Cinglée vous dites ? À un point que vous ne pouvez imaginer !

Petit matin gris et pluvieux, le E-Pod sur les oreilles, assise dans le train…

De quoi vous parlerai-je ce matin, me suis-je demandée ! Non pas que les options manquent car ma vie est remplie de ces petits moments qui me font constater jour après jour que ce blog n’était pas un luxe…

Ainsi, si j’avais pensé vous parler de ma découverte du plaisir ultime de dire « non » (qui finalement, devra attendre une prochaine chronique !), voilà que ces derniers jours m’est arrivée une aventure qui vous le verrez, est loin de donner de moi l’image de la fille la plus saine d’esprit qui soit… Mais bon, puisqu’en plus, je n’ai aucun orgueil…

Mais que je vous raconte d’abord ! Ainsi, samedi dernier, fidèle à mon habitude, je me suis mise très tôt à la lecture de mes journaux du week-end, plaisir que je sabote en semaine, par manque de temps, alors que je passe au travers de mon journal comme une sauterelle, d’un titre à l’autre. Alors que le week-end, je lis TOUT ! Et c’est en passant par la chronique Arts et Spectacles (ma préférée !) que je suis tombée sur un article qui parlait d’un film français qui sortira ici dans quelques jours, Mère et filles. Et vous comprendrez que j’ai tout de suite été interpellée par les thèmes abordés alors qu’on y parle de transmission familiale, de féminisme, de destins féminins, de liberté, celle qu’on imagine et comment on l’atteint… Bien évidemment, je n’ai pu faire autrement que de voir des liens et des similitudes avec mon blog…et mon projet de roman, me promettant bien sur de courir au cinéma le week-end prochain !

Et puis voilà que tout ça a cheminé dans mon esprit et puis hier, fouinant sur Internet, j’ai mis la main sur le dossier de presse du film ou je n’ai pu que constater de forts rapprochements avec mon «projet».

Et c’est ici que ça se corse ! En effet, n’importe quelle personne saine d’esprit se serait tout simplement dit que les idées, ça voyage et que, comme dirait ma mère, «il y a plus d’un chien qui s’appelle Fido » ! Mais vous devinez bien que ce n’est pas ce que je me suis dit (tellement prévisible, direz-vous !)

Et non ! Moi, la fille la plus cinglée de l’univers, avec mon goût du romanesque, me suis mise à me dire que la réalisatrice…était sûrement tombée sur mon blog !!! Vous voyez ce que je veux dire lorsque je vous affirme que je suis cinglée !!!

Mais rassurez-vous, je suis revenue à la raison lorsque j’ai vu que le film en question était sorti…en 2008 !

Mais cette aventure, bien que pouvant susciter bien des questions sur mon émotivité plutôt réactive, aura tout de même eu l’avantage de m’apporter quelques conclusions !

Soit que:

1 – Les idées, comme la grippe, ça voyage à une vitesse folle, avec des foyers d’apparition finalement assez imprévisibles;
2 – cette aventure est la preuve par cent qu’alors que nous imaginons avoir une famille hors norme, pleine de secrets et d’histoires inavouables, nous ne sommes finalement ni plus ni moins comme toutes les familles. Avec leurs histoires familiales souvent surprenantes lorsque nous nous donnons la peine d’aller fouiner derrières les rideaux, même les plus sombres;
3 – que finalement, je ne vous mentais pas lorsque je vous affirmais que j’étais…cinglée !

Et si je me permettait un 4 – je serais forcée de constater que côté cinéma français, nous sommes parfois bien en retard ici au Québec !!! Mais ça, c’est une opinion bien personnelle !

Mais à ma décharge, toute cette histoire m’a aussi fait constater mon évolution ! Car avant, alors que je me prenais au sérieux, j’aurais été mortifiée pendant des semaines d’avoir pu penser ne serait-ce qu’un instant qu’une réalisatrice de films ait pu me «piquer» des idées ! (Avouez qu’il y a de quoi être mortifiée !) Alors qu’aujourd’hui,… je le raconte sur Internet !

Rassurant ? Pas certaine 😉

Comme quoi ce n’est pas parce que je n’écris pas pendant deux jours qu’il n’y a rien à raconter. Parfois, c’est seulement mieux… de s’abstenir !!!

Bonne journée !

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Parce que la mer(e) n'est pas toujours calme

Crédit: Photo-Libre.frMon Dieu que parfois, ça semble difficile d'être un bon parent ! N'avez-vous pas vous aussi remarqué cette tendance actuelle à critiquer les modèles des autres, comme si la personne qui parle avait la vérité[...]

La traversée d'un miroir

C'est fou comme le temps file, un peu comme du sable entre nos doigts, n'est-ce pas ? Voilà presque une semaine que je n'avais pas écris ici ! Non pas qu'il ne se soit rien[...]

Sur la pointe des pieds...

Hier, samedi, je suis enfin allée lui rendre une courte visite. À elle, l'une des uniques sœurs encore vivante....de mon père. Une tante que dans mes souvenirs, je n'avais pas revue depuis les funérailles paternelle. C'était en[...]

Chacun sur son île

Parfois, il m'arrive de me questionner sur le sens de mes écrits dans ce blog. Car même si intérieurement, j'assume tout ce que j'y ai écrit, paradoxalement, je crains toujours le jugement de mes proches[...]

La fin du plus que parfait ou la beauté du chaos

En jetant de temps en temps un regard sur la vie des autres à travers cette loupe grossissantes que sont les Facebook et Pinterest de ce monde, je me dis parfois qu'il n'y a que[...]



3 commentaires sur “Cinglée vous dites ? À un point que vous ne pouvez imaginer !

  1. Nous avons peut-être ici une autre idée de roman. Un thriller cette fois. Une femme écrit un blog de façon tout à fait innocente et, pense-t-elle anonyme. Mais tout chavire quand elle s'aperçoit que son identité a été volée et que toute sa vie est exposée au grand jour dans un film à succès. Afin de retrouver la maîtrise de sa vie, elle doit affronter le dur monde de la production Hollywoodienne contrôlé par un producteur cruel et sans scrupule.

  2. J’adore cet article et aussi le commentaire très judicieux qui suit…
    Mais je ne suis pas d’accord sur un point Marie :
    Tu n’es pas une femme cinglée !
    Tu as beaucoup d’inspiration, tu es curieuse et très imaginative… 3 qualités très importantes selon moi…

    Hervé

Répondre à Hervé Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*