Des mots d’amour en conserve

Pixabay

Hier, mon fils – un peu comme sous l’effet d’une révélation divine – est venu vers moi pour me dire que moi, sa mère, j’étais parfaite et sans défaut.

Je sais, devant une telle affirmation, les mauvaises langues vous diront probablement que c’est du grand n’importe quoi. L’homme de la maison lui, froncerait peut-être un peu les sourcils au passage. Chose certaine, mon grand-père lui m’aurait sans aucun doute remis les pieds sur terre en me rappelant que mon fils ne connaît pas grand chose de la vie…

N’empêche!

Pour ma part, je l’avoue, mon sens critique le plus élémentaire a d’un coup foutu le camp et la phrase de mon fils m’est apparue comme de la véritable musique à mes oreilles!

En marchant alors que j’étais en route pour le travail, et repensant à ce fait qu’il n’y a sans doute rien de plus doux dans la vie que ces mots d’enfants débordant de naïveté, je me suis dit qu’il devait bien avoir moyen de commercialiser cela.

Vous ne pensez pas?

Car je me dis que si nous les femmes sommes prêtes à dépenser une véritable fortune pour des petits pots de crème nous promettant rien de moins que la jeunesse éternelle, sinon une peau le moindrement ferme jusqu’au moment de notre trépas (oui, oui, je l’ai lu!!),  il y a sans aucun doute une fortune qui n’attend que le bon vouloir de celui qui le premier, osera commercialiser les mots d’amour d’enfants!

On jase là bien sur! Mais je vous laisse imaginer l’effet énergisant d’un réveil-matin qui chaque jour au lever vous rappellerait que vous êtes parfaite et sans défaut ! Ou encore, à consommer un peu comme des vitamines, au besoin.

Garçon! Une caisse pour moi S.V.P.!

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

La fin du plus que parfait ou la beauté du chaos

En jetant de temps en temps un regard sur la vie des autres à travers cette loupe grossissantes que sont les Facebook et Pinterest de ce monde, je me dis parfois qu'il n'y a que[...]

Enfantillages

  Les enfants, on le sait, ça nous réserve parfois des surprises qui ont cet art de nous faire sourire.... ou de carrément nous remettre les pieds sur terre ! Ce soir donc, alors que nous mettions[...]

Le ridicule ne tue pas, j’en ai bien peur !

Ma chronique d’hier vous a fait réagir ? Je ne vous dis même pas combien Karla, laissant sortir la féministe en elle, s’est indignée devant ce comble du ridicule de vouloir vendre des cosmétiques anti-âge…à[...]

Le chaînon manquant

Je suis forcée de l'avouer: c'est la disette côté inspiration ces jours ci ! Ce qui ne m'a pas empêchée de sourire ce matin, en tombant sur cet article du journal Web Le journal des Femmes,[...]

Futur simple

Mon fils travaillant ses verbes, un peu grincheux... «Ça ne devrait pas s'appeler le futur simple mais le futur difficile» Que répondre à cela ? Pas si simple ça non plus ! Je cherche encore !