Errements

Crédit: Photo-libre.fr

Je sais !

J’avais bien dit que je n’écrirais plus ici.

Parce que dans la lenteur estivale, avait jailli cette idée folle que je pourrais désormais me passer de cette séance régulière d’écriture…

Et comble d’audace, que je pourrais tout recommencer à zéro.

Nouveau blogue.

Nouvelles inspirations.

Nouvelle identité même ?

Et pourquoi pas !

Parce que, d’une certaine façon, j’ai un peu cette impression indécrottable depuis que j’écris ici d’avoir une double identité. La «Marie-au-nom-composé» du quotidien qui, j’en ai parfois le sentiment, est probablement la fille la plus sous-estimée de la planète. Et l’autre, la «Marie qui assume toutes les facettes de son identité», sans peur d’être jugée.

Et je l’avoue, les deux ne s’entendent pas toujours ! Surtout lorsque vient par exemple ce moment de partager mes billets. Sur Facebook par exemple. Là où se trouvent des proches comme des moins proches.

Partage ? Partage pas ?

Là est la question !

Mais voilà ! Même si c’est un fait que que je suis assez fière d’avoir beaucoup travaillé sur mon livre cet été, au point de voir mon «Homme nu» prendre une réelle consistance, je suis forcée de me rendre à cette évidence que c’est dans ce blogue que j’ai trouvé ces dernières semaines de quoi étoffer mon projet d’écriture… Des réponses qui étaient déjà toutes là sans que je le sache.

Étonnamment !

Et qui m’ont permis «d’habiller» un peu mon «Homme nu»…

Des bouts d’écrits apparemment sans lien mais qui ont, d’une façon un peu étrange, trouvé place dans mon livre.

Alors voilà !

Je sais !

J’avais bien dit que je n’écrirais plus ici !

Que j’avais apparemment fait le tour !

Que je n’avais visiblement plus rien à dire.

Mais j’imagine que je n’en suis pas à une contradiction près n’est-ce pas ?

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Je dors, tu dors, ils dorment... plus ou moins

Il m'arrive de me dire que la vie, c'est parfois bien compliqué. Mais ça, c'était avant que je ne tombe sur cette série d'articles, pris à gauche et à droite sur le Net, et qui mis[...]

Changement de programme

Vouloir écrire un billet sur le coin du comptoir de cuisine un samedi soir... Et se faire appeler par Skype, en provenance du salon, parce qu'on nous attend pour aller écouter un film! Pas facile la vie[...]

Mots(Rosité)

Je suis ces jours-ci un peu comme ces grands timides De ceux qui n'osent pas trop approcher de l'objet de leur convoitise. De crainte d'être rejeté. Ou tout simplement... ...pas tout à fait à la hauteur. Alors ? Cachée dans un[...]

La fin du débat

Nous sommes loin de la révélation du siècle n'est-ce pas ? En ce moment au Canada, nous sommes actuellement en pleine campagne électorale, des élections fédérales devant se tenir dans quelques semaines. Aussi, j'écoutais il[...]

Confidence pour confidence: Au Japon, un ami...quitte à payer pour qu'il vous écoute

Je suis littéralement fascinée depuis quelques temps devant cette évidence que de nos jours, plus personne ne se parle.  C'est ainsi trop souvent chacun pour soi devant son écran. Tous côte à côte sur une planète[...]

2 commentaires sur “Errements

  1. Bien heureuse de te relire!
    Tu me manquais!
    Je suis si silencieuse et tes écrits me donnent souvent l’envie de sortir de mes silences…
    J’ai vraiment hâte de lire ça ce livre là moi!

    1. Bonjour Julie ! Heureuse de te retrouver aussi 🙂 Peux tu croire qu’il s’en vient ce livre ? Je commençais à me demander si je ne devais pas laisser tomber l’idée et puis, j’ai décidé de changer l’angle narratif et ça a tout débloqué! J’ai quasi complété un 1er jet qui se tient ! C’est encourageant !

      À suivre donc ! 🙂

      Tes billets me manquent aussi 😉

      Marie xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.