01/19/13

Tout cela pour ça !

En passant devant un kiosque à journaux hier, j’ai été frappée d’une révélation ! Soit que même si j’ai bien souvent cette impression d’être complètement dépassée par la vitesse de la vie moderne….il y a des choses qui elles, ne changeront vraiment, mais vraiment jamais!

À preuve, cette page couverture du magazine Elle Québec de février qui fait sa une de la belle et talentueuse Karine Vanasse …presque nue.

Je n’ai pu m’empêcher de lever les yeux au ciel et de me demander- l’espace d’une seconde – comment il était Dieu possible que nous en soyons encore là !

Est-ce que je le verrai de mon vivant, ce jour ou les filles ne ressentiront plus la nécessité de se mettre à nue sur une page couverture de magazine, mettant ainsi plus d’emphase sur leurs attributs physiques que sur leur talent ?

Mon Dieu ! Y a-t-il un seul homme sur la planète qui ferait cela ???

Misère !

Partagez avec vos proches!
10/30/12

Réalité augmentée…et fragmentée

 

Photo tirée du catalogue de Simons

Et oui ! Je suis tout à fait consciente que j’aborde régulièrement le sujet ! Mais je ne peux personnellement m’empêcher de réagir, en tant que femme, lorsque je tombe, au cours de mes « pèlerinages » sur Internet, sur ce genre de nouvelles pour le moins troublantes

Le genre de nouvelle en fait qui a cet art de me laisser …pour le moins perplexe !

Car voilà, il semblerait que le mannequin vedette de Simons, le modèle suprême de femme tel que valorisé par la chaîne de vêtements…soit un homme.

« Avec son physique spectaculaire, Lea T  rivalise de plein droit avec les beautés fatales de la planète, depuis sa triomphale arrivée sur les podiums au milieu des années 2000. Mais sur le plateau d’Oprah Winfrey, en février 2011, la belle Brésilienne a toutefois confié un sidérant secret: son vrai nom est Leandro et elle est née fils de la vedette du soccer Toninho Cerezo ». (La Presse)

Si le PDG de l’entreprise s’est dit tout à fait surpris de l’attention suscitée par l’affaire, je ne peux pour ma part m’empêcher de me questionner… Est-ce à cela que la jeune femme d’aujourd’hui est supposée d’identifier ? Cette image d’une femme construite ? D’un humain déconstruit ?

Continue reading

Partagez avec vos proches!
10/2/12

Miroir ! Miroir ! Dis moi qui est la plus belle !

Photo: IStock

Combien de fois par jour vous regardez-vous dans un miroir?

Bien que la question puisse sembler légèrement sans intérêt, il semble que certains chercheurs aient songé à en faire un sujet d’étude. Et bref,  cette étude, d’origine britannique et qui a été publiée dans les pages de Behaviour Research and Therapy récemment, en est venu à la conclusion qu’en moyenne, une femme se regardait 38 fois par jour dans un miroir. Et l’homme ? 18 fois.

Plus ou moins étonnant en cette ère de paraître, de chirurgies esthétiques et du vivre sur les réseaux sociaux n’est-ce pas ?

N’en demeure pas moins que la chose ne fait pas toujours que des heureux ! Et voilà que je suis tombée sur ce fascinant article tiré du journal Le Devoir et dans lequel on raconte cette histoire de deux américaines, Autumn Whitefield-Madrano, journaliste et blogueuse de 36 ans et de Kjerstin Gruys, sociologue dans le début trentaine qui un jour, ont décidé de tenter une expérience pour le moins révélatrice. Soit de vivre pendant un an sans se regarder dans un miroir pour la première. Et pendant un mois pour la seconde. Et c’est ainsi qu’excédées par cette tyrannie du paraître typiquement moderne, ont-elles décidé d’amorcer ce qu’on pourrait qualifier de «cure anti-miroir» : période pendant laquelle elles ont décidé de se priver de miroir, mais aussi, de ne plus prêter attention à leur reflet, quel qu’il soit. 

«Le blogue d’Autumn (the-beheld.com) a donné le ton de cette tendance – oui, elle est en train de faire des émules – l’an dernier. « Je me suis rendu compte que j’adoptais un «visage miroir», a-t-elle expliqué il y a quelques semaines au quotidien britannique The Guardian pour justifier son geste. Chaque fois que je voyais mon reflet, j’ouvrais les yeux un peu plus grand, je rentrais les joues et j’abaissais mon menton pour ressembler un peu plus à ce que j’avais envie d’être. Je me trouvais très vaniteuse. » (Le Devoir) 

Une expérience tellement fascinante et intéressante qu’à mon avis, elle devrait être présentée aux ados dans les écoles ! Eux qui sont tellement vulnérables à toutes ces tendances qui imposent à tous un corps parfait, une vie parfaite. Et qui se valorisent par le nombre «d’amis Facebook» qu’ils peuvent se targuer d’avoir…

On trouve cet article du Devoir tout juste ici.  Et dans le Guardian qui en a aussi parlé.

Partagez avec vos proches!
07/28/11

Submergés

En cette ère de médias numériques, sommes-nous trop branchés ? 

Nous pourrions penser que oui.

Un article sur lequel je suis tombée hier parlait justement d’une étude Britannique ayant démontré qu’environ le tiers des Britanniques se disaient submergés par les technologies numériques qui se multiplient. 20%  d’entre eux ont avoué ne plus se sentir en contrôle de cette masse d’information qui est maintenant à notre portée. Et pour finir, quelque 65% de ces personnes disaient planifier privilégier à l’avenir le mode de relations en face à face….

Bien que l’étude en question ait été réalisée en Grande-Bretagne, on peut raisonnablement penser que ces données puissent être adaptables à l’ensemble des sociétés dites civilisées.
Comme quoi, plus de moyens de communiquer, ce n’est pas toujours mieux…

Aussi, j’aurais envie de citer ici l’un des lecteurs qui dans la section des commentaires disait ceci:

«La plupart des médias permettent de voir. Aucun ne permet de comprendre. Sauf la lecture et le silence

C’est tellement vrai !

Partagez avec vos proches!
10/5/10

Là ou on se disperse un peu..

Vous pensez que je me suis trouvée une nouvelle marotte en vous parlant de médias ces temps-ci ? Et bien non ! C’est seulement que je complète un Certificat universitaire en Analyse des médias (que je ne vois plus l’heure de finir d’ailleurs !) et justement, je commence à entendre le tictac du compteur et son bruit entêtant puisque j’ai trois travaux à remettre d’ici décembre… 

Et oui ! En plus du travail. Des courses à la garderie pour aller récupérer mon fils en fin de journée. Et des courses tout court ! Et des soupers. Et des bains. Puis des repas que je prépare à l’avance pour ma mère qui comme vous le savez, est atteinte du Parkinson en plus …d’une maladie cœliaque qui l’empêche totalement de manger quoi que ce soit contenant du blé. Ce qui vous pouvez sans doute l’imaginer, demande un peu de créativité côté cuisine ! Et de la planification encore plus !

Cinglée disions-nous ?

Toujours est-il qu’en vous parlant médias, j’ai pensé bien sûr que cela m’insufflerais quelque dose de motivation.  Peine perdue !

Continue reading

Partagez avec vos proches!
10/4/10

Amitiés sous prescription

Gros week-end (trop court bien sur !) ou j’ai profité du soleil et des couleurs, sans toutefois oublier de fouiner dans mes journaux en prenant mon café samedi matin…

Deux articles m’ont fait réagir ! Le premier relatait les résultats d’une étude tendant à démontrer que de prendre du temps pour aller luncher avec des amis pouvait être aussi bénéfique pour la santé que le fait pour un fumeur d’arrêter de fumer » Ou bien même de prendre ce temps pour aller s’entraîner au gym. Surprenant ? Oui et non je dirais car, comme semble le conclure cette recherche (et comme on l’a déjà lu ailleurs !) les gens bien entourés auraient tendance à être moins touchés par les problèmes de stress ou d’hypertension notamment.

Et puis, un deuxième article, sur lequel je suis tombée par hasard et qui pouvait sembler sans lien au départ est venu paradoxalement apporter de l’eau au moulin du premier. Dans celui-ci, les auteurs parlaient des résultats d’une autre étude menée à l’Université du Michigan à l’aide de tests de personnalité sur environ 14,000 étudiants et ce, dès les années soixante-dix. Et qui elle, avait semblé démontrer que l’empathie ressentie par les étudiants universitaires à l’égard de leurs semblables avait chuté de quelque 40% au cours des dernières décennies, les étudiants des années 2000 semblant les moins portés par exemple à se mettre à la place de l’autre afin de tenter de le comprendre.

Continue reading

Partagez avec vos proches!
09/28/10

Comment se portent vos amis ?

À l’heure d’Internet, des Twitter, Facebook et autres avancées de la technologie de communication, on peut se demander ce qu’il advient de nos amitiés dans notre monde dit moderne…

Je lisais ce week-end un vieux magazine Psychologie qui parlait justement d’Internet et des relations pas toujours si virtuelles qui s’y tissent… On y racontait d’entrée de jeu une anecdote s’étant produite début 2009 et qui démontrait bien, à mon avis, les dérives nous pendant au bout du nez….

Ainsi, il semble que début 2009, la chaîne de fast-food américaine Burger King (trois mots horribles, n’est-ce pas !) ait imaginé une campagne choc de marketing destinée bien entendu aux jeunes, leur proposant de supprimer dix de leurs amis Facebook…en échange d’un sandwich gratuit !

Trash n’est-ce pas ?

N’empêche ! En à peine quelques heures, quelques cent cinquante mille «amis» avaient ainsi subis le supplice du «delete», ce qui vous vous en doutez bien, m’amène à me questionner un peu ! Mais peut-être est-ce simplement parce qu’à quarante ans, comme le diraient sans doute mes neveux et nièces, je suis passée du côté de ceux qui n’y comprennent rien…Mais bon, ce n’est là qu’une pure théorie de ma part ;-)

Continue reading

Partagez avec vos proches!