Écrire une oeuvre de fiction…le temps d’un MOOC

Crédit: Photo-Libre.fr

Les MOOCs, vous connaissez?

Ces cours universitaires offerts en ligne à tous de façon massive… et gratuite?

Comme je vous en avais parlé l’automne dernier, je suis moi-même tombée sous le charme de cette nouvelle tendance qui permet à qui le veut bien d’avoir accès aux cours les plus divers, ceux-ci étant offerts par des universités d’un peu partout dans le monde.

Voilà que pas plus tard qu’hier, je suis tombée sur cette nouvelle dans laquelle on racontait que l’un de ces cours allait porter sur ma passion absolue – peut-être est-ce aussi la vôtre? – l’écriture de fiction!

Dans ce cours qui s’intitule Écrire un oeuvre de fiction donc, et qui débute demain, seront traités tous ces sujets qui tôt ou tard, passent par la tête de tout écrivain en devenir. La procrastination, l’improvisation, l’histoire, le découpage des scènes, la narration, les genres et…la critique !

J’y ai pour ma part vu une occasion inespérée de travailler mon propre projet de livre dans un contexte des plus stimulants !

Et visiblement, je ne suis pas la seule car en ce moment, nous sommes déjà 242 personnes inscrites. Et vous l’aurez deviné! Je suis du nombre ! De même que Marie-Adrienne du blogue À propos d’écriture.

Alors ? On s’y retrouve ?

Pour vous inscrire, c’est par ici !

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

À la poursuite des mots...

Un nouveau mois, je sais pas pour vous, mais moi, ça me paralyse ! Un peu comme une page blanche devant laquelle tout semble possible.... Et devant laquelle par conséquent, on se sent un peu intimidé[...]

Commencer par la fin

Vous est-il déjà arrivé de commencer à lire un livre en lisant d'abord la fin ?Étrange manie j'en conviens mais à laquelle il m'arrive fréquemment de m'adonner ! Question de prévoir ou non une boîte[...]

L'écriture comme un combat

Le besoin d'écrire, c'est un peu je pense comme une bête vorace qui demande a être constamment nourrie... Jusqu'à vous laisser complètement vidé de votre substance. Aussi, écrire je me dis que c'est parfois plus une plaie[...]

Sables mouvants

J'écris alors que je semble muette. Je ne suis pas ici parce que je suis ailleurs... Ces jours-ci - depuis quelques semaines devrais-je plutôt dire ! - je découvre à quel point écrire un livre est une[...]

Valse-hésitation

Ces jours-ci, je n'écris pas beaucoup. Du moins ici. Parce que justement, j'écris ! Aussi paradoxal que cela puisse sembler ! J'écris. Mon livre. Mes livres. Ces deux routes qui me tirent constamment d'un côté puis de l'autre.[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.