Em Ford et le pouvoir de l’image

Comme beaucoup de femmes, j’ai passé une grande partie de ma vie à être complexée. 

Et à ce titre, j’en suis malheureusement consciente, je suis bien loin d’avoir le monopole! Car toutes, ne sommes nous pas à nos heures soit trop grosse, trop petite, trop rondelette? Ou encore, trop ceci et/ou pas assez cela ?

C’est pourquoi j’ai trouvé inspirant cet article dans lequel on raconte qu’une blogueuse beauté londonienne, Em Ford, adulée pendant des mois par ses fans a récemment décidé d’apparaître sur son blogue au naturel, laissant ainsi paraître ses problèmes d’acné sur son visage. L’entreprise ayant suscité à son endroit une quantité phénoménale de commentaires, souvent haineux, de la part des visiteurs de son blogue.

Mais qu’à cela ne tienne ! Pour contrer le phénomène, Em Ford a décidé de créer une vidéo afin de rendre publics tous ces commentaires d’une violence rare qu’elle avait pu recevoir. Mais surtout, pour démontrer le pouvoir phénoménal que détiennent les médias sociaux lorsqu’il est question de créer des attentes irréalistes, tant chez les hommes que chez les femmes, en matière de beauté.

Jusqu’à condamner les êtres réels.

« On a tellement l’habitude de se comparer à des standards de beauté complètement irréels (obtenus à base de photoshop et de maquillage) qu’on en oublie le principal : you ARE beautiful ! »  (Madame Figaro)

La vidéo a été visionnée 1,5 millions de fois depuis le 1er juillet dernier.

J’adore !

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Métropolis Bleu: Rendez-vous avec les écrivains, l'écriture et la littérature

Chaque année au printemps, je me fais une fête d'assister à cet événement littéraire Montréalais qu'est le Métropolis Bleu! Et voilà que ces jours-ci, nous sommes en plein cœur de ce qui constitue presque la «mecque»[...]

Bibliodiversité: une année sans livre écrit par un homme blanc

Nous vivons dans un monde dans lequel, étrangement, bien que les femmes constituent presque la moitié de l'espèce humaine en nombre, celles-ci n'en sont pas moins sous-représentées dans bien des domaines ! Que ce soit au[...]

Bulle

Chaque samedi matin, alors que tout le monde dort encore dans la maison, je n'ai pas de plus grand plaisir que de descendre à la cuisine pour me faire couler un bon latté. Puis de sortir[...]

Le thé et la sexualité: la même question du consentement

Je ne sais pas pour vous mais il me semble qu'on a beaucoup parlé du viol depuis un an. Au Canada, ce sont ceux subis par par les étudiantes de l'UQAM. Ceux subis aussi par les[...]

L’index Schick ou lorsque une entreprise décide de se mêler de nos choix en matière de petites culottes

Les culottes de grand-mère sont-elles responsables de la chute de vigueur du dollars canadien ? Voilà autre chose maintenant ! C’est en effet la très «sérieuse» question au coeur de cette  nouvelle diffusée hier par l’entreprise Schick Hydro[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.