10/6/16

Ces lieux dans lesquels je suis parvenue à flirter avec les bras de Morphée

Crédit: Pexels

L’un des grands bonheurs de ma vie est sans doute d’avoir su dormir presque n’importe où….

  • Dans des autobus, lors d’au moins cette centaine d’aller-retours Val-D’Or-Montréal et Montréal-Val-D’or, pendant mes années d’études alors que je me sentais comme écartelée entre cette vie que je connaissais et celle que je voulais ;
  • Dans des hôtels à Prague, à Paris, à Vienne;
  • Dans deux ou trois avions;
  • Dans la salle d’attente d’un cabinet de dentiste;
  • En plein milieu d’un livre;
  • Ou en entendant des histoires à dormir debout;
  • Sur une chaise carrée et inconfortable, pendant une conférence;
  • Sur ma causeuse, au cours de quelques après-midis maintenant oubliés;
  • Dans un coffre à jouets, vidé de son contenu l’espace d’un instant et qui parvenait alors à contenir mes trois ou quatre ans;
  • Dans la maison grand-paternelle dans laquelle l’espace d’un été, je me suis sentie chez-moi;
  • Dans le train de banlieue que j’ai pris deux fois par jour, pendant huit ans, y consacrant quelques trois heures de façon quotidienne;
  • En douce, pendant un cours d’université particulièrement ennuyeux;
  • Sous un arbre, un après-midi trop ensoleillé;
  • Dans la salle sombre d’un cinéma, en catimini;
  • Sur la plage, dans un tout-inclus Cubain..

Et, parce que ce n’est pas toujours la nuit qu’on se prend à dormir, il me semble que certaines années de ma vie me paraissent aujourd’hui avoir été, elles aussi, vécues comme endormie…

Continue reading

Partagez avec vos proches!
10/4/16

Le bruit assourdissant d’un quotidien qui s’emballe

Pexels

Ces temps-ci, j’ai un peu le sentiment d’être devenue muette… Sans voie.

Littéralement étourdie par le bruit ambiant.

Et soudainement, je me prends à rêver d’un lieu d’où seraient absents tous ces bruits qui étourdissent.

Twitter, Facebook et tous ces représentants de notre humanité qui se perd aujourd’hui dans le grand nuage de l’intangible. Témoins numériques d’une «conversation» qui résonne trop souvent comme un bourdonnement incessant qu’on finit par ne plus entendre.

Ou de cette fameuse «instantanéité». qui fini par nous laisser, nous, complètement décalés…

Continue reading

Partagez avec vos proches!
09/29/16

Mots(Rosité)

Pexels

Je suis ces jours-ci un peu comme ces grands timides

De ceux qui n’osent pas trop approcher de l’objet de leur convoitise.

De crainte d’être rejeté.

Ou tout simplement…

…pas tout à fait à la hauteur.

Alors ?

Cachée dans un coin

je m’étourdis

…de mots anodins

Continue reading

Partagez avec vos proches!
09/14/16

L’oeuf ou la poule?

Crédit: Pexels

Depuis quelques temps, je me questionne.

Est-ce que nous provoquons réellement les événements par nos pensées? Comme beaucoup le prétendent ? Un cancer, une maladie ou un accident par exemple. Ou si nous les sentons plutôt venir.

Comme une évidence déjà inscrite dans le ciel…

Questionnements existentiels depuis la nuit des temps s’il s’en trouve! Du genre que je serais pour ma part tentée de classer dans la même catégorie que l’indémodable «L’oeuf ou la poule?»…

Continue reading

Partagez avec vos proches!
02/2/16

Non-dits

Crédit photo: Pexels

«Seuls les petits humains se présentent sans faiblesse. Les grands, eux, dévoilent courageusement leur vulnérabilité parce qu’ils savent se relever                            (-Sarah Dulude, auteure)

C’est février, le mois de l’amour et des sentiments parfois un peu troubles n’est-ce pas ?

Voici donc ce que cette constatation m’a inspiré.

Ni plus ni moins que des mots qu’on gribouille sur une serviette de table dans un coin retiré d’un resto anonyme…

****

En flânant sur internet, je suis tombée ce matin sur ces mots qui sans que je ne parvienne à me l’expliquer, ont semblé trouver une résonance particulière dans mon esprit.

Continue reading

Partagez avec vos proches!
12/10/15

Et si le vent devait tout emporter

Crédit: Pexels

«« Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort ». C’était une connerie. Du moins dans son acception banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n’endurcit pas. Elle use. Fragilise.  Affaiblit. L’âme humaine n’est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C’est une membrane sensible, vibrante, délicate. En cas de choc, elle reste meurtrie, marquée, hantée

(- Jean-Christophe Grangé, Le Passager)

Je suis toujours un peu étonnée devant ce qui m’apparaît souvent un peu comme un intangible. Cet «indéfinissable» qui fait en sorte que ces mots de quelqu’un d’autre sur lesquels on tombe, presque comme par accident, puissent sembler nous avoir été personnellement destinés…

Comme cette citation, en début de billet, sur laquelle je suis tombée en ouvrant mon compte Facebook ce matin.

Car c’est bien ce sentiment qui m’habite ces jours-ci. Cette sensation qu’après des mois et des mois à avoir l’impression de faire le dos rond, convaincue que, statistiquement, il est impossible que les choses ne se mettent pas à aller mieux un de ces quatre matins, c’est plutôt le contraire qui semble se produire.

Continue reading

Partagez avec vos proches!
11/22/15

Les ombres la nuit

 

Crédit: Pexels.com

5h30 un dimanche matin..

Ce moment ou sur ma ville, tous dorment encore.

Et moi, seule parmi les ombres, les miennes, ces fantômes d’idées que j’entrevois sans parvenir encore à en saisir parfaitement les contours…

Un peu comme des âmes perdues cherchant leur chemin. Légèrement hagardes et toujours endormies.

En lisant mon journal, un peu plus tôt, mon esprit s’est mis à vagabonder. Une toute petite phrase, perdue au cœur d’un article sans rapport, amenant avec elle l’émergence de l’ombre d’une idée. Une brève apparition qui, j’en ai la conviction, occupera les prochaines heures mon « temps de cerveau disponible »…

Continue reading

Partagez avec vos proches!
04/20/15

À l’abri du monde

Crédit: Photo-libre.fr

Mon grand-père est sans aucun doute l’image masculine la plus positive que je conserve à l’esprit !  Lorsque je pense à lui, je ne peux m’empêcher de ressentir une gratitude sans nom pour l’homme qu’il a été  toute sa vie.

Lui et ma grand-mère, aussi loin que je me souvienne, ont toujours vécu séparément, sans toutefois jamais divorcer. Ainsi, mon grand-père, et cela en dépit du fait que celle qui avait été son épouse ait choisi de vivre les dix dernières années de sa vie avec une femme, a-t-il été jusqu’au bout aux côtés de ma grand-mère, décédée il y a une quinzaine d’années déjà.

Bien qu’ils aient vécu chacun de leur côté pendant des années, je me souviens que lorsque j’étais toute petite, ma grand-mère allait tous les dimanches préparer le repas pour la famille qui se rassemblait alors dans la maison « grand-paternelle » pour le souper dominical. Les uns et les autres assis en rang d’oignon sur les longues banquettes dont on faisait des parenthèses pour les longues tablées de circonstance.

Continue reading

Partagez avec vos proches!
04/1/15

Écrire pour se conjuguer au Je

Crédit: IStock

Pourquoi écrire?

Cette sempiternelle question, combien de fois me la suis-je posée ?

Avant de laisser surgir ces mille et une réponses qui vont bien au-delà des friables «pour être lu», «s’exorciser», «raconter des histoires».

Ou pour la simple, mais surtout évanescente, reconnaissance…

Pourquoi alors ?

Pour enfin me conjuguer au «Je» au lieu de cette invisible «Elle» perdue au milieu de la foule.

Continue reading

Partagez avec vos proches!
03/28/15

Je rêve…

Crédit: Photo-libre.fr

Ces jours-ci dans La Presse, on retrouve un dossier sur ces grandes choses dont rêves les québécois…

Ici, les petites dont je rêve, moi ! Et que je pourrais tout aussi bien appeler la liste de mes envies…

Je rêve de voyages pour découvrir d’autres mondes que le miens;

Je rêve qu’un jour, chaque femme sur la planète puisse choisir de vivre comme elle l’entend, dénudée de tous ces corsets sociaux qui étouffent;

Je rêve de voir mon fils grandir et devenir un homme solide, comme cet arbre dont il porte le nom;

Continue reading

Partagez avec vos proches!