Le chemin des livres

Crédit photo: Photo-Libre.fr

Lorsque je passe devant une librairie, je suis toujours un peu effarée devant le nombre incroyable de livres qui trônent sous le vocable de nouveautés: ces saveurs du jour semblant avoir comme tâche de reléguer aux oubliettes tous ceux qui ont été écrits avant eux…

Adolescente, j’ai lu un nombre incalculable de livres. Tellement en fait que je serais bien en peine d’en faire la liste ! Les romans-photos de mes tantes que je lisais en cachette chez mon grand-père. Toute la série des Sylvie (René Philippe) que ma mère avait dans sa bibliothèque. Les Angélique (Anne et Serge Golon) et autres séries historiques en mille volumes dont j’ai oublié le nombre de fois qu’il nous a fallu les emballer pour nous suivre dans nos mille et un déménagements. Cela sans compter les collections que ma mère recevait par la poste au rythme d’un ou deux livres à la fois. Parmi eux, des collection sur les pays du monde ou encore, d’autres traitant de science.

Jeune adulte, ma quête livresque s’est poursuivie. Je suis passée au travers Simone de Beauvoir. J’ai découvert Romain Gary dont j’ai parcouru avec avidité l’œuvre au complet. Non sans avoir au préalable lue une biographie de l’auteur. Même chose pour Nancy Huston dont le premier livre à me tomber sous la main, L’empreinte de l’ange, a été comme une révélation…

Soit que les mots pouvaient se lire comme s’ils étaient de la musique. Et que selon leur humeur, ces mêmes mots pouvaient avoir la douceur d’un courant d’air….ou la précision d’un scalpel.

Jeune femme, je m’étais fait une promesse. Celle qu’au jour de mes 40 ans, je louerais une maison en Provence et que j’irais y lire l’intégralité de l’oeuvre de Colette. Une série de livres qui repose toujours dans ma bibliothèque, ne pouvant me résoudre à me dire que je n’aurai pas lu Colette au cours de ma vie…

Dans une vieille maison de pierres en Provence… Je me dis que ça devrait être bien non ?

N’empêche! Je suis toujours un peu fascinée par cette route presque imperceptible qui semble se dessiner au fil de nos lectures. Un livre nous emmenant vers le suivant. Et ce suivant vers un autre encore. Comme sur une route invisible mais sans fin qui pourrait facilement passer pour être due au hasard…

Mais qui, en y regardant de plus près, sont de fabuleux révélateurs de nos questionnements intérieurs… Ma route livresque semblant être la cartographie grossie mille fois à travers cette loupe de mon obsession pour tout ce qui traite d’identité, de filiation, de transmission et autres questionnements existentiels.

Car c’est une évidence que ces livres là se trouvent immanquablement dans mes mains comme si j’avais en moi une boussole pour entrer en collision avec eux!

Et vous, quels thèmes se retrouvent immanquablement dans vos lectures ? Dans le genre quête inlassable de réponses qui vous mène d’un livre à l’autre?

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

L'arche de Noé livresque

Photo: IStock Quelque part dans la banlieue Californienne, un homme a entreprit une collection que l'on pourrait qualifier de plutôt unique...  À l'ère d'Internet et du projet un peu fou de Google de numériser tous les livres[...]

Le solde de livres des Amis des Bibliothèques de Montréal: de quoi nous rendre fous!

Quiconque me connaît assez bien, et même vous qui me lisez depuis assez longtemps, n'êtes pas sans savoir à quel point la vue d'un livre dans une librairie peut provoquer en moi rien de moi[...]

Bombance et boustifaille: Le cuisinier François

Nous voici donc au troisième et dernier titre de mon Top-3 des meilleurs livres de cuisine...anciens! Pierre François de la Varenne (1618-1678), cuisinier du marquis d'Uxelles, est l'auteur de ce premier livre de cuisine de l'histoire[...]

Elle et lui, Marc Lévy

Ah les vacances ! Quel meilleur moment pour se laisser aller....à faire toutes ces choses qu'on a jamais le temps de faire, n'est-ce pas? Le porte-serviette qui, dans la salle de bain, est devenu un élément[...]

La vie est un roman, Guillaume Musso

Ces temps-ci, canicule estivale s’y prêtant, je tente de faire redescendre une autre courbe que celle du covid. Celle de la montagne de livres qui monte chez-moi avec plus de vigueur encore que le plus virulent des[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.