retour à l’anormal »

L’amour au temps de la Saint-Valentin

IStock Photo

Le sujet du jour, partout, tant sur les blogues que dans les médias, ce sera sans aucun doute la Saint-Valentin n’est-ce pas?

Le genre de fête que l’on adore, ou que l’on déteste.

Ou que l’on adore détester ! Pourquoi pas !

C’est selon !

Un peu comme  si à ce chapitre, l’indifférence n’était pas une option !

En ce qui me concerne, il n’y a rien que je trouve plus anti-romantique que de me ruer le 14 février dans un restaurant bondé proposant un menu pré-formaté, supposément pensé pour mettre en appétit les amoureux …

Je ne sais pas pour vous! Mais en ce qui me concerne, ça ne m’inspire pas trop cette idée de tous faire la même chose au même moment! Un peu comme une gang de petits soldats bien dociles….

*****

Continuer la lecture de « L’amour au temps de la Saint-Valentin »

Pas toujours simple de vivre en couple !

Crédit: Photo-libre.fr

Si vous êtes en couple, ou l’avez été, vous l’avez probablement déjà prononcée cette petite phrase n’est-ce pas ?

Et pourtant, vous étiez probablement bien loin de vous douter à quel point vous pouviez être près de la vérité!

Je suis tombée ce matin sur cet article qui m’a fait sourire. Soit, un Top 25 des lois les plus insolites en matière de sexe et de couples.

Si vous vous souvenez, l’an passé, j’avais justement écrit ce billet dans lequel on recensait quelques unes de ces vieilles loi fort désuètes en matière de droit des femmes, c’est le moins que l’on puisse dire, et qui pourtant, sont toujours en vigueur. Comme par exemple, cette vieille loi française qui veut qu’à Paris, le pantalon soit interdit aux femmes. À moins que celles ci ne soient à vélo ou à cheval…. Une loi pourtant toujours en vigueur de nos jours !

Continuer la lecture de « Pas toujours simple de vivre en couple ! »

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)

Follow by Email