Jusqu’à ce que la mort nous sépare

Photo: PABvision.com

«Jusqu’à ce que la mort nous sépare».

Tous les couples mariés n’ont-ils pas un jour prononcé ces mots ? Mais combien en ont compris le sens en notre ère ou le mariage n’est plus toujours synonyme de durée ?

Ainsi donc, je suis tombée hier sur cette histoire que j’ai trouvée tellement belle qu’en ce petit vendredi gris et tristounet, j’ai eu envie de la partager avec vous…

Imaginez ! C’est l’histoire d’un couple d’américains qui s’étant marié en 1939, donc depuis 72 ans, a eu cette semaine un accident de voiture… Gordon Yeager, 94 ans, et sa femme Norma, 90 ans, ont en effet décidé de se rendre en voiture de State Center, en Iowa, où ils vivaient, jusqu’à la ville voisine. Mais un accident est survenu et c’est plutôt aux soins intensifs de l’hôpital qu’ils ont tous deux été conduits. Toutefois, lorsque les médecins ont constaté que le couple ne passerait sans doute pas à travers les séquelles subies, ils ont décidé d’installer l’homme et la femme dans une même chambre, dans des lits rapprochés, de façon à ce qu’ils puissent se tenir la main jusqu’à la toute fin…

Ce qu’ils ont fait…et plus encore!

Car le vieil homme est mort à exactement 3h38. Et son épouse l’a suivi… tout juste une heure plus tard. Mais alors que l’homme ne respirait plus depuis un bon moment déjà, les enfants du couple se sont rendus compte, à leur grand étonnement, que les battements du cœur de leur père continuaient de figurer sur les appareils auxquels il était toujours branché. L’infirmière leur a alors expliqué… que c’était là les pulsations du cœur de l’épouse qui se ressentaient à travers sa main… Un peu comme si tous deux avaient battu d’un même coeur.

Le couple était connu pour faire tout ensemble, un peu comme s’ils avaient suivi une règle implicite. «Cela vaut toujours la peine d’attendre une femme» disait-il en parlant de son épouse.

Lui aura attendu la sienne une heure, lui tenant la porte…pour une éternité en commun.

N’est-ce pas une histoire magnifique ?

On en parle ici.

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

La science de l'amour et du hasard calculé

Parfois, en tombant sur certains articles, je suis partagée entre le découragement et le scepticisme le plus profond! Ce matin, en découvrant cet article de l'Express qui raconte qu'en Espagne, on vient d'ouvrir la toute première École[...]

La bourse ou la vie !

  L'amour dure trois ans. La première année, on achète des meubles, la seconde, on les déplace et la troisième année, on se les sépare ! Ce n'est pas moi qui le dit mais l'auteur français[...]

Amour toujours

Bon, j'imagine que vous vous demandez ce qui arrive avec mon concours de lettres d'amour ?Je dois avouer qu'il n'y a qu'une chose que je n'avais pas prévue (à part le fait que personne ne[...]

L'amour, la tête d'Henri IV et autres folies

En ce vendredi, j'ai envie de partager avec vous une idée un peu farfelue qui m'est passée par la tête ! Je sais, ce n'est pas la première ni la dernière, hélas! Ou heureusement!Mais parlant de[...]



2 commentaires sur “Jusqu’à ce que la mort nous sépare

  1. Quelle belle histoire touchante ! Merci de l'avoir partagée avec nous.

    Je m'imagine très bien ce beau couple se tenant la main jusqu'aux portes de l'Au-delà.

    J'ai tenu la main de mon conjoint des 25 dernières années jusqu'à la fin il y a deux ans. Je suis toujours ici-bas, mais je sais qu'il m'attend et quelque soit la galaxie où il se promène, je le retrouverai un jour.

    Bonne fin de semaine,

    Marie-Jo

  2. J'imagine tout à fait combien il peut être difficile de laisser partir quelqu'un qu'on aime ! Surtout après tant de temps passé ensemble ! Mais je suis convaincue aussi qu'il y a un après et que ces personnes parties avant nous sont toujours tout près de nous ! Un peu comme des anges bienveillants 😉

    Marie xx

Les commentaires sont fermés.