Confidence pour confidence: Au Japon, un ami…quitte à payer pour qu’il vous écoute

Pexels

Je suis littéralement fascinée depuis quelques temps devant cette évidence que de nos jours, plus personne ne se parle. 

C’est ainsi trop souvent chacun pour soi devant son écran. Tous côte à côte sur une planète de plus en plus peuplée. Mais sur laquelle, un peu paradoxalement, on se parle de moins en moins.

Et, phénomène de synchronicité ou simple effet du hasard, je tombe depuis quelques temps sur une multitude d’articles qui… m’en donnent la preuve, par mille.

Ainsi, voilà qu’au Japon, un nouveau phénomène est en train d’apparaître «sur le marché» ! Parce que et oui, nous sommes aussi dans un monde ou tout «manque» devient pour quelqu’un quelque part une occasion d’affaire !

Le principe ? Vous n’avez pas de confident (comme nombre de japonais, jeunes et moins jeunes) ? Vous vous sentez isolés et ressentez le besoin de vous confier à une oreille «neutre» sans pour autant vous allonger sur le divan d’un psy?

Et bien, les Japonais ont maintenant la solution pour nous !

Le service qui s’appelle «Ossan Rental» vous propose ainsi de…louer un «bon gars» ou, «brave type». Celui-ci, vous promettant en contrepartie de l’équivalent de 12,40$/l’heure (ou 8,59 euros) de vous accompagner, une heure ou deux.

Et de VOUS écouter.

Et semble-t-il que le service suscite l’intérêt d’un vaste public: de la «mamie gâteuse» à l’ado rêveuse, du pêcheur tanné d’attendre seul que le poisson morde à l’hameçon à la collégienne qui souhaite devenir starlette. La demande étant telle en effet qu’il y aurait déjà rien de moins qu’une soixantaine de «Ossan» à louer dans le pays.

On raconte cette histoire ici notamment.

Je m’avoue personnellement un peu perplexe face à cela.

Et triste surtout devant cette évidence que dans une société hyper connectée ou les moyens de communication n’ont jamais été aussi nombreux qu’ils le sont aujourd’hui, nous en soyons rendus là. À littéralement louer les services des autres pour remplacer ces liens humains qui s’effritent aujourd’hui comme peau de chagrin.

Et cela, que ce soit d’un «beau-frère» pour faire nos travaux d’entretien de la maison (ça existe ici au Québec) ou un confident au Japon.

Ou plus pathétique encore, en être réduite à louer un fiancé sur EBay, comme s’en réclamaient les chinoises il y a quelques années !

Car là, clairement, on ne ri plus !

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Aznavour: un dernier tour de piste

Il y a des gens comme lui qu'on pense éternels. Jusqu'à ce qu'ils disparaissent soudainement, presque en silence. Un peu comme s'ils avaient pensé pouvoir quitter la scène en catimini,  sans qu'on s'en rende compte. Pour[...]

Le pire scénario !

Vous savez, je ne parle pratiquement jamais politique.Et pourtant...Et puis, je n'ai jamais pleuré au lendemain d'élections mais ce matin...c'est le cas :-( Et ce n'est hélas pas de joie... Harper ré-élu majoritairement, c'est à peu près[...]

De tout, de rien...Ou si peu

Vous n'êtes sans doute pas sans avoir remarqué que je me fais plus discrète depuis quelques temps. Bien sur, je ne peux nier que l'automne est bien entamé maintenant! Et que par conséquent, je ne peux[...]

L'amour au temps de la monétisation

Parfois, je me dis que nous vivons dans un drôle de monde, vous ne trouvez pas? Et malheureusement, je dois dire qu'alors qu'on a souvent l'impression d'avoir tout vu, il m'arrive de me dire qu'il suffit[...]



2 commentaires sur “Confidence pour confidence: Au Japon, un ami…quitte à payer pour qu’il vous écoute

  1. C’est le principe de la prostitution ça !!!!
    Quand à savoir qui du payeur ou du payé se prostitue … !!!!

    Mais où va le monde !!!!

    Bises chère Marie
    Yasmine

    1. Bonjour chère Yasmine !

      J’avoue que toutes ces histoires sont un peu troublantes ! Il serait temps qu’on assiste à ce retour du balancier qu’on nous promet !

      Vraiment, le monde est un puits sans fonds de paradoxes 🙂

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.