07/20/10

Film de peur

Je repensais à cet auteur américain dont je vous parlais il y a quelques temps, Bruce Feiler, et à la façon qu’il avait eu de faire face à l’annonce de son cancer. Non en se victimisant face à sa malchance, mais plutôt en pensant à ce qu’il pouvait encore faire pour l’avenir de ses jumelles de trois ans… Immense différence à mes yeux !

Ainsi, à l’heure du « grand bilan », après avoir vécu quelques petits bonheurs en même temps que quelques déboires, je pense avoir compris deux ou trois petites choses au cours de la dernière année… Notamment que le bonheur est un état d’esprit et que comme pour la bicyclette, il faut seulement s’y entrainer un peu pour devenir bon. Et ce, malgré la peur, cette « ennemie invisible » qui nous fait parfois prendre des décisions biaisées dont on se déculpabilise vite sous prétexte qu’il faut bien être prudent après tout ! Parce qu’à cause d’elle, cette peur, on cesse de faire du vélo, de prendre des ascenseurs, de manger certains aliments ! En son nom, on fait 3 bilans de santé par année, on cesse de penser par soi-même ou bien de prendre des risques.

De vivre finalement…

Continue reading

Partagez avec vos proches!
07/14/10

Odeur de deuil

Pourquoi ais-je tant de peine à écrire mes chroniques ces jours-ci ? En raison de la bronchite que j’ai rapportée de vacances, ignorante de l’usage qui aurait plutôt suggéré que je rapporte des souvenirs et autres babioles ?

Ou bien est-ce parce que l’échéance du 27 juillet approchant, je suis soudainement confrontée à ce que je laisserai à votre esprit, lorsque vous repenserez à ce blog ?

Un peu des deux j’imagine…

Car comme dans la vie, j’aurais envie de croire que par mes mots, j’ai fait une différence dans la vôtre. Tout comme vous dans la mienne en me lisant…

Continue reading

Partagez avec vos proches!
06/1/10

Rupture

« Ainsi, tu es vraiment déterminée à commettre un suicide blogual » m’a dit Karla, lorsqu’elle s’est empressée de me téléphoner, quelques minutes seulement après que j’eus mis en ligne ma dernière chronique.

Car voyez-vous, même elle ne m’avait pas vu venir sur ce coup là ! À sa décharge cependant, je dois avouer que moi-même, je n’avais pas prémédité mon « crime »!

Mais voilà, ce qui est chouette avec l’idée d’écrire un blog et de s’y voir soi-même vivre, tel un avatar de soi-même, c’est que l’on peut se permettre d’y prendre des risques que l’on oserait dans la vraie vie ! Et il est vrai que l’idée de vous annoncer mon « suicide blogual », c’est sans aucun doute un risque… Mais comme dans le cas d’une « mort annoncée », je crois que cela crée du coup un sentiment d’urgence qui n’est pas sans charme !

En effet, je dois avouer que je commençais à me sentir plutôt confortable dans ce blog qui vit au quotidien (ou presque !). J’y ai mis, (du moins je le crois!), mes couleurs et mon style que vous reconnaissez maintenant et, j’imagine que vous me voyez venir avec mes gros sabots lorsque je vous apporte en intro deux éléments qui de prime abord vous semblent sans lien.. Jusqu’à ce que j’y mette mon grain de sel, bien entendu !

Mais je pense que comme dans le cas d’une histoire d’amour, il faut parfois savoir quitter, avant de l’être soi-même…Et pour ça, je dois confesser un certain talent…

Partagez avec vos proches!