Des fleurs, enfin !

Crédit: IStock

N’avez-vous jamais eu cette impression ?

Au moment ou on s’y attend le moins, se produisent parfois de ces événements qui vous donnent cette ‘impression de tanguer.

Comme sur un bateau malmené par les vagues…

C’est un peu ce qui m’est arrivé aujourd’hui. Alors qu’ayant eu l’information sous les yeux depuis des lustres, je n’y avait tout simplement pas porté attention.

Lorsque j’ai vu Nicole la semaine dernière, elle me demandait si je savais à quel endroit Lucienne avait été enterrée. Question pour laquelle je n’avais pas de réponse alors que même ma grand-mère Jeanne n’a jamais su (ou voulu savoir !) ou était enterrée celle qui était sa mère.

Aujourd’hui, pour une raison que je ne m’expliquerai sans doute jamais, j’ai été prise d’une impulsion, soit de vérifier dans tous les papiers que j’avais si l’information n’avait pas été mentionnée par ma mère, qui bien longtemps avant moi, avait elle aussi amassé quantité de questions sans réponses.

Quelle n’a pas été ma surprise de constater que l’information y était bel et bien. Soit que mon arrière-grand-mère avait été inhumée au Cimetière Saint-François-d’Assise. À Montréal plutôt qu’à Québec, comme je l’avais d’abord imaginé.

Je ne saurais vous dire à quel point j’ai été excitée en découvrant, sur le site du cimetière, dans la section « Trouver un défunt », nul autre que Lucienne.  Sans l’ombre d’un doute étant donné que les noms de ses parents et celui de mon arrière-grand-père figuraient à l’enregistrement…

Je me suis alors empressée de noter la « cote » de son positionnement, n’ayant bien sur qu’une envie, m’y précipiter. Pour voir. Espérant tellement que cela me la rendrait plus réelle. Plus humaine.

Section: FT. Concession: 1954.

Mais je n’étais clairement pas au bout de mes émotions! Car en découvrant, quelques secondes plus tard, sur le même site Internet un Lexique des emplacements, j’ai été prise d’un vertige.

En découvrant que Lucienne était en fait dans une fosse commune. Avec la mention « 10 ans » entre parenthèses, signifiant que l’emplacement avait été payé pour cette période. Suite à quoi, comme c’est la pratique dans les cimetières (pour les fosses communes du moins!), un bulldozer vient écraser ce qui reste…

Et puis on enterre quelqu’un d’autre par dessus.

De dire que je suis sous le choc, ce serait bien sur un euphémisme !

Mais je n’ai maintenant qu’une envie ! Me rendre sur place. Et apporter des fleurs à cette femme, Lucienne, mon arrière-grand-mère sur la « tombe » de qui, personne, vraisemblablement, ne s’est jamais rendu depuis cinquante-neuf ans…

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

L'art de multiplier les heures

Jeudi dernier, je suis tombée sur un article de La Presse sur Internet qui traitait de conciliation travail-famille - vous savez combien le sujet me préoccupe ! – et j’y ai trouvé un angle de[...]

Parce que la mer(e) n'est pas toujours calme

Crédit: Photo-Libre.frMon Dieu que parfois, ça semble difficile d'être un bon parent ! N'avez-vous pas vous aussi remarqué cette tendance actuelle à critiquer les modèles des autres, comme si la personne qui parle avait la vérité[...]

Des squelettes dans le placard

Les secrets de famille ont la vie dure…et pas que pour moi ! J’écoutais hier midi une entrevue radio qu’Alexandre Jardin donnait à l’animatrice Christiane Charrette en janvier dernier (la magie d’Internet !) dans laquelle il[...]

De surprise en surprise !

Je suis surprise de constater qu’une de mes très peu nombreuses mais plus fidèles lectrices est…ma mère…qui suit mes chroniques comme on dévore un roman policier : avec curiosité (et une pointe d’angoisse ?) m’appelant[...]

Orpheline

Photo: IStock Je suis orpheline.Ayant perdu mon père alors que j'avais tout juste neuf ans - après l'avoir perdu des années lumière avant ! - voilà sans doute le genre [...]

6 commentaires sur “Des fleurs, enfin !

  1. Quelle découverte dérangeante, désagréable, triste, … (je ne sais pas quel qualificatif utiliser). En lisant ton récit, j’étais excitée à l’idée d’une trouvaille révélatrice… puis  »outch », quel sort ?

    Tu feras probablement de plus agréables découvertes dans le futur!

    1. Une découverte troublante, c’est le moins que l’on puisse dire ! Je n’en suis moi-même pas remise encore ! Je savais qu’elle avait été environ trois mois à la morgue avant que quelqu’un de sa famille accepte de s’en occuper – son frère en l’occurrence – mais il ne me serait jamais venu en tête qu’elle puisse avoir été mise dans une fosse commune. C’est d’une tristesse sans nom !

      Marie xx

  2. Mais quelle histoire que celle de ton arrière grand- mère. Pleine de rebondissement surtout. Je comprend combien tu dois te sentir comme tu dis tanguer. Cette histoire t’habite beaucoup et il en serait de même pour qui que ce soit. Une chance qu’avec la nouvelle technologie il y a plus de possibilité pour t’aider dans tes recherches. Elle a été enterrée dans une fosse commune. Mais quelle tristesse de découvrir ça. Moi quand j’entends ça je comprends une profonde solitude humaine. Ce doit être très difficile de découvrir tout ça et surtout très poignant. Je suis de tout cœur avec toi chère Marie.

    1. Allo Étoile ! Comme toi, je réalise que mon arrière-grand-mère a été très seule, et complètement rejetée par sa famille. D’ailleurs, de ceux qui sont encore là, parmis sa famille, personne n’avait jamais entendu parler de Lucienne. C’était un véritable omerta, personne ne parlant d’elle.

      Ce qui me fascine au delà de tout c’est de voir combien une histoire de famille peut avoir de la résonance pendant tant de décennies et de générations. C’est complètement fou !!!

      Marie xx

  3. Bon matin Marie,

    Je suis persuadée qu’en apportant des fleurs sur la tombe de Lucienne, tu vas la faire sourire dans son Au-delà. Il y a 59 ans qu’elle n’a pas eu de raisons de sourire. Mais grâce à toi, elle va sûrement se détendre pleinement et profiter de son voyage astral. Je crois, fermement, que nous voyageons dans toutes les galaxies – surtout les inconnues de nous – lorsque nous quittons ce monde-ci.

    Bonne journée,

    Marjo xx

    1. Bonjour Marjo !

      Merci pour tes bons mots. C’est vrai que dans chaque geste que nos posons, nous ignorons la plupart du temps la portée qu’ils auront sur les autres, sur le futur ou d’autres façons. Je souhaite que les miens lui fasse du bien 😉

      Marie xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.