La fin ? Un nouveau début? Je dis ça, je dis rien !

Pixabay

Est-ce vraiment la fin ? Ou simplement le début d’un nouveau cycle ?

Je serais bien en peine de le dire.

La vérité c’est que je suis ces temps-ci à chercher ce qui pourrait s’apparenter au plus infime début de réponse à ces questionnements qui ne sont peut-être pas, un peu paradoxalement, destinés à en trouver.

Simples questions qui se suffisent à elles-mêmes. L’incapacité d’apporter des réponses étant peut-être en elle-même tout juste cela… Une réponse.

*****

Ce billet passera sans doute dans les annales comme étant celui que j’aurai mis le plus longtemps à écrire.

La vérité étant que j’y réfléchis littéralement depuis des semaines.

Lorsque j’ai commencé à écrire ici – il y a un siècle à ce qu’il me semble! – j’habitais dans ma petite maison de banlieue. Comme dans les romans, avec un mari, un fils, une petite fille morte-née; Mon Annabelle étant bien sur invisible pour le commun des mortels, mais tellement profondément présente dans mon univers qu’il me semble parfois, en regardant mes écrits comme on regarde dans son rétroviseur sur la route, qu’elle se soit inscrite partout dans mes mots, presque comme en filigrane, fragile et délicate.

Huit ans à écrire ici. Des milliers de mots déversés, parfois comme on vomit les maux, sans façon.

Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’être arrivée à la fin d’un cycle. Les années sont passées. J’ai changé de maisons, d’emplois, de couleurs de cheveux parfois aussi. J’ai vécu des grossesses, enterré un enfant, mais également, un homme mort il y a 35 ans, mon père. Tout cela en tentant de passer à travers les aléas de la vie.

Et pendant tout ce temps, ce sont les mots qui, bien souvent, m’ont semblé être les plus à même de me garder à flot.

Puis, ces dernières semaines, ces derniers mois je dirais même, j’ai eu le sentiment de plus en plus pesant que d’ écrire devenait presque un combat. Un supplice parfois même dans cette lutte presque incessante dans laquelle je me retrouvais de plus en plus. Un peu comme si je m’étais soudainement retrouvée prise dans un combat inégal à lutter avec les mots pour  les contraindre à ne dire que ce que j’étais prête à leurs laisser dire…

Mais, la vérité c’est que, un peu comme des enfants un peu insoumis qui décident soudainement de vous faire la tête quand on tente de les encadrer le moindrement, les mots se sont mis à me faire la guerre. Parce que ce flot que je n’avais pas tenté de contenir jusque là, racontant tout de mon univers un peu bordélique, je me suis tranquillement mise à vouloir le domestiquer.

Pourquoi, direz-vous ?

Parce que, tranquillement et sans que je m’en rende compte, la vie à changé. Et que, ce qui ne me semblait n’être que les aléas les plus ordinaires de la vie, a fini par s’avérer être le début de la fin. Parce que comme dans tous les cycles, il doit forcément y avoir un début, une fin. Et entre les deux, un mouvement qui vous entraîne. Que vous le vouliez ou pas.

Et dans ce mouvement? De moins en moins cette envie de tout dévoiler. De plus en plus de doutes sur ce X que je m’évertue à chercher avec mon GPS et sur lequel, j’ai ce sentiment de plus en plus clair de ne pas me trouver encore.

Et cette évidence, qui s’est mise à s’imposer à moi, que l’heure était venue pour moi de refermer ce blogue.

Un peu comme on referme une porte.

Non sans un dernier regard (pour transmettre mes mille et un mercis et toute ma gratitude à vous lecteurs qui me suivez depuis le début! Mais je vous reviendrai pour un tout dernier billet pour ce dernier mot! Celui de la fin)

*****

Est-ce vraiment la fin ? Ou simplement le début d’un nouveau cycle ?

Je serais bien en peine de le dire pour l’heure.

Mais, un peu comme un pont qu’on sait devoir un jour ou l’autre traverser, j’ai le sentiment profond que je suis rendue à ce point, après avoir longtemps reporté la chose, de devoir refermer ce chapitre.

Qu’y aura-t-il dans le suivant ?

Vraiment aucune idée ! Mais sans doute une grande part d’inconnu à travers cette nouvelle vie que je devrai dessiner pour moi dans ce qui s’annonce comme un nouveau cycle de ma vie.

J’ai peur bien sur! De l’inconnu inévitablement!

Je mentirais si je disais le contraire…

Mais l’heure est venue pour moi, j’en ai bien peur, de traverser ce foutu pont.

Histoire de voir si je m’y trouve !

*****

Ce blogue étant en pause, le temps que je puisse le repenser, je vous invite à vous inscrire à ma liste, histoire d’être tenus au courant de son futur !

Ou qui sait ? De mes nouveaux projets !

On se dit à bientôt alors ?

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

L'avenir dans les astres

Chaque année dans la période précédant les fêtes, je prends du temps pour réfléchir à l'année qui se termine. Et pour tenter d'anticiper de quoi sera faite la nouvelle année qui s'annonce.  Car n'est-ce pas[...]

2016 comme dans Nouveau début ou 10 façons de devenir une meilleure version de soi

Une nouvelle année, chaque fois, c'est un peu comme se retrouver devant une page blanche n'est-ce pas ? Outre ce moment de l'année ou statistiquement la neige recouvre tout de son manteau immaculé - comme c'est[...]

À la poursuite des mots...

Un nouveau mois, je sais pas pour vous, mais moi, ça me paralyse ! Un peu comme une page blanche devant laquelle tout semble possible.... Et devant laquelle par conséquent, on se sent un peu intimidé[...]

31 août: journée mondiale du blogue!

Aujourd'hui, jeudi 31 août, c'est la Journée mondiale du blog ! L'événement peut sembler banal au premier regard mais, quand on s'arrête deux secondes pour y regarder de plus près, on ne peut que se dire[...]



3 commentaires sur “La fin ? Un nouveau début? Je dis ça, je dis rien !

  1. Chère Marie 🙂

    Oui, il faut le traverser ce pont et qu’importe comment ce présentera l’autre côté, ce sera forcément (la nouvelle) TOI 🙂

    J’en suis rendue là moi aussi dans la lutte contre ET borderline ET dépression qui vient avec… sans oublier de vivre, d’aimer 🙂

    Bisous et bonne chance, que Dieu te guide et te protège toi et ta famille 🙂

    1. Merci chère Yasmine ! C’est très gentil de ta part ! Grosses réflexions actuellement sur les suites à donner à mon blogue. Mais le résultat viendra bientôt 😉

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*