Non classé

Fille ou garçon: là n’est plus seulement la question

Crédit: Photo-libre.fr

Décidément, la question du genre ne cesse de faire la une et de susciter la controverse !

Cette fois-ci, c’est le gouvernement Argentin qui vient de proclamer que le fait de choisir son genre…soit un droit !

La nouvelle arrive quelques semaines après que des informaticiens Suédois aient annoncé avoir crée un logiciel capable de supprimer les pronoms «il» (han) ou «elle» (hon) de tous les sites Internet en Suédois, les remplaçant par le pronom neutre «hen»… Je vous parlais d’ailleurs justement il y a quelques temps, tout juste ici, de ce débat qui agite la Suède suite à la parution d’un livre pour enfants, «Kivi & Monsterhund» qui bannissait toutes références au sexe des personnages, n’utilisant que des pronoms neutres.

Tout comme ces écoles Suédoises qui font la promotion d’une éducation neutre, sans référence aucune au genre féminin ou masculin.

Je dois avouer que personnellement, ce débat me laisse extrêmement perplexe! Est-ce que ce n’est pas là faire fausse route et perturber inutilement des enfants à un âge ou justement, ils découvrent leur identité ? Une identité constituée d’une personnalité, d’un sexe, d’une place dans la famille et dans le monde ?

Peut-on réellement faire abstraction de son genre ?

En ce qui me concerne, je n’en suis pas du tout convaincue !

Et vous, vous en pensez quoi de tout cela ?

Est-ce moi qui suis rétrograde ?

On en parle beaucoup, notamment dans Le Figaro. Mais aussi dans Le Courrier International.

6 commentaires

  • Anonymous

    Bonjour Marie,

    Si tu es rétrograde, je le suis aussi.

    Je conçois, difficilement, qu'on puisse faire abstraction du « il » « elle » et de vouloir enlever tout ce qui fait la si belle différence entre un garçon et une fille.

    J'ai élevé mes deux garçons dans le respect de leurs petites sœurs, mais tout en ne jamais brimant jamais leur condition masculine. J'ai fait de même avec mes deux filles leur disant d'être fières de leur féminité.

    C'est quoi le but dans ce nouveau « genre? » Suis-je trop vieille pour comprendre ? J'en doute, car il y a des choses qui seront toujours bien mystérieuses pour moi et celle-là en est une.

    Je suis fière d'être femme et c'est peut-être parce que mes parents m'ont appris à être bien dans mon corps de petite fille.

    Bonne journée,

    Marjo

  • MARIE

    Ouf ! Merci à toi, je me sens moins seule 🙂 Sérieusement, je ne comprends pas ce refus total de ce qui constitue une partie de notre identité. Nous ne sommes pas des robots mais des humains à ce qu'il me semble ! Étrange tout de même ce refus de se positionner en tant qu'homme ou en tant que femme !

    Marie

  • Étoile

    Ouf! J'ai bien de la difficulté avec ce sujet. Je pense pourtant être ouverte aux différences de toutes sortes mais de là à ne plus faire de différences entre un gars et une fille. On apprend dans l'enfance à connaître des différences et on grandit avec. Pourquoi se casser la tête à mettre tout dans un?J'ai élevé mon fils à être fier de lui et à respecter les femmes.Une question que je me pose par contre.J'ai dans mon entourage,un couple de femmes gaies qui sont ensemble depuis plus de 20 ans.Une des deux a subi il y a 5 ans environ une transformation intégrale de son corps désirant devenir homme. Les deux sont ensemble et forme un couple heureux. Alors,Elles étaient au départ lesbiennes, mais aujourd'hui? Un couple hétéro? Celle qui était femme et qui aimait les femmes au départ, n'est plus gaies? Et celle qui est devenu un très bel homme est devenu hétéro? Je suis très ouverte mais cette fois-ci j'ai beaucoup de difficulté à comprendre. L'essentiel c'est que ce couple soit heureux et en harmonie. Mais mes questions me semblent légitimes? Avec l'avancement de la science et de la chirurgie il y a de très grandes transformations depuis peu d'années et nous avons à nous ajuster à ces changements surtout si ceci fait que des personnes se sentent bien dans leur peau. Désolée je suis longue dans ce billet.Merci Marie tu me fais réfléchir sur la vie.Bonne journée!

    • MARIE

      Comme toi, tant que les gens se sentent bien dans leurs choix, je n'ai absolument rien contre. Le problème à mon avis c'est quant on tente d'imposer une façon de faire ou de voir la vie à des enfants alors même qu'ils ne sont même pas encore en mesure de bien comprendre. Il me semble qu'il y a tellement de question à se poser dans une vie, de doutes à assumer, sans en rajouter… Et notre identité, c'est à nous de la découvrir non ? Pourquoi l'école devrait elle nous apprendre à nier qui l'on est ? À avoir honte à la limite d’être une femme ou un homme alors qu'on voudrait nous inculquer à devenir des être indéfinis…

      Enfin, comme toi, ce sujet me perturbe 🙂

      Une bonne journée !

      Marie

  • Carina

    Vivre et laisser vivre bon sang! Les enfants vivent leur enfance de façon saine et équilibrée dans la mesure où nous ne les dénaturons pas. Les enfants aiment explorer et ça ne fait pas d'eux des exhibitionnistes ou des voyeurs. Les enfants adorent découvrir, savourer et expérimenter et ça leur permet juste de se connaître davantage à travers leurs expériences. On apprend par essai et erreur, ça vaut dans tous les domaines et les sphères de la vie.

    Dans le temps, mon fils de 4 ans voulait une poussette mauve et il en a eu une au grand damne de son père. Mon plus vieux a 11 ans et il m'a confectionné un bracelet à billes pour la fête des mères et il a aimé sa création. S'il en veut, je lui en achèterai. Sa 2e couleur préférée est le rose et c'est très bien ainsi, il s'affirme peu importe les commentaires. Il sait ce qu'il veut, qui il est et où il veut aller, ça fait pas de lui un enfant en quête d'identité.

    Vraiment, on ne sait plus où se situer et nous ne mettons pas l'emphase et les priorités aux bons endroits… y a tellement des questions plus urgentes à régler non? Le vrai problème se situe dans le pouvoir et l'implantation des idées reçues… contrôler la masse, avoir les meilleurs idées, détenir LA solution au malaise social, quoi encore? Lâcher-prise sur les valeurs et principes inculqués, laisser vivre tout simplement et faire confiance à nos enfants! Voilà ma vision à moi!

    Merci pour cette réflexion Marie! 😉

    • MARIE

      J'ai un malaise comme toi lorsqu'on parle de proposer ainsi des solutions « bonnes » pour tout le monde. Et oui, en quelques sortes ça m'apparait comme une façon de contrôler les gens. Vivre et laisser vivre chacun selon ses goûts et préférences ce ne devrait pas être un problème non ?

      Une bonne journée à toi Carina 😉

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)

Follow by Email