Dans ma cuisine

Photo: Home Made, Chroniques d’une cinglée

Qui a-t-il de plus réconfortant qu’un bon plat, cuisiné maison, qu’on prendra plaisir à déguster? 

La semaine dernière, écoutant une émission de cuisine comme il en pleut treize à la douzaine ces temps ci à la télé, la gourmande en moi a tout de suite été séduite par une merveille de Cake salé que je me suis empressée de cuisiner ! Ne me privant bien sur pas au passage d’y apporter quelques variantes de mon cru, faisant en sorte que mon Cake à moi n’avais finalement plus rien à voir avec celui du chef-animateur ! Échangeant par exemple le chou-fleur de la recette originale par des courgettes rappées.  Vous voyez le genre ? 
Mais qu’à celà ne tienne me suis-je dit !
– Et un peu de vitriol ?
– NOOONNN !
– Du parmesan alors ? Me suis-je demandée à moi-même

– OUUUIII !!!!

Et oui, j’avoue ! Je suis une fan finie d’Astérix ! Mais ça, c’est une autre histoire !
Néanmoins, vive l’improvisation aurais-je envie de dire maintenant car ce cake était tout simplement délicieux! Je vous donne donc la recette de « mon » Cake salé, version « cinglée » revue et corrigée !
Mon Cake salé version « cinglée » revue et corrigée
Ingrédients:
3 oeufs
½ tasse de yogourt nature
2 tasses de farine
1 c.a.thé de poudre à pâte
½ tasse de légumes râpés (courgettes, carottes ou autre, au goût ou selon l’humeur)
Coriandre fraîche (ou basilic, selon l’humeur 😉
Et…un peu de parmesan disions-nous ?
Méthode:
Mélanger ensemble les ingrédients secs. Puis dans un autre contenant, mélanger ensemble les ingrédients humides avant d’amalgamer (quel beau mot !) le tout.

Transvider le mélange ainsi obtenu dans un plat à pain allant au four (*) puis cuire 35 minutes à 350 degrés.
(*) Le chef insérait un saucisson coupé en deux sur la longueur entre deux épaisseurs de pâte (avant la cuisson) ce qui faisait qu’une fois le Cake coupé, monsieur le chef se retrouvait avec de jolies tranches avec du saucisson au milieu… Libre à vous d’essayer si l’idée vous inspire!
Et puis ensuite ?

On déguste !
Confidence: Je m’ennuie de vous écrire ! Vous l’aviez deviné je pense 😉
Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Le goût de l'automne

« On ne ment pas la bouche pleine.  Beaucoup d'aveux se font à table » (Claude Chabrol, novembre 2009) Chaque automne, c'est un peu la même chose! La profusion de couleurs de mon jardin de même que dans les[...]

Plaisir d'automne

Photo: Chroniques d'une cingléeDimanche d'automne. Le soleil se montre le bout du nez. Les amis arrivent pour bruncher avec leur marmailles. Le moment idéal pour cuisiner mes super muffins à la citrouille et à l'orange !Un délice ! Muffins[...]

Dans ma cuisine

Samedi, il pleut toujours, malgré quelques rares filets de soleil. Décidément, on se croirait dans «Cent ans de solitude » le livre de Garcia Marquez alors qu'à un moment de l'histoire, l'auteur décrit des semaines de[...]

Fait d'Hiver

Photo: Chroniques d'une cinglée En janvier, nous sommes tous pareils j'imagine! Après les excès des fêtes, nous avons envie de recommencer à bien manger.   Et avec le froid, vivement les plats réconfortants !  Et en voici justement un[...]

Amitié et Gourmandise

Bien souvent le samedi, je me sens comme si j'avais toute la vie devant moi ! Un peu comme si le week-end n'allait jamais se terminer... Et parfois, cela à pour effet de me me donner[...]

2 commentaires sur “Dans ma cuisine

  1. Je dois bien l'avouer … ce cake ou pain ou commen l'on voudras est bien délicieux.

    Et commet Obélix dit si bien….
    Quand l'appétit va, tout va
    Quand l'appétit va, tout va
    Vidons les futailles, à nous la ripaille
    Quand l'appétit va, tout va

    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.