DSM-5, Toutes des folles finies

Crédit: IStock

Le DSM-5, vous connaissez ?

Probablement que pour vous comme pour moi jusqu’à hier, cet acronyme sonne-t-il comme du chinois.

En effet, j’ai découvert avec surprise en lisant mon journal hier matin que les psychiatres – comme les croyants du monde entier ! –  avaient aussi leur bible: le DSM-5, dont la cinquième édition est publiée ces jours ci un peu partout dans le monde.

Et ce qui suscite la controverse dans cette histoire ? Le fait que cette nouvelle édition ratisse un peu large en intégrant quantité de nouveaux « troubles » comme étant des maladies mentales.

« Des crises enfantines aux deuils problématiques en passant par les tendances à se goinfrer ou à se gratter de façon excessive, le nouveau manuel répertorie 297 troubles mentaux officiels, dont plusieurs nouveaux. C’est trop aux yeux de plusieurs critiques, qui croient que la science va trop loin en déclarant problématiques des comportements normaux. » (La Presse, 22 mai)

De là à sentir le poids de l’industrie pharmaceutique qui ne souhaite rien de plus que de vendre des pilules,  il n’y a qu’un pas que nous sommes bien tentés de franchir n’est-ce pas ?

Et devinez quoi ? On raconte ce matin, sur le même sujet, (Juste ici) que cette fameuse « bible » intègre également…. le SPM (ou syndrome prémenstruel, pour les non initiés 😉 !

Alors je me la pose la question !

Est-on vraiment en 2013?

Bien sur, ce n’est pas d’hier que les émotions féminines et l’effet des hormones sur la gente féminine suscitent plus souvent qu’autrement le doute. Laquelle d’entre nous en effet, ne s’est jamais fait dire que c’était dans la tête ces affaires là ?

Sauf que de là à psychiatriser les menstruations, je me dis qu’on exagère probablement un peu!

Attachez-moi quelqu’un !

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Le nu couché de Modigliani et la folie du monde

Parfois, je me dis que nous vivons dans un monde qui tourne à l'envers. Pendant que notre «beau» fleuve St-Laurent devient le sombre portrait de notre époque faite de déchets... Pendant que loin de nous, des réfugiés[...]

La crise de la quarantaine, on en parle!

Alors que les jours semblent trop souvent se suivre, les uns pareils aux autres, il arrive parfois de ces surprises qu'on avait pas vues venir.... et qui ont indéniablement l'art d'ensoleiller une journée! Comme ce courriel[...]

Le thé et la sexualité: la même question du consentement

Je ne sais pas pour vous mais il me semble qu'on a beaucoup parlé du viol depuis un an. Au Canada, ce sont ceux subis par par les étudiantes de l'UQAM. Ceux subis aussi par les[...]

Lendemain de veille...

Avez-vous entendu cette nouvelle le week-end dernier selon laquelle des dizaines d'oiseaux étaient tombés du ciel dans le Sud Est de la Roumanie ? Les autorités ont finalement appris hier que les oiseaux étaient morts d'une[...]

Concours: Envoyez un livre au ministre Bolduc ...ou l'histoire de ce ministre de l'Éducation que l'on découvrit (dé)culotté

Pour qui fréquente ce blogue de façon plus ou moins assidue, cela peut sembler un secret de Polichinelle que je sois un peu obsessive lorsqu’il est question de livres. C’est un fait indéniable en effet que[...]

6 commentaires sur “DSM-5, Toutes des folles finies

  1. Ça y est… je savais que ça se préparait! Et dire que ça leur prend des années pour faire une mise à jour. Lorsque j’étudiais la phychologie à l’université en 1995, ils révisaient la version IV-R. Ils venaient à peine de retirer l’homosexualité comme trouble mentaux… Me vienne à l’esprit que ces quelques questions: Ont-ils des femmes c’est psychiâtre là ? (Je m’imagine de vieux médecins habilllés en brun dans un bureau rempli de paperasse pêle-même). Me semble qu’on m’internerait pour un SPM?

    Il y a des évolutions plutôt critiquées… 🙁

    1. Et critiquables surtout ! C’est fou hein ! (c’est le cas de le dire :-)))

      J’ai un peu de difficulté à accepter ce genre de catégorisation qui fait en sorte qu’on stigmatise les gens. J’avoue que j’ai aussi eu cette image des vieux chercheurs aux bas bruns, un peu frustrés !

      Marie

  2. Les menstruations font jaser depuis la nuit des temps. Mais en 2013 considérer cela comme un problème psychologique il y a une limite quand même. Ça me rappelle un souvenir lointain. J ‘étais chez une tante pour le souper et les hommes étaient au salon les femmes à la cuisine. Ma tante a dit tout bas « je voulais vous faire du sucre à la crème mais ma tante Alice est passée, il aurait pas pris ». Moi je n’y comprenais rien. Pourtant ma mère m’avait bien renseigné sur les menstruations. Je me demandais qui était ma tante Alice. On part de loin Marie. Et ce n’est pas avec des hommes habillés en brun qu’on va avancer et surtout accepter qu’il y a toujours eu des menstruations et qu’il y en aura toujours. Oui il y a des femmes pour qui c’est plus difficile et qui ont des symptômes très dérangeants et douloureux. Et comme l’écrit Fleur d’âme,ça ne fait pas longtemps que l’homosexualité est considéré comme normal. Et même encore aujourd’hui ils ne doivent pas baisser les bras. Je viens d’apprendre qu’ils auront « droit » de donner du sang mais en ayant pas eu de relations sexuelles depuis 5 ans. C’est tu moi qui ai mal compris? Je suis mieux d’arrêter ici ma pression pourrait monter. Bonne fin de journée Marie et merci!

    1. Bonjour Étoile ! C’est bien vrai que les hormones ont le dos bien large ! Et que les préjugés ont la vie dure ! Nous ne changeront pas cela en deux secondes, j’en ai bien peur !

      Une bonne journée à toi !

      Marie xx

  3. Ben voyons donc ! (Je fais exprès pour écrire « ben. ») Prouver que ça fait 5 ans que les homosexuels n’ont pas eu de relations sexuelles ? Ça n’a aucun bon sens et irrespectueux envers les gens. Et puis, comment un homme fait-il pour prouver qu’il n’a pas eu de relations depuis 5 ans.? On examine son prépuce pour voir s’il n’y a pas des marques (comme on fait pour savoir l’âge d’un arbre ?) J’en perds mon latin et mon grec tant qu’à y être. Et après avoir lu cela, je crois que j’aurais besoin d’un cours101 sur la sexualité malgré 4 enfants et deux conjoints.

    On ne demande pas aux hétérosexuels de prouver qu’ils n’ont pas eu de relations depuis tant de temps, n’est-ce pas ? Je le sais, car j’ ai donné du sang à quelques reprises.

    Bonne fin de semaine Marie,

    Marjo xx

    1. N’est-ce pas que c’est ridicule ! C’est à croire parfois que nous reculons sans cesse, comme si la société était incapable d’évoluer. Elle semble bien loin cette époque ou mon arrrière-arrière-grand-père Édouard est décédé à l’asile ou on l’avait mis parce qu’il était épileptique… Et pourtant, presque 100 ans plus tard, nous nous retrouvons encore avec ce genre de préjugé – envers les hormones féminines tout autant qu’envers les homosexuels – des plus ridicules.

      Comme quoi, il est parfois bien long le chemin…

      Bonne fin de semaine à toi également 🙂

      Marie xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.