Écrire sa vie pour mieux la comprendre, André Gervais

«La vie est une tragédie si vous la regardez en plan rapproché et une comédie si vous la regardez de loin.» (Charlie Chaplin)

Jour 15 de ce marathon de lecture pour mon Calendrier de l’Avent littéraire.

Ce matin, je vous propose un deux en un. Soi une lecture que j’ai adoré et en même temps, un projet d’écriture. Votre vie.

C’est ce que propose en effet le livre «Écrire sa vie pour mieux la comprendre» de l’auteur André Gervais.

Il faut dire qu’il traînait depuis pas mal longtemps sur ma table de chevet celui-là. En fait, j’étais loin de me douter que j’y trouverais autant de stimulation pour écrire. Parce que la vérité c’est que la démarche de recherche de mes origines et d’enquête sur mes histoires de famille, ça fait plusieurs années déjà que c’est un peu devenu mon obsession. C’est pourquoi je pensais avoir un peu fait le tour.

La vérité c’est que ce livre d’André Gervais est tellement stimulant et apporte tellement de nouvels angles de recherches et de questionnements que je n’ai pas pu faire autrement que d’avoir envie de me replonger dans mes recherches.

Alors en ce temps de pandémie, au moment où on se demande comment on pourra occuper ces fêtes confinées qui pointent, c’est peut-être le meilleur moment qu’on aura jamais pour fouiller son histoire familiale. Parce que même s’il n’y a pas de grands drames dans votre famille, c’est vraiment fascinant de découvrir ces événements qui nous ont façonnés, souvent à notre insu. Mais plus encore, les répétitions générationnelles qui reviennent dans certains cas avc la fréquence d’un métronome sont parfois vraiment étonnantes quand on les voit enfin. Et je vous le dis! On sous estime à quel point ce genre de recherche, ça a le pouvoir de nous transformer en tant qu’humain.

Pourquoi ? Parce que de connaître son histoire, ça libère tellement! Vous n’avez pas idée!

«Transmettre aux siens le sens de notre histoire leur procurera plus de liberté pour la réalisation de la leur.» (Page 55)

Alors l’idée vous interpelle ? Ce livre est sans aucun doute le meilleur point de départ que je puisse vous suggérer.

***

Vous aimez mes billets ? N’hésitez pas à les partager sur vos réseaux sociaux. Ma maison est grande, il y a de la place pour la visite !

Suivez et aimez nous:

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

La série Les enfants du désastre, Pierre Lemaître

Qu'y a-t'il de mieux, en ce jour 3 de mon calendrier de l'Avant littéraire 2020, qu'une trilogie? Et celle de Pierre Lemaître, entamée en 2013 avec «Au revoir là-haut» pour se clôre avec le dernier[...]

Pourquoi je déteste Noël, Robert Benchley

Quand on y pense, c'est assez fascinant de réaliser que les plus merveilleux Noëls, ceux que nous renvoit notre mémoire, sont toujours aussi ceux de notre enfance. Un peu comme si en vieillissant, il devenait[...]

Kukum, Michel Jean

Jour 14 de mon calendrier de l'Avent littéraire! Je vous parle ce matin d'un livre, «Kukum» de Michel Jean qui est sorti récemment et qui a fait grand bruit. Ici au Québec mais aussi ailleurs.[...]

Histoires insolites des écrivains et de la littérature, Marc Lefrançois

Je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne, j'ai toujours été autant fascinée par les anecdotes entourant l'écriture des livres que par les histoires elles-mêmes racontées dans ces livres. C'est pourquoi[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.