L’avenir dans les astres

Pexels

Chaque année dans la période précédant les fêtes, je prends du temps pour réfléchir à l’année qui se termine. Et pour tenter d’anticiper de quoi sera faite la nouvelle année qui s’annonce.  Car n’est-ce pas là une vérité indéniable que c’est depuis que le monde est monde que l’humain a besoin de réponses à ses questionnements plus ou moins existentiels? 

De quoi sera fait demain? À quoi puis-je m’attendre de ma vie? Est-ce que je trouverai l’homme de ma vie? Passeront-nous notre existence ensemble? Et nos enfants, que deviendront-ils? Et une fois morts, que restera-t-il de nos vies qui trop souvent, nous semblent avoir un sens tellement mystérieux que nous peinons à en saisir les codes? 

Avec cette seule et unique évidence que même si pour tous ces points d’interrogation, nous ne pouvons que nous souhaiter à nous-même le meilleur, la seule certitude que nous puissions avoir  sur cette planète au bout du compte, c’est que tous, nous allons mourir un jour.  Et qu’au final, notre seul pouvoir est probablement, comme le peintre, de choisir nos couleurs!

*****

Dans ma famille, nous avons toujours une certaine facilité à nous raconter des histoires. Pour trafiquer la réalité afin de la rendre soit invisible en la niant. Soit tellement visible que par un étrange phénomène, on ne la voit plus…

Peut-être un lèg de ma mère qui lorsque j’étais petite, faisait les cartes à des inconnus qui par la poste, lui envoyaient leurs questionnements existentiels? Les pauvres ! S’ils avaient seulement pu imaginer dans quel chaos désorganisé ma famille et moi évoluions, jamais ils n’auraient pensé, ne serait-ce que l’espace d’une demi-seconde, remettre leur destinée entre les mains de ma mère!

N’en demeure pas moins que la vérité est qu’elle devait fort probablement leur dire ce qu’ils souhaitaient entendre puisque qu’inexplicablement, certains lui réécrivaient à espaces plus ou moins réguliers. Les uns pour se faire dire que les choses allaient aller mieux prochainement. Les autres pour s’entendre dire (ou se voir écrire noir sur blanc!) que la personne qui occupait leurs pensées allait enfin les voir. D’autres encore que cette opportunité rêvée allait enfin se manifester.

Ultimement, pour se faire rassurer face à un avenir qui à ce moment précis de leur existence, leur semblait infiniment incertain.

*****

Vouloir à tout prix connaître l’avenir, parfois je me dis que ça trahie peut-être un sentiment d’angoisse bien humain, dont le but est est fort probablement d’apaiser notre anxiété face à un avenir incertain.  Rien de moins qu’un mode de défense dicté par l’angoisse.

Un sentiment peut-être plus prégnant en cette période charnière de changement d’année au cours duquel le passage du temps nous semble plus évident?

Pour ma part, face à cette incertitude continuelle face à un avenir dans lequel – je le réalise de plus en plus en vieillissant! – j’ai ce sentiment de ne contrôler finalement que bien peu de choses, je trouve rassurant de m’asseoir et de prendre ce moment pour faire un bilan de l’année qui s’achève. Tentant d’imaginer de quoi j’aurais envie que soit remplie la nouvelle année. Des objectifs un peu comme des cailloux destinés à tracer un chemin – qui  je le sais pertinemment – changera fort probablement en cours de route. Mais qui contribuent néanmoins à m’apaiser devant ce flou que représente l’avenir.

Un avenir que je ne peux qu’imaginer. Et dont malheureusement, aucune boule de cristal ne peut me révéler les mystères.

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

La fin ? Un nouveau début? Je dis ça, je dis rien !

Est-ce vraiment la fin ? Ou simplement le début d'un nouveau cycle ? Je serais bien en peine de le dire. La vérité c'est que je suis ces temps-ci à chercher ce qui pourrait s'apparenter au plus[...]

31 août: journée mondiale du blogue!

Aujourd'hui, jeudi 31 août, c'est la Journée mondiale du blog ! L'événement peut sembler banal au premier regard mais, quand on s'arrête deux secondes pour y regarder de plus près, on ne peut que se dire[...]

L'heure des bilans...et des souhaits

Et oui, nous en sommes déjà dans les dernières heures d'une année que d'ici peu, nous seront forcés de conjuguer au passé. Ce moment annuel ultime des bilans ou il est de mise de jeter[...]

Dernier regard

Voilà arrivé le Jour J, date à laquelle je vous avais promis ma dernière chronique... non sans une pointe de nostalgie je vous assure! Ainsi, si j'ai bien sur pensé à diverses options de fins pour[...]

Romain Gary, ou lorsqu'on a plus la vie devant soi

«Je me demande si toute ma vie n'a pas été, aussi bien comme romancier que comme changeur de métiers si je puis dire, un effort de ne pas être moi-même. Et le roman le permet.[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.