07/30/16

Hier encore, j’avais 20 ans

Pexels

En décembre dernier, je vous racontais cette histoire de Peter Emshwiller, un écrivain, acteur et réalisateur de 56 ans qui, il y a une quarantaine d’années, quelques part dans les années 70, a eu cette idée un peu surprenante de se filmer lui-même en train de poser des questions…à l’homme qu’il deviendrait.

Profitant de l’occasion pour mettre également sur bobine les réponses qu’il imaginait que pourrait lui faire son «futur- moi» un jour.

D’où cette idée ici d’écrire cette lettre à la jeune femme de 20 ans que j’ai été. Il y a bien longtemps, à ce qu’il me semble…

Un exercice qui, je l’ai constaté, demande énormément de compassion envers la personne que l’on a été…

Et qui redonne foi en l’avenir !

Continue reading

Partagez avec vos proches!
07/15/16

Juste merci !

Crédit: Pexels

Parfois, la vie nous réserve certaines surprises !

Comme ce moment précis, ou hier, en consultant la liste de mes abonnés, j’ai eu tout un choc en découvrant que celle-ci avait soudainement et presque comme magie, triplé en nombre!  Un tel choc je vous dirais que j’ai même cru, l’espace d’une seconde, avoir été «spammée» (ça doit bien exister en français ce mot là, non ?) !

Bref ! Plein de nouveaux lecteurs qui, presque en cachette, se sont joints à nous ces derniers jours, derrière le rideau de mon salon !

Un événement qui n’est sans doute pas étranger au fait que mon dernier billet ait été repris sur le site du Huffington Post. Une nouvelle qui a, elle aussi, très clairement fait ma semaine !

Continue reading

Partagez avec vos proches!
04/13/15

À la vie comme à la guerre ou les mystérieux chemins du hasard

Crédit: Photo-libre.fr

Il est assez fascinant de constater à quel point parfois nos vies – ou la façon dont les choses se présentent à nous – ça relève presque tu hasard jusqu’à un certain point…

Un enchaînement d’événements qui au premier regard ne semblent avoir aucun lien entre eux. Mais qui en regardant en arrière, un peu comme nous le ferions dans le rétroviseur, s’avèrent parfois synonyme d’engrenage infernal.

Ce weekend, l’homme de la maison et moi avons enfin reçue cette nouvelle que nous attendions depuis si longtemps et à laquelle nous n’osions presque même plus rêver… Une offre d’achat présentée par des acheteurs, autant sinon plus motivés que nous l’étions nous-même il y a presque deux ans, déterminés à acquérir ce duplex que nous avions nous-même acquis, convaincus qu’il constituerait pour nous le début d’une belle aventure de propriétaire d’immeuble locatif…

Une aventure qui pour nous, je suis forcée de le constater aujourd’hui, a semblé avoir beaucoup plus a voir avec certains chemins de croix… qu’avec l’expérience dont nous avions naïvement rêvé. Un endroit dont nous aurions pu convertir le sous-sol en appartement pour ma mère. Un lieu qui nous aurait permis d’être chez-nous en ville comme nous l’avions été en banlieue… Et qui à la limite, aurait pu s’avérer – avantage non négligeable – un bel investissement pour nos vieux jours.

Continue reading

Partagez avec vos proches!
10/31/14

La naissance du monde

Photo: Flickr

Devenir parent, on s’en doute, c’est le début de questionnements sans fin, et cela, pour le reste de notre vie. Fille ou garçon ? Que deviendra-t-il (ou elle) plus tard? Quelle sera sa personnalité ? Cet enfant, ressemblera-t-il plus à sa mère ou bien à son père? École privée ou publique ? 

Vous voyez le genre !

Mais, le premier questionnement de tous, c’est probablement de choisir un prénom pour cet humain en gestation. Un choix sur lequel bien sur, il faudra que les deux parents s’entendent d’abord! Quant ce n’est pas toute la famille qui s’en mêle ! Car alors là, «nous ne sommes pas sorties du bois», comme on le dit si bien chez-nous !

Ma cousine Kath est en ce moment enceinte de son deuxième enfant, un petit garçon qui naîtra vraisemblablement en février. Comme je serai marraine, j’échange parfois sur Facebook avec celle qui habite malheureusement à quelques heures de chez-moi, me permettant à l’occasion de lui suggérer des idées de prénoms… Mais surtout, d’avoir au moins l’impression d’être une marraine utile !

Continue reading

Partagez avec vos proches!
10/14/14

Le bonheur au bout de ma ligne

IStock

Il y a de ces moments parfois dans une vie ou, ce qui pour d’autres semblerait bien banal, constitue pour nous rien de moins que le bonheur !

Vendredi dernier, en arrivant chez-moi, j’ai eu la surprise de trouver dans mon courriel une réponse que j’espérais, que j’attendais - paradoxalement sans trop l’attendre – un peu comme une ligne à pêche qu’on lance à l’eau juste pour le plaisir de troller (*)… Et devant laquelle on se retrouve fort étonnés de voir le poisson mordre…

C’est que je suis comme ça moi: toujours mille et un projets sur la table, la tête débordante d’idées dont tout au plus une seule sur dix verra effectivement le jour. Comme si mon plus grand plaisir au fond résidait peut-être bien plus dans cette recherche constante d’idées que dans leur réalisation en tant que telle…

Probablement qu’il faudrait que je fasse des recherche là dessus ! Qui sait ? Peut-être que ça se soigne ?

Bref, c’est que depuis longtemps, moi qui travaille dans le monde de la télévision et qui suis littéralement passionnée de médias, je rêvais de mettre sur pieds des ateliers d’éducation aux médias destinés entre autres aux jeunes du primaire. Dans un monde ou tous, nous sommes littéralement bombardés d’images, de nouvelles et de nouveautés technologiques aux impacts souvent insoupçonnés, je me disais que définitivement, ce que nous avions tous besoin – nos enfants plus encore! - c’était d’apprendre à surfer dans tout cela !

Continue reading

Partagez avec vos proches!
08/9/14

Cul-de-sac

Chaque année lors des vacances estivales, c’est le même scénario qui se produit: j’ai envie de tout faire, tout voir, être partout…

Vous savez ce que c’est, j’imagine ! Après de longs mois d’hiver à vivre comme des robots programmés par le métro-boulot-dodo, le printemps, puis l’été ensuite, nous installent comme du jour au lendemain dans ce qui semble tout avoir d’un certain chaos organisationnel…

Plus d’horaire, plus de routine, plus même de repas planifiés d’avance le dimanche… Pire encore ! Quelque «rechutes» dans deux ou trois librairies ou je me suis égarée «par hasard» ces dernières semaines, avec pour conséquence bien prévisible qu’une pile de livres recommence à s’amonceler sur ma table de chevet….Et cela même si, comme pour pousser la «délinquance» jusqu’au bout, j’ai toujours entre les mains deux ou trois livres entamés…

Ce «lâcher-prise», ça a du bon, direz-vous ! Avec raison très certainement! Car bien loin de moi l’idée de tenter de vous convaincre du contraire !

Le bonheur, aurait-je en effet envie de clamer haut et fort!

Continue reading

Partagez avec vos proches!
08/20/13

Loin devant (mais pas trop !)

Crédit: IStock

Quiconque conduit ou a déjà conduit une voiture sait que, dans le but de mieux anticiper ce qui s’en vient, il vaut mieux regarder loin devant soi…

Afin de prévoir les obstacles et de voir venir le danger.

********

Ces jours-ci, je l’avoue, le quotidien m’étourdit.

C’est qu’hier,  après une bonne dizaine de visites au cours des deux ou trois dernières semaines, nous avons enfin eu une offre d’achat pour notre maison. Ce petit nid auquel nous avons donné beaucoup d’amour au cours des six dernières années. Cet endroit ou mon garçon a connu les années de sa plus tendre enfance. Une maison que nous avions achetée dans le but d’y accueillir un deuxième enfant… Sans savoir à l’époque, bien sur, que notre fille n’aurait même pas le temps d’y regarder les couleurs dont nous avions repeinte sa chambre…

Continue reading

Partagez avec vos proches!
03/7/13

L’ordre des choses

Crédit: IStock

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours su que j’allais écrire. Peut-être parce que, confusément, je pressentais que la seule façon que j’aurais jamais d’exorciser mes démons familiaux ce serait par l’écriture. Par ces mots qui coulent comme le sang dans les veines…

Ou encore, comme un fleuve que rien ne peut contrôler. Et dont les eaux finissent par inonder tout ce qui se trouve aux alentours. Même les terres les plus arides…

Je vous disais il y a une semaine ou deux que j’étais devant une décision difficile. Tellement que j’ai eu comme cette impression d’avoir la tête complètement vide, incapable de me concentrer sur quoi que ce soit d’autre.

Continue reading

Partagez avec vos proches!
02/26/13

Le chaînon manquant

Crédit: IStock

Je suis forcée de l’avouer: c’est la disette côté inspiration ces jours ci !

Ce qui ne m’a pas empêchée de sourire ce matin, en tombant sur cet article du journal Web Le journal des Femmes, dans lequel on parle des fausses croyances les plus drôles des enfants.

Vous vous souvenez ? Ces choses dont vous étiez convaincu enfants, faute d’explication…

Cela m’a rappelé mon fils qui un jour, visiblement troublé d’avoir appris qu’il avait été dans mon ventre….est venu me demander si nous croquions vraiment les bébés!

Décidément, il en avait conclus qu’il devait bien y avoir un «chaînon manquant» dans l’équation ;-)

Partagez avec vos proches!
10/14/12

Coup de blues

Est-ce parce que c’est dimanche? Que dehors il pleut? Que face à cette nouvelle interface de mon blogue, je me sens comme un chien dans un jeu de quilles? Ou encore, parce que depuis une semaine, mon niveau d’énergie frôle le point de congélation?

Et que l’inspiration, comme par magie, semble partie voir ailleurs si elle y était…

Aucune idée!

Sauf que de me voir ainsi dépourvue de cette envie d’écrire qui m’avait jusque là tenue debout me met devant cette évidence qu’à l’heure ou tout semble toujours aller trop vite (court par ci, court par là! 1h40 pour me rendre au travail. Autant pour en revenir…), je me sens soudainement comme

…désynchronisée.

Car le rêve, par moment ça me semble bien loin du fait de vouloir posséder une magnifique voiture. Ou encore, d’avoir une maison plus grande. Ou mieux encore, de partir en vacance à l’autre bout du monde.

Non.

Car le rêve – presque aussi chimérique que le fait de toucher le Saint-Graal – c’est peut-être tout simplement de prendre un café au lait.

Seule.

Derrière une porte fermée à double clés. Dans ce qui semblerait un semblant de victoire sur les assauts du quotidien qui sous le masque des obligations – familiales, professionnelles, des rêves qui refusent de se taire – bouffent tout sur leur passage…

Est-ce parce que c’est dimanche? Que dehors il pleut? Que face à cette nouvelle interface de mon blogue, je me sens comme un chien dans un jeu de quilles? Ou encore, parce que depuis une semaine, mon niveau d’énergie frôle le point de congélation?

Et que l’inspiration, comme par magie, semble partie voir ailleurs si elle y était?

Je n’en sais rien!

Mais la vérité c’est que tout cela n’en fini plus de tourner en boucles dans ma tête…

Partagez avec vos proches!