Film de peur

Je repensais à cet auteur américain dont je vous parlais il y a quelques temps, Bruce Feiler, et à la façon qu’il avait eu de faire face à l’annonce de son cancer. Non en se victimisant face à sa malchance, mais plutôt en pensant à ce qu’il pouvait encore faire pour l’avenir de ses jumelles de trois ans… Immense différence à mes yeux !

Ainsi, à l’heure du « grand bilan », après avoir vécu quelques petits bonheurs en même temps que quelques déboires, je pense avoir compris deux ou trois petites choses au cours de la dernière année… Notamment que le bonheur est un état d’esprit et que comme pour la bicyclette, il faut seulement s’y entrainer un peu pour devenir bon. Et ce, malgré la peur, cette « ennemie invisible » qui nous fait parfois prendre des décisions biaisées dont on se déculpabilise vite sous prétexte qu’il faut bien être prudent après tout ! Parce qu’à cause d’elle, cette peur, on cesse de faire du vélo, de prendre des ascenseurs, de manger certains aliments ! En son nom, on fait 3 bilans de santé par année, on cesse de penser par soi-même ou bien de prendre des risques.

De vivre finalement…

Puis aussi, la peur d’ëtre jugée. Car si pendant des années, ma plus grande crainte a été qu’on découvre la nature de ma famille « tout ce qu’il y a de plus typique » comme le dit si bien Karla, aujourd’hui j’ai l’impression d’avoir assemblé les pièces du casse-tête de façon à être capable de voir à quel point j’en fait partie de cette famille finalement ! Avec même une certaine fierté ! Cette fierté d’avoir compris en quelque sorte le « lien » entre ma mère, ma grand-mère et mon arrière grand-mère avant elles. Des femmes qui ont tenté, parfois maladroitement, de trouver le bonheur. Hors du cadre. Avec tout ce que ça implique de doutes, de renoncements. ..et de regrets parfois.

Et puis finalement, si parfois nous pouvons avoir l’impression que la vie ne nous donne que des citrons, peut-être ne suffit-il que d’en faire de la limonade ?

Et décider de laisser aux autres les visages amers ?

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Aznavour: un dernier tour de piste

Il y a des gens comme lui qu'on pense éternels. Jusqu'à ce qu'ils disparaissent soudainement, presque en silence. Un peu comme s'ils avaient pensé pouvoir quitter la scène en catimini,  sans qu'on s'en rende compte. Pour[...]

Redevenir poussière

Je sais, ça semble fou !  Et pourtant, lorsque j'ai réalisé que mon père était né tout juste un an presque jour pour jour après la mort tragique de son frère qui a 14 ans, était[...]

Dernier regard

Voilà arrivé le Jour J, date à laquelle je vous avais promis ma dernière chronique... non sans une pointe de nostalgie je vous assure! Ainsi, si j'ai bien sur pensé à diverses options de fins pour[...]

Un nuage est passé et un ange m'a souri...

J'écoutais hier l'enregistrement de l'émission de dimanche dernier de Tout le monde en parle. Si vous l'avez écoutée vous aussi, vous avez sans doute vue ces deux jeunes femmes ayant chacune perdue un enfant en[...]

Renouveau

En vacances cette semaine, je me suis permis de me replonger dans la lecture de l'un de ces livres qui n'attendent que mon bon vouloir, patientant sur ma table de chevet dans l'attente que je[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.