Des hauts et des bas ? Oui mais…

Photo: PABvision.com.

Il y a parfois de ces événements dans une vie devant lesquels on se retrouve tout simplement sans voix. Parce que ces événements nous laissent perplexes. Parce qu’ils nous dépassent.

Ou tout simplement, parce qu’aucun mot ne nous semble capable d’être fidèle à notre pensée la plus profonde.

Et je suis forcée de constater que les infos sont particulièment «généreuses» de ce genre de nouvelles par les temps qui courrent ! La fusillade d’Oslo, le décès d’Amy Winehouse, ou encore, le détail de plusieurs infanticides ayant défrayé la chronique depuis le printemps…

Tous ont probablement en commun de nous lancer en plein visage le mal de vivre des personns en cause. Et/ou l’incapacité des personnes impliquées de choisir de croire que les choses pourraient aller mieux….

Néanmoins, à ce qu’il me semble, je ne suis pas la seule à être tout simplement dépassée par toutes ces «bonnes nouvelles» ! Lise Payette dans Le Devoir «Cherche désespérément bonne nouvelle». Et Mélissa Verreault dans le Magazine Urbania tente de comprendre cette valse-hésitation entre «L’ombre et la lumière»…

Pourquoi certains se perdent dans leur propre détresse, alors que d’autres luttent sans relâche pour lui échapper, je n’ai pas de réponse…  Mais pour ma part – est-ce par naïveté ? – je préfère croire que dans le monde, il y a du beau. Du bon. Du meilleur. Et que devant les drames qui jalonnent nos vies, nous avons toujours ce choix de voir la vie telle une quête à laquelle on peut décider de trouver du sens. Même dans le pire. Mais surtout, dans ce que nous n’aurions jamais choisi si nous avions eu le choix… Et décider de faire face ! Peut importe ce qu’il y aura au menu. Et choisir de tirer la «leçon» même de ce qui semble parfaitement inutile…

Clairement, ça ne change pas les événements qu’il nous est donné de vivre. Mais cela change probablement de façon drastique notre façon d’aborder les épreuves !

Simple question de perspective probablement…

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Mes pensées qui dérivent

Vous ne trouvez pas que le printemps a la mine triste cette année ?Par exemple, il pleut sans discontinuer depuis des semaines (ici à tout le moins !) et aux infos, on nous sert le détail ininterrompu[...]

Question de perspective

En ce vendredi, pas de chronique !J’avais bien sur écrit quelque chose hier mais lorsque j’ai demandé son avis à Karla, sa réponse m’a un peu fait douter de la clarté de mon texte…. En[...]

Fourre-tout

Il y a de ces moments ou en regardant les infos, j’ai cette impression assez étrange d’être tout à coup plongée au cœur d’un monde parallèle tout ce qu’il y a de plus surréaliste merci[...]

Un écran bleu mais la tête pleine

Moi qui croyait que mes cours finis, je n'aurais plus qu'une envie: écrire. Et lire. Mais est-ce le résultat de la grisaille qui s'éternise ? De la pluie qui noie tout sur son interminable passage[...]

Seuls mais ensemble

Portrait de femme (c) 2009 Michael Bourquin PABvisions.comEn regardant les infos au jour le jour, on pourrait être tentés de croire que nous vivons en quelque sorte dans un monde individualiste, désincarné, voir même dangereux[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.