Échec et maths

IStock
IStock

Choisir la bonne stratégie. Prendre des décisions et faire face à l’angoisse.

Je lis et relis les textes des autres collaboratrices de ce blogue. Ce sont des mamans, ce sont des femmes, ce sont des employées, ce sont des boss, ce sont des érudites en orientation horizontale des rouleaux de papier de toilette, ce sont des personnes! (Petite parenthèse : en 1929 le Canada a bel et bien déterminé que les femmes, elles aussi, sont des personnes – grosse nouvelle.)

Je lis et relis leurs textes et je me demande bien comment je vais y arriver. Toutes sortes de questions se bousculent dans ma tête; une guerre de questions. Premièrement, est-ce que moi, petite personne au nombril humide, je serai capable de procréer? Deuxièmement, si le courant passe et que je réussis à produire assez de jus pour soutenir un gnome de bédaine, comment vais-je réussir à faire tout ça en continuant à travailler pour une compagnie minière entre deux continents? Troisièmement, si je continue à travailler pendant la manufacture du dit gnome, est-ce le père développera l’envie soudaine de m’aider à faire le souper? Trop de questions, trop peu de réponses…

Le processus de ma vie jusqu’à maintenant a été assez simple. Je prenais mes décisions en tant que personne. J’étais au secondaire, j’aimais les maths, j’aimais l’argent. J’étais à l’université en génie minier, je voyageais de mine en mine, j’aimais toujours les maths. Je graduais avec un diplôme en génie minier, j’avais un travail dans l’état de Washington, j’aimais encore plus l’argent. Assez simple; avancer les premiers pions pour développer la base d’une bonne stratégie.

Je fais maintenant face au reste des décisions, les décisions sont plus difficiles et impliquent de plus conséquentes conséquences. Je dois prendre des décisions en tant que personne mais aussi en tant que femme. J’aime encore les maths et l’argent mais je commence à aimer les photos de bébés dodus tout nus prenant leur bain dans un évier de cuisine. Je dois maintenant choisir un travail pour une compagnie minière qui me permettra de travailler pendant une grossesse. Je dois choisir un travail qui me permettra de vivre avec mon mari. Je dois choisir une vie qui me permet de travailler. Je dois choisir de choisir. Je dois certainement compromettre? Je commence à me dire que je devrais déplacer ma tour au risque de perdre quelques pions. Tout le monde me dit d’attendre et d’avancer tranquillement un de mes pions.

Comment prendre ces décisions stratégiquement, en tant que femme, sans oublier d’être juste une personne? Mon prof d’économie familiale avait définitivement sauté ce chapitre et l’intégrale de la sécante au carré n’en dit pas trop long.

Bonne fin de journée,

Caroline

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Défouloir en zone contrôlée pour filles au bord de la crise de nerfs!

Ah ! Les soupers de filles ! Vous savez ce que c'est n'est-ce pas ? On sait où ça commence ces affaires là ! Mais pas nécessairement ou ça se termine ! Certains d'entre vous -[...]

De l'amour et du papier

J’avais tout juste 25 printemps lorsque je fis le grand saut et décidai d’emménager avec mon chum. Je n'étais pas née de la dernière pluie, j'avais bourlingué un peu et, en grande fille responsable que[...]

Quelque part, dans un monde parralèle

Ces jours-ci, j’essaie de prendre de la distance vis-à-vis ma propre vie afin de voir à quel moment précis j’ai pu manquer un virage de façon que ma vie soit soudainement si chaotique! Si je regarde[...]

Maternitude, couches souillées et gagne-pain

Il y a une tendance lourde dans la société ces dernières années et qui se reflète comme si elle était grossie mille fois dans les médias. Et j’ai nommé le complexe de la super maman. Vous[...]

Pourquoi ce sont les femmes qui vont sauver la planète

Collaboration de Aude Lagardet (du blogue Écologie-citadine) J’ai lu quelque part que les femmes utilisaient beaucoup plus leur sèche-cheveux, ce qui consomme beaucoup de l’électricité. Elles achètent aussi plus de vernis à ongles, plus de l’acétone[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.