Hannah Brencher: Des lettres d’amour aux quatre vents

 

Pexels

J’avais déjà parlé d’elle il y a un bon moment déjà. Hannah Brencher et sa folle idée, pour se sortir d’une dépression, d’écrire des lettres d’amour a de purs étrangers. Des lettres qu’elle s’était alors mise à disséminer un peu partout – dans les cafés, sur les bancs de parc, etc –  pour que de purs inconnus les trouvent.

Une initiative qui depuis, est devenu rien de moins qu’un mouvement international: «The World Needs More Love Letters» que l’on peut également suivre sur Twitter avec le mot-clic #moreloveletters

Du coups, en retombant sur cette vidéo ce matin, alors que justement, le monde a tellement besoin d’amour, j’ai décidé de me laisser inspirer par Hannah Brencher et sa douce folie. Non pas pour banalement reprendre son idée. Mais parce que je pense que le monde a bien besoin actuellement de cette douce folie !

Amélie Poulain, sort de ce corps !

Aussi, voilà ce que je vous propose. Vous connaissez quelqu’un, n’importe ou dans le monde, qui a besoin d’amour ? De soutien ? D’encouragement ?

Je vous invite à m’écrire à chroniquescinglees(at)gmail.com pour me parler de cette personne et me donner son adresse postale. Je promets de lui envoyer une lettre manuscrite. Ou encore, une carte postale. Seule condition, que cette personne puisse comprendre le français 😉

Et cela, j’en ai bien peur, dans notre ère d’hyper-connexion…ou tous, nous sommes paradoxalement ultra déconnectés, c’est presque faire la révolution !

Alors ? On ose?

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Ann Morgan: Le tour du monde en 196 livres

Vous savez comme j'aime les livres n'est-ce pas ? Comment alors aurais-je pu résister à cette envie de partager avec vous l'histoire des plus inspirantes de cette femme qui a un jour décidé de faire le[...]

Lorsque les livres poussent dans les arbres

A-t-on déjà vu les livres pousser dans les arbres ? Bien que l'idée ait l'air plutôt surprenante, c'est pourtant un peu une réalité à Mont-Laurier dans les Laurentides alors que le sculpteur Bill Kidwell et le[...]

Par Riverside je me suis laissée aspirer...et inspirer

Ce matin, en venant au travail les écouteurs bien calés sur les oreilles, je me suis mise à écouter cette chanson en boucle, comme il m'arrive parfois de le faire. Et, un peu comme si[...]

En cette journée de la femme

Comme chaque année, voici revenue la journée de la Femme dont on parlera vraiment partout dans les médias aujourd'hui. Pour ma part, cette simple envie de vous parler de Kath, ma cousine ! Et de Béatrice,[...]

Tree Book Tree: l'histoire du livre qui devint un arbre

Quiconque fréquente ce blogue depuis un bon moment est en mesure d'avoir une bonne idée de mon amour (pour ne pas dire mon obsession!) tant pour les livres que pour les arbres et la nature ! Imaginez alors[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.