Décembre, décembre…Magie ou es-tu?

Pixabay

Décembre c’est un peu toujours la même chose année après année n’est-ce pas ?

Dès le fameux « Boxing Day » autour du 25 novembre, et cela jusqu’à Noël, c’est la bataille – que dis-je? – la guerre déclarée entre ceux qui d’un coup, deviennent un peu comme les Apôtres de Noël et qui ce faisant, se mettent à la recherche de tout ce qui leur rappelle ce moment festif de leur enfance. Du tapis de bain aux couleurs de Noël jusqu’au sapin proprement dit. En passant par les serviettes de tables, les décos un peu bling bling et l’éclairage digne d’une autre galaxie qui orne l’extérieur de leur maison. La-dite maison que l’on pourrait certainement apercevoir de l’espace si nous pouvions faire le test!

Et dans le coin opposé, ceux qui ne voient en Noël qu’une occasion de dépenser. Et qui, un peu comme le célèbre Grinch, aimeraient bien pouvoir s’endormir à la fin novembre pour n’ouvrir l’œil que deux mois plus tard.

Pour ma part, je l’avoue, j’ai toujours adoré cette période pendant laquelle on se permet de penser aux autres pour l’inutile. Les biscuits fabriqués maison que l’on décore un à  un. Les pots de confiture dont j’ai repéré la recette des plus osées quelques part sur internet (betteraves et orange, marmelade à l’érable, etc). Ces petites choses que, convenons-en, on ne se fait que très rarement pour soi-même, faute de temps. Et qui convainquent définitivement votre entourage que vous vivez certainement sur une autre planète pour – dans notre monde de fous ou on manque carrément toujours de temps – consacrer quelques heures à cela.

L’inutile. Le superflu. Tout ce qui en bref, demande un temps fou alors qu’on peut trouver du déjà tout fait au Wallmart du coin. Tant pis si c’est fait par des enfants exploités à l’autre bout du monde. C’est Noël n’est-ce pas ? On chasse les mauvaises pensées !

L’erreur c’est peut-être seulement cela. Imaginer qu’un cadeau ça se trouve forcément en grande surface. Qu’un peu comme la période annuelle des impôts, c’est un mauvais moment à passer. Et que par conséquent, ça doit pouvoir s’aligner dans une colonne. Et balancer quelque part.

Parfois je me dis que l’erreur c’est peut-être un peu ça justement. Donner en espérant recevoir. Des mercis, des « Wow! »,… À la limite de l’amour.

Faute de reçu pour les impôts.

Alors, je me dis que nous ne sommes plus dans le don. Mais plutôt dans la recherche de la fameuse recette magique pour recevoir.

Et dès lors, j’en ai bien peur, Noël et tout ce qui entoure cette fête de fin d’année,…ça ne devient inévitablement qu’une dépense forcément inutile, une obligation pour bien paraître.

Très certainement, un moment dont on se passerait volontiers.

Pour ma part, c’est justement cela qui m’éteint. Cette idée que ça coûte cher, que ce soit bien du trouble pour pas grand chose.

La vérité c’est que ce sont les rituels qui accompagnent ce moment de l’année qui me font un bien fou. Parce que dans la grisaille qui s’amène avec novembre, une fois les feuilles d’automne et les couleurs éteintes, c’est plutôt de cela dont je me passerais bien.

Alors tant pis pour le Grinch! Moi je retourne à mes biscuits !

Et c’est à moi que ça fait plaisir d’abord!

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Parenthèse

Dimanche, 19 jours avant Noël ! Avez-vous remarqué à quel point, peu importe l'époque ou l'on vit, il y a de ces petits rituels qui nous sortent de notre quotidien et pendant lesquels notre esprit fait[...]

La fuck-it therapy: Au diable tout ce qui dépasse et déborde

Ce genre d'amie, on en a toutes une, non ? Sinon, je vous le dis, il faut absolument mettre ça illico sur votre liste de souhaits pour Noël. Vous savez ? Ce genre de personne[...]

Cadeaux, cadeaux !

Ça y est ! Nous ne pouvons plus y échapper ! Noël est décidément à nos portes ! Cette période de l'année pendant laquelle, si vous n'avez pas terminé l'achat de vos cadeaux, vous êtes sans doute[...]

Beaucoup de stress…et quelques cadeaux plus tard

Vos achats de Noël sont-ils terminés ? Faites-vous partie du nombre de consommateurs, toujours record en cette dernière fin de semaine avant Noël, qui se sont rués ce week-end dans des magasins bondés ? Ou[...]

La magie comme des papillons au dessus de nos têtes

Peu importe que le monde ait mal. Que dans les journaux, les nouvelles donnent bien souvent froid dans le dos ! Que si nous croyons les prophètes de malheur, nous soyons à un cheveu de[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.