Em Ford et le pouvoir de l’image

Comme beaucoup de femmes, j’ai passé une grande partie de ma vie à être complexée. 

Et à ce titre, j’en suis malheureusement consciente, je suis bien loin d’avoir le monopole! Car toutes, ne sommes nous pas à nos heures soit trop grosse, trop petite, trop rondelette? Ou encore, trop ceci et/ou pas assez cela ?

C’est pourquoi j’ai trouvé inspirant cet article dans lequel on raconte qu’une blogueuse beauté londonienne, Em Ford, adulée pendant des mois par ses fans a récemment décidé d’apparaître sur son blogue au naturel, laissant ainsi paraître ses problèmes d’acné sur son visage. L’entreprise ayant suscité à son endroit une quantité phénoménale de commentaires, souvent haineux, de la part des visiteurs de son blogue.

Mais qu’à cela ne tienne ! Pour contrer le phénomène, Em Ford a décidé de créer une vidéo afin de rendre publics tous ces commentaires d’une violence rare qu’elle avait pu recevoir. Mais surtout, pour démontrer le pouvoir phénoménal que détiennent les médias sociaux lorsqu’il est question de créer des attentes irréalistes, tant chez les hommes que chez les femmes, en matière de beauté.

Jusqu’à condamner les êtres réels.

« On a tellement l’habitude de se comparer à des standards de beauté complètement irréels (obtenus à base de photoshop et de maquillage) qu’on en oublie le principal : you ARE beautiful ! »  (Madame Figaro)

La vidéo a été visionnée 1,5 millions de fois depuis le 1er juillet dernier.

J’adore !

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

La maison de coupons

  Avez-vous entendu parler de cette dernière tendance (ou folie ?) ? Celle qui consiste à accumuler des tas de coupons-rabais dans le but d'économiser pour les factures lors du marché ? Je regardais l'an passée l'une[...]

Russie éternelle

J'ai toujours été fascinée par la Russie. Allez savoir pourquoi mais pour ne serait-ce que tenter de comprendre l'immensité russe, tant de son territoire que de sa culture, j'ai lu la plupart des essais de la[...]

L’index Schick ou lorsque une entreprise décide de se mêler de nos choix en matière de petites culottes

Les culottes de grand-mère sont-elles responsables de la chute de vigueur du dollars canadien ? Voilà autre chose maintenant ! C’est en effet la très «sérieuse» question au coeur de cette  nouvelle diffusée hier par l’entreprise Schick Hydro[...]

DSM-5, Toutes des folles finies

Le DSM-5, vous connaissez ? Probablement que pour vous comme pour moi jusqu'à hier, cet acronyme sonne-t-il comme du chinois. En effet, j'ai découvert avec surprise en lisant mon journal hier matin que les psychiatres - comme[...]

À la mode le féminisme ?

Ces derniers mois, comme pour tenter de trouver un certain équilibre dans un quotidien qui trop souvent me donne le tournis, j'ai entrepris de tenter ce qui en théorie relève de l'impossible: «créer du temps» dans[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.