Hannah Brencher: Des lettres d’amour aux quatre vents

 

Pexels

J’avais déjà parlé d’elle il y a un bon moment déjà. Hannah Brencher et sa folle idée, pour se sortir d’une dépression, d’écrire des lettres d’amour a de purs étrangers. Des lettres qu’elle s’était alors mise à disséminer un peu partout – dans les cafés, sur les bancs de parc, etc –  pour que de purs inconnus les trouvent.

Une initiative qui depuis, est devenu rien de moins qu’un mouvement international: «The World Needs More Love Letters» que l’on peut également suivre sur Twitter avec le mot-clic #moreloveletters

Du coups, en retombant sur cette vidéo ce matin, alors que justement, le monde a tellement besoin d’amour, j’ai décidé de me laisser inspirer par Hannah Brencher et sa douce folie. Non pas pour banalement reprendre son idée. Mais parce que je pense que le monde a bien besoin actuellement de cette douce folie !

Amélie Poulain, sort de ce corps !

Aussi, voilà ce que je vous propose. Vous connaissez quelqu’un, n’importe ou dans le monde, qui a besoin d’amour ? De soutien ? D’encouragement ?

Je vous invite à m’écrire à chroniquescinglees(at)gmail.com pour me parler de cette personne et me donner son adresse postale. Je promets de lui envoyer une lettre manuscrite. Ou encore, une carte postale. Seule condition, que cette personne puisse comprendre le français 😉

Et cela, j’en ai bien peur, dans notre ère d’hyper-connexion…ou tous, nous sommes paradoxalement ultra déconnectés, c’est presque faire la révolution !

Alors ? On ose?

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

L'amour un jour, l'amour toujours

Et oui! Je l'avoue ! Il y a en moi une incorrigible idéaliste qui ne peut s'empêcher de craquer devant les histoires d'amour sur lesquelles on tombe parfois. Celles-ci semblant clairement sorties de l'imaginaire d'un romancier[...]

Encre et ancre

J'écris parce que c'est par l'encre sur le papier que je trouve la mienne. Mon ancre. Celle qui me donne l'illusion, une fraction de seconde, d'être en équilibre sur la corde raide du réel. J'écris, parfois tout bêtement, pour avoir le sentiment d'exister. Pour qu'en lisant[...]

Une suite de hasards

Trouver sa voie, j'ai parfois l'impression que c'est un peu beaucoup... une suite de hasards. Il n'y a pas vraiment de recette convenant à tous. Pas plus que de méthodologie pour y parvenir à coup[...]

Être ou ne pas être ou pourquoi 30 n'est pas le nouveau 20

Combien de fois au cours d'une vie peut-on être frappés de cette conviction d'avoir tout le temps devant soi? Même celui de se tromper, de faire des détours. Et de s'égarer même parfois... Un peu aussi[...]

Communicatif ?

« Un sourire coûte moins cher que l'électricité, mais donne autant de lumière.  » (- Abbé Pierre)   Vous avez pris le train ce matin ? En ce vendredi matin, voilà que j'ai trouvé de quoi égayer notre journée ![...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.