L’amour comme dans les romans

 

Photo-Libre.fr

Parfois, j’ai cette impression que l’amour à la vie à la mort, tel que valorisé dans les romans (et dans nos fantasmes sans doute!), c’est « ben de l’ouvrage » comme on le dit si bien ici au Québec…

Très certainement pas mal moins glamour dans la réalité que dans la fiction !

Dans les faits, je me demande surtout si la vie de couple, ce ne serait pas là l’une des dernières grandes utopies de nos sociétés modernes ou tout est temporaire et jetable…

Très clairement, les années passées à deux me semblent parfois être inexorablement destinées à prendre un peu plus chaque jour les couleurs du quotidien…

Et de moins en moins celles de la passion.

Et pourtant, j’ai tellement envie d’y croire!

Comme lorsque je tombe sur un article comme celui-ci ou comme celui-là, dans lesquels on raconte la magnifique histoire de couples, en amour depuis des décennies… Contre vents et marées!

En ce qui me concerne, la question me trotte particulièrement  à l’esprit ces temps-ci alors que je me demande de plus en plus si cette promesse que l’on se fait le jour de notre mariage d’un «pour toujours», ça ne repose pas en fait sur un grand mensonge…

Celui de croire que tous les deux en tant que couple, et chacun de nous en tant que personne, nous ne changerons jamais….

On a envie d’y croire. Mais parfois, j’ai bien peur que ça ne suffise pas…

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

L'amour au temps de la monétisation

Parfois, je me dis que nous vivons dans un drôle de monde, vous ne trouvez pas? Et malheureusement, je dois dire qu'alors qu'on a souvent l'impression d'avoir tout vu, il m'arrive de me dire qu'il suffit[...]

10 petites surprises

On le sait, l'amour qui dure, c'est beaucoup de travail ! Surtout quand la routine du quotidien vient y mettre son grain de sel... Difficile de demeurer unis, en tant que couple, alors que nous n'avons[...]

L'amour dans les livres

Ça y est ! La Saint-Valentin est à nos portes ! C'est donc dire que dans les prochains jours, les marchands de fleurs et de chocolat feront sans contredit leurs meilleures ventes... Et chaque année,[...]

Jusqu’à ce que la mort nous sépare

Photo: PABvision.com«Jusqu’à ce que la mort nous sépare».Tous les couples mariés n'ont-ils pas un jour prononcé ces mots ? Mais combien en ont compris le sens en notre ère ou le mariage n'est plus toujours synonyme de[...]

4 commentaires sur “L’amour comme dans les romans

  1. Peut-être est-ce la quarantaine? (es-tu là dans ta vie?) ou bien le temps qui use… Mais j’en suis là dans mes réflexions aussi.
    Après 6 ans de passions, je constate que les couleurs vives sont de plus en plus remplacées par des couleurs pastels.
    J’en suis à me demander si on ne court pas après des chimères quand on imagine une longue vie à deux.
    Les couples de tes reportages ont dus vivre des heurts et des misères, mais il arrive un temps où l’on doit choisir de regarder ce qui est beau, ce qui nous a fait grandir.
    Parfois je me surprends à rêver d’un îlot juste à moi, où mon homme ou les hommes n’y entreraient que pour le bonheur et non pour le quotidien…
    Ensuite je me rappelle à quel point j’aime dormir à deux.
    Finalement je finis par osciller entre le rêve et la réalité et je me pose la même question que toi.
    Est-ce que « ils vécurent heureux… » ne serait qu’une illusion?
    soupirs!

    1. Je pense que la vie à deux aujourd’hui avec une durée de vie qui soit longue dans le temps, c’est plus difficile en raison de nos rythmes de vie qui sont bien différents de ceux de nos parents et de leurs parents avant eux… Aujourd’hui, tous, que nous soyons femme ou homme, nous avons ce désir de nous réaliser… Ce qui apporte indéniablement des avantages…mais des conséquences aussi.
      J’ai l’impression que la durée dans le temps, ça implique énormément de concessions et de renoncements… Moi aussi j’aime la vie de couple, sauf que je me rends compte que je suis un peu prisonnière de ces étiquettes de mère et de «gestionnaire féminine de la maisonnée» qui me pèsent parfois. Mais je suis très consciente que c’est seulement la suite d’un long questionnement entamé il y a déjà quelques années en ce qui me concerne et qui fait en sorte qu’à bientôt 46 ans, j’aurais envie d’enfin pouvoir exister au-delà de tout ce que la société (incluant ma famille, ma mère, mon environnement de travail, etc) attendent de moi. Des demandes de tous bords et tous côtés qui finissent toujours par reléguer mes envies, désirs et besoins propres aux oubliettes….
      Mais ça, c’est probablement notre lot à toutes, dans la quarantaine comme tu le dis si bien, de passer par ce cheminement qui nous fait réaliser à quel point nous faisons fausse route en imaginant pouvoir faire face sur tous les fronts…

      Soupirs (en coeur!) 🙂

  2. Connaissant plusieurs couples de plus de 20-30-40 ans qui s’épanouissent; moi j’y crois ! Il y a cependant une multitudes de facteurs personnels et extérieurs dont il faut prendre en considération. Accepter le quotidien comme faisant parti de la passion est, d’après moi, essentiel…et le « pour toujours » reste conditionnel à l’humilité et l’ouverture d’esprit des 2 partenaires… Ce n’est pas évident !

    1. Bonjour Phanie!

      C’est clair qu’il y en a de ces couples ! Mes avec cette évidence qu’un couple sur deux finit par divorcer, on ne peut nier que la vie de couple soit loin d’être évidente tous les jours! Les épreuves arrivent au fil des années et dépendamment comment nous les vivons, en couple tout autant qu’individuellement (parce qu’on ne cesse pas d’être un même à deux!), c’est parfois là que le décalage se produit…

      C’est probablement le plus grand défi d’une vie: vivre à deux 😉

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.