L’amitié comme un scénario de sciences fiction

Pixabay

«J’ai consulté mon téléphone: je n’avais aucun message. C’est à cela que servent les téléphones portables, à se rendre compte que personne ne pense à vous. Avant, on pouvait toujours rêver que quelqu’un cherchait à vous joindre, à vous parler, à vous aimer. Nous vivons maintenant avec cet objet qui matérialise notre solitude…»

(-David Foenkinos, La tête de l’emploi)

Ce weekend, je suis tombée sur un article qui m’a donné à réfléchir sur nos relations interpersonnelles modernes…

Mais, la première question qui s’est immédiatement imposée à mon esprit, je l’avoue, c’est de me demander si vraiment, ça existait encore ce genre de relation.

Vous savez ? Des gens avec qui on échange sans se poser mille questions. Et qui parfois, deviennent vos amis. Et cela, sans qu’il soit nécessaire de faire l’acquisition du dernier bestseller promettant rien de moins que de vous apprendre à vous faire des amis…

Dans cet article de La presse, le journaliste racontait ainsi qu’il avait récemment été invité à un souper, dans le genre dîner de con (du moins, c’est ce qu’il a d’abord pensé!) dans lequel chacun devrait emmener son invité, nouvelle personne trouvant ainsi l’occasion de se joindre à un groupe existant de personnes qui autrement, ne se seraient jamais rencontrées.

Le but ici ? Non pas faire rire de soi par l’ensemble. Mais plutôt s’y intégrer pour discuter de choses et d’autres. Comme dans le bon vieux temps, alors que pour se parler, il fallait être face à face.

Et qu’y a-t-il de si singulier dans ces étranges mais plutôt banals rendez-vous programmés, vous demandez-vous? Le fait que chaque convive accepte de se retrouver à cet endroit, le temps de quelques heures, pour échanger autour d’un bon repas. Avec des gens qu’il qu’aurait jamais rencontré autrement.

Loin des téléphones portables, loin des écrans.

En lisant cet article, j’ai été comme frappée de réaliser à quel point de nos jours, il est devenu difficile d’entrer en contact avec les autres. Même ceux, parfois, que l’on croise depuis quinze ans, usant année après année les mêmes planchers de corridors…

Et cela, sans même se dire bonjour.

Au final, je ne peux m’empêcher de me dire que décidément, nous vivions aujourd’hui dans un monde complètement fou ! Celui dans lequel on peut trouver à peu près tout et n’importe quoi sur internet. Mais dans lequel il devient vraiment extraordinaire d’imaginer échanger banalement sur tout et  n’importe quoi autour d’un souper. Avec des vraies personnes.

Et que, plus fou encore!

Que le dit-souper puisse constituer un événement si extraordinaire qu’il soit justifié d’en faire une chronique !

Je pense à toutes ces belles rencontres d’amitié qu’il nous est sans doute tous arrivés de faire un jour, par hasard ou de façon insolite. Des rencontres qui, sans qu’on puisse l’expliquer, sont devenus des amitiés au long cours… Et je me dis un peu tristement que ce genre de relation, ça ne pourrait sans doute plus se produire de nos jours. Parce que, les yeux rivés sur nos cellulaires, nous sommes peut-être rien de moins que littéralement devenus aveugles à tout ce qui se passe autour.

Alors ? Je me le demande! L’amitié serait-elle vraiment devenu un scénario de sciences fiction ?

Par pitié, dites-moi que non !

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Légèreté

Qu'y a t’il de plus agréable l'automne que ces soupers entre amis qui s'éternisent longtemps après le coucher du soleil ? Et c'est justement à ce rituel des plus social que je me suis adonnée le[...]

Le jeu de l'amitié et du hasard ou l'art d'évoluer sur une corde raide

Pourquoi est-ce si difficile d'entrer en contact avec les gens, une fois la vingtaine, voire la trentaine, derrière nous ? Je me le demande ! Un peu comme si notre statut d'étudiant, à cette époque[...]

Inspiration

Le hasard fait parfois drôlement les choses ! Je suis en effet tombée tout à fait par hasard sur les résultats d’une étude qui visait à démontrer que l’amitié entre femmes aurait des effets bénéfiques[...]

Sans titre et sans filtre ou l'amitié à l'ère de Tinder

Mon petit bonheur le dimanche matin, c'est immanquablement chaque fois le même. Celui de m’asseoir avec le journal sur ma tablette. Sans soucis du temps que je mettrai à faire le tour de ce qui[...]

Amitiés sous prescription

Gros week-end (trop court bien sur !) ou j'ai profité du soleil et des couleurs, sans toutefois oublier de fouiner dans mes journaux en prenant mon café samedi matin... Deux articles m'ont fait réagir ! Le[...]



2 commentaires sur “L’amitié comme un scénario de sciences fiction

  1. Ah Gente Dame 🙂

    Que vous me faites rêver, et je vous en béni 🙂

    Cependant que MES propres « expériences » « amicales » (autant qu’amoureuses et sexuelles et même familiales) en ce pays névrosé et schizophrène qu’est l’Algérie, m’ont assez traumatisée pour me passer l’envie des diners de cons et/ou d’intelligents lol

    Ceci étant dit, j’ai me rêver à la manière de Hugo :

    Savoir, penser, rêver. Tout est là.

    Bises amicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*