Le 14 février, est-ce que tout s’achète vraiment ?

Image: IStock

Quelle fête étrange que la Saint-Valentin ! Vous ne trouvez pas ?

Cette «fête» à laquelle correspondent … quelques 14,7 milliards de dollars d’achats aux États-Unis seulement, et ce, chaque année ! Et pour laquelle environ un milliard de cartes de vœux sont envoyées chaque fois… Et plus encore, selon Slate, car il semble que « Au cours de la semaine précédant la Saint-Valentin, les Américains achètent plus de 27.000 tonnes de chocolat —dont plus de 75% offertes par des hommes à des femmes».

Ouf ! Ça en fait du chocolat, des bagatelles, de la lingerie et autres objets de consommation sensés démontrer notre amour à la personne chère !!

Regarder ne serait-ce que deux secondes comment se déroulera cette journée, un peu sur le même moule pour tous et chacun, pourrait en effet suffire à nous laisser un peu songeur…

Restaurants bondés de tables enlignées auxquelles dîneront ce soir des hordes de couples plus ou moins bien assortis mais qui pour l’occasion, auront sortis leurs plus beaux atours… Ne serait-ce que pour se faire croire, l’espace d’un instant, qu’ils correspondent à ces images de couples parfaits qui inondent les magazines… Ces mêmes couples à qui le chef servira le même repas presque prédigéré… pour trois fois le coût pour la même chose en d’autres temps de l’année…

Ces hommes que l’on aura pu voir, un peu plus tôt, en fin de journée dans le métro ou ailleurs, avec à la main un bouquet de ces fleurs pleines de la promesse…d’une soirée sans accrocs !

Et puis ? Toutes ces personnes veuves, divorcées, célibataires…seules finalement… qui sentiront leur état d’une façon plus accrue encore… Comme si le fait de ne pas être ne couple le 14 février relevait du sacrilège pure et simple !

N’est-ce pas que ça fait envie ?

Mais voici que je suis tombée sur ce blogue qui dans une chronique écrite il y a deux ans (comme quoi, plus ça change, plus c’est pareil !) relatait les origines païennes de la Saint-Valentin.

«Et si en 496 le pape Gélase Ier instaure la Saint Valentin le 14 février, c’est seulement en 1382 que la date deviendra les prémisses d’une fête célébrant l’amour grâce à Geoffrey Chaucer en rédigeant son Parliament of Fowls (Parlement des Oiseaux). Il y écrira, à propos du mariage de Richard II d’Angleterre et d’Anne de Bohême, les vers suivants : « For this was on St. Valentine’s Day / When every fowl cometh there to choose his mate » ce qu’on traduira mal par « C’est le jour de la Saint Valentin / Quand chaque oiseau trouve son âme sœur ».

Ce n’est qu’en 1913 qu’on retrouve les débuts de l’origine plus « romantique » de la Saint-Valentin, qui allait mener à la fête commerciale que l’on connaît aujourd’hui, lorsque la société Hallmark produiait sa première cargaison de cartes de Saint Valentin. Et dans les années quatre-vingts, plusieurs entreprises comprendont qu’elles ont tout à gagner en «romantisant» leurs produits, les joailliers-bijoutiers notamment ! 

J’aurais pu vous mettre plein de liens traitant de cette fête mais je vous fais confiance n’est-ce pas ! Taper «Saint-Valentin» sur n’importe quel moteur de recherche vous mènera en effet sur des tonnes et des tonnes de sites internet et d’articles de journaux…

Comme quoi, le phénomène fait couler l’encre au même rythme qu’il vide nos poches !

Quant à moi ? Ce soir rien de spécial ! Mais n’allez pas croire que je déteste la Saint-Valentin ! Bien au contraire ! J’adore tout ce qui relève de ces rituels qui ponctuent l’année comme un coeur qui bat…

Seulement, je préfère juste passer du temps – cette denrée qui vaudrait de l’or si elle était transigée à la bourse ! – autour d’un bon repas maison avec mes deux hommes ! Loin des restos et des foules ! Et ce, tous les jours de l’année !

Et ça, ça n’a pas de prix !

En attendant, je vous laisse sur ces mots que chantait Jacques Brel…

«Je vous ai apporté des bonbons
Parce que les fleurs c’est périssable
Puis les bonbons c’est tellement bon
Bien que les fleurs soient plus présentables
Surtout quand elles sont en boutons
Mais je vous ai apporté des bonbons»
(- Jacques Brel, Les bonbons)

Bonne Saint-Valentin 😉

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

...de la parfaite femme au foyer

  Vous avez aimé mes dix commandements visant à entretenir la flamme de votre couple ? Attendez de voir ce qu'on proposait aux femmes dans les années 60... Tout droit tiré d'un manuel d'économie familiale destiné aux[...]

Amour toujours

Bon, j'imagine que vous vous demandez ce qui arrive avec mon concours de lettres d'amour ?Je dois avouer qu'il n'y a qu'une chose que je n'avais pas prévue (à part le fait que personne ne[...]

Le secret des couples mythiques

  En cette veille du week-end le plus achalandé de l’année pour les restaurateurs, et j’ai nommé la St-Valentin, je suis tombée sur un article qui m’a fait sourire, proposant les 15 secrets pour devenir un[...]

Les dix commandements....

Photo: IStockÀ trois semaines de la St-Valentin, je cherchais une idée de sujet pour parler de l'événement... D'une façon qui bien sur, serait différente de tous ces stéréotypes de relations parfaites que les médias nous[...]

Une St-Valentin...surréaliste

Un peu partout dans les médias ces jours-ci, on a commencé à parler de cette St-Valentin que nous seront probablement nombreux à célébrer le weekend prochain. Certain(e)s pour le plaisir de se soumettre à ce[...]

6 commentaires sur “Le 14 février, est-ce que tout s’achète vraiment ?

  1. Aujourd'hui,je vais aller marcher avec une amie et prendre ensuite un collation seule au restaurant comme une grande.Ensuite pour dessert,j'ai vu des jolies roses en chocolat je vais m'en acheter une pour me fêter.Je vis seule depuis de nombreuses années et je me sens bien.Je viens de jaser avec mes parents au téléphonne et on s'est dit qu'on s'aiment encore une fois.On se le dit presqu'à tous les jours. Mon fils vient aussi de me téléphonner et on se dit aussi je t'aime souvent.Pas besoin de la St-Valentin pour aimer et être aimé.Je suis aussi entourée d'amis je suis heureuse! J'ai appris au fil des années à me faire plaisir quand bon me semble,juste un petit quelque chose qui fait du bien. Bonne St-Valentin et bon souper merci pour ce billet.

  2. « Nous étions deux et n'avions qu'un seul coeur. »

    L'absence de l'être aimé se fait ressentir à tous les jours ; peut-être un peu plus en cette journée de la fête des amoureux.

    Bon souper avec tes deux hommes !

    Bonne Saint-Valentin, Marie

    Marjo

    1. Je suis de tout coeur avec vous en pensées pour cette journée un peu plus difficile… Les souvenirs de bons moments passés avec une personne que l'on a aimée c'est une grande richesse même si l'absence se fait sentir ensuite… C'est malheureusement souvent le prix à payer pour avoir aimé: risquer de perdre… Mais je ne doute pas deux secondes que même si vous le pouviez, vous ne changeriez rien à votre passé commun n'est-ce pas ?

      Prenez soin de vous ! C'est ma prescription 😉

      Marie

  3. Comme si cela ne suffisait pas que je sois née un 15 février!!!
    Ignorée la veille et quasi oubliée le jour qui devrait fêter ma venue sur cette terre !
    Au secooOUuuuurs !! ^^
    Meurtrie jusque dans ma chair mais je me réjouis pour tous ceux qui ont le bonheur d’être à 2 chaque jour.
    Me souvenir c’est tout ce qu’il me reste et c’est en soi une chance au final: « Ne te lamente pas que ce soit terminé, réjouis-toi que ce soit arrivé! »*
    Que la vie soit une fête pour vous tous! 🙂

    Tamy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.