Écrire une oeuvre de fiction…le temps d’un MOOC

Crédit: Photo-Libre.fr

Les MOOCs, vous connaissez?

Ces cours universitaires offerts en ligne à tous de façon massive… et gratuite?

Comme je vous en avais parlé l’automne dernier, je suis moi-même tombée sous le charme de cette nouvelle tendance qui permet à qui le veut bien d’avoir accès aux cours les plus divers, ceux-ci étant offerts par des universités d’un peu partout dans le monde.

Voilà que pas plus tard qu’hier, je suis tombée sur cette nouvelle dans laquelle on racontait que l’un de ces cours allait porter sur ma passion absolue – peut-être est-ce aussi la vôtre? – l’écriture de fiction!

Dans ce cours qui s’intitule Écrire un oeuvre de fiction donc, et qui débute demain, seront traités tous ces sujets qui tôt ou tard, passent par la tête de tout écrivain en devenir. La procrastination, l’improvisation, l’histoire, le découpage des scènes, la narration, les genres et…la critique !

J’y ai pour ma part vu une occasion inespérée de travailler mon propre projet de livre dans un contexte des plus stimulants !

Et visiblement, je ne suis pas la seule car en ce moment, nous sommes déjà 242 personnes inscrites. Et vous l’aurez deviné! Je suis du nombre ! De même que Marie-Adrienne du blogue À propos d’écriture.

Alors ? On s’y retrouve ?

Pour vous inscrire, c’est par ici !

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Romain Gary, ou lorsqu'on a plus la vie devant soi

«Je me demande si toute ma vie n'a pas été, aussi bien comme romancier que comme changeur de métiers si je puis dire, un effort de ne pas être moi-même. Et le roman le permet.[...]

L'écriture comme un combat

Le besoin d'écrire, c'est un peu je pense comme une bête vorace qui demande a être constamment nourrie... Jusqu'à vous laisser complètement vidé de votre substance. Aussi, écrire je me dis que c'est parfois plus une plaie[...]

Noircir des pages pour te conjuguer enfin, même au passé

Pourquoi est-ce que je te cherche de cette façon? Noircissant des pages et des pages comme on va sur une route que l'on saurait sans fin. Et surtout, comme si j'espérais ainsi finir par y voir ton[...]

Rendez-vous

  Ce matin, je me suis levée. Et avec ce sentiment d'avoir un rendez-vous, je me suis habillée, maquillée. Pleine de la conviction que ce matin, j'allais écrire. Enfin. Et je suis partie à sa rencontre. Mon[...]

Construire des ponts pour ne pas se noyer

Écrire sur un blogue, bien sûr, cela comporte son lot de positif. Mais cela implique en contrepartie que nous ne sommes pas toujours conscients de la façon dont nos mots seront perçus par ceux qui[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.