Du vent ! La suite

Photo-Libre.fr

Ce matin, j’avais déjà écrit un billet à mettre en ligne ! Qu’à cela ne tienne puisqu’il devra attendre à demain celui-là!

Car ce matin, après deux journées plutôt ordinaires (ça arrive n’est-ce pas ?), une nuit sans fermer l’oeil une fois refait le lit dans lequel mon fils avait fait pipi et moi qui vidait le lave-vaisselle à deux heures et demi du matin, je n’ai pu que m’exclamer de joie en découvrant cet article de La Presse.

Car je parlais justement du phénomène il y a quelques semaines,  tout juste ici, dans ce billet intitulé Du Vent.

Voilà que ce matin, dans La Presse, on revient sur le sujet, parlant cette fois ci du fameux phénomène qu’on pourrait qualifier de police de l’allaitement dont je faisais moi-même état.

Alleluïa !

Bien sur, mon intervention n’aura probablement été rien d’autre qu’une goutte d’eau dans la marre de ce débat (tout un plus une note discordante dans cette philosophie de l’allaitement à tout prix!) mais je suis très heureuse qu’on parle enfin de toute cette pression qui pèse sur les mères pour qu’elles allaitent.

C’est ma cousine qui va se sentir un peu moins ostracisée ce matin !!

On trouve le billet de Rima Elkouri de ce matin, tout juste ici.

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Le thé et la sexualité: la même question du consentement

Je ne sais pas pour vous mais il me semble qu'on a beaucoup parlé du viol depuis un an. Au Canada, ce sont ceux subis par par les étudiantes de l'UQAM. Ceux subis aussi par les[...]

Je suis Paris * Au-delà des mots et des maux

Depuis vendredi dernier, je cherche les mots. Ces mots au-delà des mots. Ces mots plus forts que les maux. Ces mots impossibles à trouver alors que paradoxalement, partout ou mes yeux se posent depuis trois jours- journaux,[...]

Sous la robe rouge: l'audace de Beth

L'humain est un drôle d'animal, c'est ce que je me dis bien souvent ! Chaque jours aux infos, dans les journaux ou sur les médias sociaux, on nous abreuve d'images que tous, autant que nous soyons,[...]

Concours: Envoyez un livre au ministre Bolduc ...ou l'histoire de ce ministre de l'Éducation que l'on découvrit (dé)culotté

Pour qui fréquente ce blogue de façon plus ou moins assidue, cela peut sembler un secret de Polichinelle que je sois un peu obsessive lorsqu’il est question de livres. C’est un fait indéniable en effet que[...]

La fin du débat

Nous sommes loin de la révélation du siècle n'est-ce pas ? En ce moment au Canada, nous sommes actuellement en pleine campagne électorale, des élections fédérales devant se tenir dans quelques semaines. Aussi, j'écoutais il[...]

4 commentaires sur “Du vent ! La suite

  1. Enfin ! Soyons positives! La pub  »l’allaitement c’est glamour ! » aura, contre toute attente, lancé le débat sur l’allaitement à tout prix et fait tourner le vent.

  2. Peut-être qu’à force de lire sur ce sujet les femmes se sentiront moins isolées si elles ne peuvent allaiter où encore si elles n’en font pas le choix. J’ai moi-même été jugée par une infirmière mais je ne pouvais pas allaiter.Il y a de cela 35 ans.Je ne me sentais pas une bonne mère en partant. C’est comme l’endroit où les femmes choisissent d’accoucher.Maison des naissances,chez-soi où l’hôpital?J’ai assisté avec une amie à une conférence sur la naissance et les femmes qui étaient présentes étaient fortement encouragées d’aller accoucher dans une maison de naissance.J’étais surprise d’entendre ce genre de discours.Surtout que l’accent était mis sur le plus naturel possible.À la sortie,une jeune femme était en pleurs disant qu’elle avait peur d’accoucher et se sentirait plus en sécurité à l’hôpital. Je crois qu’il est bon d’avoir de l’information mais de là à faire pression sur ces futures mamans.
    Elles en auront assez avec l’éducation de leur enfant. Faisons confiance en leur propre jugement,en arrêtant de les bombarder sans cesse en leur disant ce qui est mieux pour elle et leur enfant. Quand j’ai eu mon fils,il était recommandé fortement de ne pas les faire manger avant au moins quatres mois.Je lisais tous les livres et j’écoutais mon médecin à la lettre. ,Je crois que mon fils serait mort de faim si j’avais continué d’écouter tout ça..Pauvre petit.Il a mangé et tout s’est très bien passé. Il y a trop de pression sur les parents de la naissance jusqu’à l’âge adulte selon mon humble avis.Comme s’il fallait tous et toutes être dans le même moule.Dommage. Merci Marie pour ton billet passe une bonne fin de journée!

    1. Il y a tellement un question de « mode » dans tout cela je trouve ! Lorsque je suis née, le médecin avait dit à ma mère de ne pas m’allaiter car il n’y avait que les indiennes qui allaitaient (???) C’était il y a 43 ans ! Clairement, les recherches et l’état des connaissances en maternité ont bien évolué depuis ! Sauf que de tous temps, on s’aperçoit que c’est un peu comme si dès qu’elle devient enceinte, une femme n’avait plus possession de son propre corps ! Je me souviens que moi même enceinte, beaucoup se donnaient le droit de me toucher le ventre, même des personnes que je ne connaissais pas vraiment ! Je comprends que dans le ventre d’une femme enceinte, il y a un genre de mystère qui fascine ! Néanmoins, je trouvais cela un peu agressant à certains moments et je ne peu pas dire que j’appréciais vraiment cette !

      Enfin, comme tu dis, je pense que le fait d’en parler peut faire en sorte que d’autres femmes se sentent moins isolées au moment de la maternité. Ce serait déjà beaucoup !

      (Comme toi, j’ai donné des aliments à mon fils avant les six mois « réglementaires »! Lui aussi était un petit gourmand jamais rassasié ! Et à ce jour, il va très bien 😉

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.