Faire la différence

Crédit: IStock

Il y a quelques jours, j’écoutais un film. L’histoire d’un jeune homme qui ne «s’aggrippe» à rien de sa vie, parce qu’il a soudainement découvert sa finitude. C’est à dire, qu’un jour, comme tout le monde, il sera mort.

Car c’est un fait indéniable n’est-ce pas que la vie, bien sur, personne n’y survit !

Bref, un moment donné pendant l’histoire, l’un des professeurs du jeune garçon lui donne un défi. Celui de trouver quelque chose qui vaille qu’il y consacre du temps…

«Regarde toi dans le miroir, écoute ton instinct et crée quelque chose qui te passionne. Quelque chose que tu aimes, en quoi tu crois.

Ça peut être gros ou petit.

Ça peut être peint en merde de chauve-souris.

Pourvu que ce soit honnête et courageux.

L’important est de trouver quelque chose que tu n’as pas eu le courage de dire avant»

Ce n’est peut-être rien d’autre que cela la vie ! Trouver quelque chose qui vaille qu’on y consacre le temps dont nous disposons.

Peu importe qu’il soit court. Ou long.

Peu importe que nous ayons raison. Ou qu’on se trompe. Parfois.

Peu importe que pour les gens autour de nous, ça ait du sens. Ou pas.

L’important étant que ça en ait pour nous n’est-ce pas ? Et qu’après notre passage, le monde soit un tout petit peu meilleur.

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Les mots des autres ou comment l'on sait que l'on est destinés à devenir écrivains

Crédit: Photo-libre.frComment devient-on écrivain ? Une énigme dont Alberto Manguel  parle beaucoup dans son dernier livre...«À ce que j'ai entendu dire, la plupart des écrivains savent, dès un âge très tendre, qu'ils seront écrivains Quelque[...]

Les femmes, la cinquantaine et la liberté d'exister

Avoir 50 ans, je me souviens que lorsque j'étais dans la jeune vingtaine, je voyais ça comme la vieillesse. Aujourd'hui, alors que j'aurai moi-aussi 50 ans dans quelques jours, je réalise que ça a[...]

Les mots des autres...Frida Kahlo

«Pour créer son propre paradis, il faut parfois puiser dans son enfer personnel» (Frida Kahlo) Est-il vrai que rien ne se perd, rien ne se crée ? Mais que tout se transforme ? Peut-être bien !

Les mots des autres...Mona Chollet

«J'ai vécu moi aussi immergée dans un monde ou il n'y avait rien de plus réel, rien de plus digne d'intérêt que les livres et l'écriture. Peut-être nos parents nous communiquent-ils parfois des passions si[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.