Défouloir en zone contrôlée pour filles au bord de la crise de nerfs!

Crédit: IStock
Crédit: IStock

Ah ! Les soupers de filles ! Vous savez ce que c’est n’est-ce pas ?

On sait où ça commence ces affaires là ! Mais pas nécessairement ou ça se termine !

Certains d’entre vous – anciens lecteurs – me connaissez déjà comme étant l’auteure du blogue Les chroniques d’une cinglée, un lieu ou je me suis défoulée sur plus de mille billets, convaincue que je ne devais certainement pas être la seule à parler toute dans la rue ! Un blogue dont l’idée, justement, est née lors de l’un de ces soupers de filles ou tout peut arriver !

Comment se surprendre alors qu’après avoir tenu le fort seule pendant plus de mille billets (c’est qu’une fille, ça en a des choses à dire ! Je ne vous dis pas !), j’ai eu l’idée (au cours d’un souper de filles, une fois encore!), de partager le plaisir ! Et d’inviter à ma table les copines !

Alors voilà l’idée ! Ici, on parlera de tout et de rien dans un discours digne des meilleurs soupers de filles ! Je ne vous garantie qu’une chose: ça ira dans tous les sens !

Partante ?

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Un brin de folie

Vendredi; le soleil est perché bien haut au-dessus des nuages de la ville grise, et la poulette grise, les oiseaux gazouillent et toutes sortes d’odeurs intéressantes émanent des monceaux de neige qui fondent. C’est définitivement[...]

De l'amour et du papier

J’avais tout juste 25 printemps lorsque je fis le grand saut et décidai d’emménager avec mon chum. Je n'étais pas née de la dernière pluie, j'avais bourlingué un peu et, en grande fille responsable que[...]

Il était une fois, une société d'apprentis sorciers

Voilà une semaine que je me dis que je devrais faire un billet là-dessus. Sur cette tendance de nos sociétés modernes à favoriser le droit individuel au profit du droit commun. Sur ces dérives auxquelles[...]

La journée sans maquillage 2014: toutes belles au naturel

Je suis tombée ce matin sur un article (plusieurs en fait !) qui m'a (m'ont) fait sourire et dans lesquels j'ai pu apprendre une nouvelle renversante: soit que nous les femmes en général, consacrerions rien[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.