Du pouvoir réactionnaire de la féminité

Crédit: Pixabay

Hier, je suis tombée sur un article de Libération qui, après m’avoir donné le sentiment d’être littéralement tombée de ma chaise, m’a portée à réfléchir…

L’histoire ?

Celle de Lucia Caram, une bonne sœur Dominicaine d’une cinquantaine d’années qui, dans un talk-show, «Chester in Love» sur la chaîne privée espagnole Cuatro, a osé vanter les mérites de la sexualité dans le couple. Celle-ci, partant pour démontrer son argumentaire du modèle de vie de couple tel que vécu et présenté par Joseph et Marie.

Bon d’accord, je l’avoue ! Le modèle «date» un peu mais on parle quand même d’une bonne sœur pour parler du sujet ! Nous lui pardonneront donc les exemples un peu désuets.

Bref !

Ce qu’on lui reproche ?

Avoir laissé entendre que Marie, selon toutes probabilités, avait dû avoir des relations sexuelles avec Joseph le charpentier.

«Je crois que Marie était amoureuse de Joseph, qu’ils formaient un couple normal et que selon toute probabilité ils avaient des relations sexuelles.» Avant d’ajouter : «Le sexe est une belle façon d’exprimer les sentiments et l’amour. […] Pour l’Église, c’est un sujet sale et caché, moi je crois que c’est une bénédiction. […] Je crois que nous nous sommes trompés sur la manière d’enseigner les choses : nous avons trop voulu convertir le message évangélique en quelque chose de purement spirituel, et tenté d’inculquer l’idée absurde que le corps est la prison de l’âme.» (Libération)

Il n’en fallait pas plus pour que l’Église soit sans dessus dessous ! Les propos de Lucia Caram déclenchant rien de moins qu’une tempête médiatique. Les uns la menaçant de mort (?) D’autres, d’excommunication pure et simple!

«Pour l’archevêché de Barcelone, «il s’agit d’un grave scandale. C’est un affront intolérable contre un point fondamental de la doctrine catholique». Dans le camp conservateur, une pétition sur Change.org a recueilli 15 000 signatures dans le but d’obtenir l’excommunication de cette nonne, qui vit avec cinq autres religieuses dans le couvent Santa Clara de Manresa, près de Barcelone.» (Libération)

Rendue à ce point de ma lecture, je l’avoue, j’avais l’impression d’halluciner ! Et histoire de m’assurer que je n’étais pas complètement folle, je suis allée taper sur Google afin de m’assurer que cette histoire, celle de Joseph et Marie, une histoire dont à ce que je sache, personne n’a la certitude qu’elle ne soit pas fictive au demeurant, s’était bien passée, comme je l’avais appris, il y a au moins deux mille ans.

Et non! C’était bien le cas !

Alors cette question qui tourne en boucle sans arrêt dans ma tête depuis hier….

Faut-il que les femmes soient si menaçantes que la simple idée que l’une d’elles ait pu avoir des relations sexuelles, IL Y A DEUX MILLE ANS, ait ce pouvoir de causer un cataclysme aujourd’hui, en 2017?

Ouf !

Clairement, ce n’est pas demain la veille, je le crains, que la totale égalité entre les sexes sera une question dépassée ! Et ce n’est surtout pas demain la veille que les femmes pourront prétendre faire des choix personnels, en tant qu’humain.

Notre statut de femme étant peut-être le pire corset qu’on nous ait imposé!

Source: Libération

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

La maison de coupons

  Avez-vous entendu parler de cette dernière tendance (ou folie ?) ? Celle qui consiste à accumuler des tas de coupons-rabais dans le but d'économiser pour les factures lors du marché ? Je regardais l'an passée l'une[...]

Lendemain de veille...

Avez-vous entendu cette nouvelle le week-end dernier selon laquelle des dizaines d'oiseaux étaient tombés du ciel dans le Sud Est de la Roumanie ? Les autorités ont finalement appris hier que les oiseaux étaient morts d'une[...]

L’index Schick ou lorsque une entreprise décide de se mêler de nos choix en matière de petites culottes

Les culottes de grand-mère sont-elles responsables de la chute de vigueur du dollars canadien ? Voilà autre chose maintenant ! C’est en effet la très «sérieuse» question au coeur de cette  nouvelle diffusée hier par l’entreprise Schick Hydro[...]

Em Ford et le pouvoir de l'image

Comme beaucoup de femmes, j'ai passé une grande partie de ma vie à être complexée.  Et à ce titre, j'en suis malheureusement consciente, je suis bien loin d'avoir le monopole! Car toutes, ne sommes nous pas[...]

Le Bullet Journal ou le Nec plus ultra de l'organisation

L’automne venu, j’ai parfois l’impression que tous, nous sommes comme soudainement pris de ce que j’aurais envie de qualifier de frénésie d’organisation. Un peu comme si à deux pas d’un précipice annoncé, nous étions soudainement[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.