Histoire de s’inspirer…Walk With You

J’ai beau chercher, il y a peu de choses dans ce monde qui parvienne autant à m’arracher du bruit ambiant qui m’entoure que…la musique. C’est pourquoi, si d’office il vous arrivais de me croiser quelque part par hasard, il y a de fortes chances que ce soit avec des écouteurs sur les oreilles.

Ce qui m’inspire ces temps-ci? Cette chanson des Frankin Électric que j’écoute en boucle….

Et que je vous mets au défi d’écouter cela les yeux fermés et de ne pas planer…

«I’ve seen the cracks between the walls
I see the paint is thinning out
I’ve seen the feet beneath the curtain
As it slowly unfolds
I got bored of the convincing
I got numbed from all the noise
I could laugh or be sentimental
And I could tell you once more, oh oh

I would walk with you
If you would walk with me…»

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Brene Brown: La puissance de la vulnérabilité

Je suis tombée récemment sur cette très inspirante vidéo dans laquelle Brene Brown, chercheuse et enseignante au graduate College of Social Work de l'Université de Houston, parle de l'importance de la vulnérabilité dans nos vies... Elle[...]

1000 billets, des milliers de mots et quelques chandelles

Mille billets comme autant de moments que l'on égrène pour s'en faire un collier... Rien de moins que des milliers de mots épars, écrits, égarés, griffonnés, retirés, raturés, effacés... ...Puis remis et réalignés... Des mots posés sur[...]

Ces lieux dans lesquels je suis parvenue à flirter avec les bras de Morphée

L’un des grands bonheurs de ma vie est sans doute d’avoir su dormir presque n’importe où…. Dans des autobus, lors d’au moins cette centaine d’aller-retours Val-D’Or-Montréal et Montréal-Val-D’or, pendant mes années d’études alors que je me[...]

Lorsque les livres poussent dans les arbres

A-t-on déjà vu les livres pousser dans les arbres ? Bien que l'idée ait l'air plutôt surprenante, c'est pourtant un peu une réalité à Mont-Laurier dans les Laurentides alors que le sculpteur Bill Kidwell et le[...]

Encre et ancre

J'écris parce que c'est par l'encre sur le papier que je trouve la mienne. Mon ancre. Celle qui me donne l'illusion, une fraction de seconde, d'être en équilibre sur la corde raide du réel. J'écris, parfois tout bêtement, pour avoir le sentiment d'exister. Pour qu'en lisant[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*