Le tout pour le tout !

N’avez-vous pas comme moi cette sensation que nous vivons dans un monde qui a bien souvent peur de son ombre ?

Peur de manger du saumon en raison du mercure qui se trouve dans nos cours d’eau; peur de prendre l’avion en raison des risques terroristes; peur de changer d’emploi ou de perdre celui-ci; de s’attacher; de dépendre de ceux qu’on aime; de perdre sa liberté; de se tromper; de perdre son temps; de quitter la famille; de décevoir; de penser…et même de mourir ! Et puis encore, peur de ne pas prendre cette fameuse police d’assurances qu’on veut nous vendre (au cas ou nous n’aurions pas eu assez peur !) 

Qui pourrait être contre la prudence n’est-ce pas ?

Le problème c’est que la liste de nos peurs est bien souvent…sans fin !  Et qu’elle nous empêche trop souvent de vivre, tout simplement…

En ce vendredi, deux livres fort intéressants qui tous deux, comme vous le verrez, vont dans le même sens !


Ainsi le premier livre dont le titre est « Éloge du risque» démontre à quel point notre époque est caractérisée par une certaine quête de sécurité visant à diminuer tout risque au maximum.


«Risquer sa vie, est-ce nécessairement affronter la mort – et survivre…ou bien y a-t-il, logé dans la vie même, un dispositif secret, une petite musique à elle seule capable de déplacer l’existence sur cette ligne de front qu’on appelle désir ?»


Un petit livre qui à mon avis, risque de donner envie de prendre des risques ! «Car le risque ne se loge pas nécessairement là où on l’attend. Et l’inespéré est sans doute ce qui le définit le mieux »

Et puis le deuxième livre quant à lui, intitulé « Ce qui dépend de moi, Petites leçons de sagesse » pourrait tout aussi bien être une sorte de suite du premier, tant le sujet semble en continuité…

Dans ce livre, l’auteure Elsa Godart se propose de méler la pensée ancienne des philosophes stoïciens et la pratique contemporaine à travers des réponses concrètes sur les difficultés existentielles…


«Parce que le bien-être devient une exigence sociale aussi importante que le fait de gagner de l’argent ou celui de réussir sa vie familiale ; parce que notre époque nous a tant éloigné de nous-mêmes ; parce qu’enfin, la recherche du bonheur est la finalité de toute existence, il est temps de réagir et de remettre de l’ordre dans nos vies chaotiques privées d’essentiel, à commencer par la rencontre avec soi-même»

Et si de savoir prendre des risques, c’était ça la clé du bonheur ? Risquer de se tromper pour se prémunir du regret de ne pas avoir essayé…

Et si prendre des risques, c’était gagner sa liberté ?

Beau projet, vous ne trouvez-pas ?

Bon vendredi 😉

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Le secret de la jeunesse éternelle

Et si le bonheur c'était de vivre jusqu'à 100 ans ? Parfois, en voyant à quel point il est de plus en plus fréquent aujourd'hui de voir des centenaires dans nos sociétés, j'ai le sentiment qu'il[...]

L'étrange pouvoir des listes

Ëtes-vous comme moi, du genre à faire des listes ? Dans le genre «courses à faire », «tâches à accomplir» ou «ingrédients nécessaires à une recette»….Bien sur, l’exercice peut parfois nous donner une image assez[...]

Le caractère insaisissable du bonheur et sa résurgence l'hiver venu

    Avez-vous remarqué qu'en janvier et février, d'une façon presque prévisible, on se met à trouver quantité d'articles sur le bonheur ?Un peu comme si une fois la période des fêtes terminée, les cadeaux donnés et[...]

Y a de la magie dans l'air!

Ce matin, je me sens comme sur mon petit nuage ! Ou encore, comme si c'était Noël avant l'heure alors qu'un projet que je caressais depuis longtemps semble en voie de se matérialiser ! Passionnée de médias,[...]

Voyage dans le temps...Et si on se donnait rendez-vous dans dix ans ?

Avez-vous remarqué à quel point lorsqu'on regarde de vieilles photos de soi, alors que nous avions quatorze ou quinze ans, il est frappant de voir à quel point nous avons pu changer depuis? Avec une certaine[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.