Les coulisses du blogue, semaine 10: Mon entourage face au blogue

Crédit: Pexels

Aujourd’hui, au moment ou vous lisez ces lignes, je suis fort probablement en train de déambuler dans les rues de Lisbonne… Car, semaine de relâche oblige, j’ai eu envie de prendre la poudre d’escampette du printemps québécois qui ces temps-ci, semble avoir des problèmes de personnalité…

Mais clairement, il était hors de question que je me prive du sujet de la semaine ! Comme quoi, programmer la mise en ligne de billets, ça peut parfois être fort utile n’est-ce pas ?

Bref ! Cette semaine, dans le cadre des  #CoulissesDuBlog de Mia, on parle d’un sujet des plus crucial lorsqu’il est question de tenir un blogue:  les réactions de l’entourage face à  celui-ci. Les personnes concernées, je ne vous le cacherai pas, semblant parfois particulièrement inquiètes de se retrouver soudainement mises en scène sur un blogue.

Aussi, je me souviens qu’aux débuts de ce blogue, ma mère était particulièrement inquiète de qui pourrait tomber sur mes écrits. À l’époque, avec tout au plus deux ou trois lecteurs (forcément perdus, me disais-je alors!), les inquiétudes de ma mère me semblaient quant à moi un peu exagérées. Étant entendu que dans l’immensité du web, il fallait bien plus que quelques textes perdus dans le grand nuage pour causer une commotion digne du Big Bang ! Et cela, même si j’avais entrepris de faire de certains membres de ma famille rien de moins que des personnages de roman! (ceux-ci étant morts depuis longtemps, je ne m’attendais pas à ce qu’ils se plaignent de cet «hommage» que j’entendais ainsi leur offrir).

Immanquablement, je n’avais pas mis en ligne un billet depuis moins de deux secondes que le téléphone résonnait immanquablement! Ma mère qui, décidément, avait l’air rien de moins qu’assise sur son clavier, dans l’expectative de ce que j’allais bien pouvoir raconter !

Et je ne mentirai pas! Raconter sur un blogue les déboires et mésaventures de sa tribu, et cela sur plusieurs générations,  ce serait sans aucun doute faire preuve d’une mauvaise foi un peu douteuse que de prétendre que ça n’a dérangé personne dans ma galaxie familiale au fil du temps…

C’est pourquoi, encore aujourd’hui après sept ans, je ne partage toujours pas mes billets de façon ouverte avec mon réseau d’amis, un peu gênée que je suis toujours de la réaction de ceux qui, d’un coup, découvriraient ma double-vie. Et cela, même si je suis très consciente d’être un paradoxes sur pieds, devant cette évidence qu’au cours de la dernière année, vous êtes pas mal nombreux à avoir découvert, tant le blogue lui-même que la page Facebook du blogue.

Je l’admettrai donc! Parfois, je me dis que bloguer ici, ça s’apparente à de la haute voltige! Comme lorsque je croise au bureau (une grosse boîte) des gens que je ne connais pas et qui semblent me regarder d’un drôle d’air… Bien que cela, il se peut fort bien que ce ne soit que dans ma tête que ça se passe…

Aujourd’hui, je serais tentée de départager mon entourage en trois catégories en ce qui à trait aux réactions face à mon blogue. Ceux qui ignorent toujours. Ceux qui savent mais avec qui ne n’aborde jamais le sujet (parce que finalement, ils s’en fichent un peu ;-). Et les autres, ceux qui m’inspirent. Et qui parfois, l’espace d’un billet, se découvrent soudainement sous les traits d’un personnage de roman. Comme c’est le cas de mon amie Karla qui a assisté aux tous débuts de ce blogue.  Et qui parfois, vient encore «hanter» cet espace ! Parce que je la trouve drôle. Et que nos soupers de filles recèlent toujours de ces moments de grâce ou je me dis «Mon Dieu que ça ferait un bon billet ça !»

Et vous, comment réagiriez-vous face à un proche qui ferait de vous un personnage de roman? Ou, si vous avez vous-même un blogue,  comment réagissent vos proches?

—————————————————–

« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine de cette année 2017, je publierai un article dans lequel je partagerai avec vous les dessous de mon blogue.

Pour avoir accès aux billets des autres participants, dirigez-vous vers ce lien.

Vous  pouvez également participer à cet événement, en cliquant sur ce lien pour prendre connaissance des conditions telles que définies par Mia.

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Imager son blogue, pas nécessairement une épopée !

Je ne sais pas pour vous mais, si comme moi vous alimentez un blogue, vous savez à quel point la recherche d'images pour illustrer vos billets peut rapidement devenir un réel casse-tête... Parce que bien sur,[...]

Mes cinq meilleurs conseils à connaître avant de débuter un blogue

Une fois encore, j’ai eu envie de me joindre à l’initiative Le Rendez-vous des blogueurs, cette fois-ci pour le défi du mois d’août. C’est donc mes cinq meilleurs conseils à connaître avant de débuter un blogue que j’ai[...]

Les coulisses du blogue: Marques et blogs ou la danse du clic

Le lien entre les blogues et les marques, sujet délicat s'il en est un, n'est-ce pas ? Et c'est justement la question de cette semaine interblogues #CoulissesDuBlog auquel je participe depuis janvier. Parce que jusqu'à un certain point, la[...]

Les coulisses du blogue, semaine 14: Ma passion

Écrire, ça a toujours été ma passion. Et la passion c'est ce dont on parle dans cette quatorzième semaine des #CoulissesDuBlog organisées par Mia du blogue blog Trucs de blogueuse... Une passion que dans mon cas,[...]

Les coulisses du blogue, semaine 17: Avoir plus de visiteurs et autres questionnements existentiels

Nous voilà donc en cette dix-septième semaine du challenge des #CoulissesDuBlog auquel je participe depuis janvier... Maintenant visiblement seule blogueuse qui s'acharne toujours à écrire mon billet du lundi.... Ce qui m'amène, je suis forcée[...]

8 commentaires sur “Les coulisses du blogue, semaine 10: Mon entourage face au blogue

    1. Bonjour Mylène ! C’est clair que la thématique du blogue est un grand élément lorsqu’on parle des réactions de l’entourage. Un blogue moins personnel suscitera forcément moins de réactions négatives. Bien qu’honnêtement, je n’ai reçu moi-même que de bons commentaires de façon générale.

      Marie

  1. Bonjour Marie ! Mes proches ignorent purement et simplement l’existence de mon blog. J’ai commencé mon blog avec des sujets légers, mais il est vrai que je ne m’en contente pas et il m’arrive d’aller sur des billets humeurs relativement personnels. Je suis gênée que des proches puissent être au courant. Mon blog est mon espace et pour m’éviter toute censure et pour maintenir la sincérité et le naturel de mes propos, je préfère conserver cet espace secret.
    Et si un proche faisait de moi un personnage de roman, j’ignore comment je réagirais. Cela dépendra de la manière dont je serais dépeinte, je crois. Si je passe pour une vraie peste ou une mégère, je risque de l’avoir mauvaise… Forcément. Et tout va dépendre de ce qui va être dit à mon propos. Cela me gênerait peut être, uniquement si les lecteurs étaient en mesure de faire le parallèle entre moi, personnage de roman, et moi, réelle.

    Bonne journée, et à très vite.
    https://curlyhecstuli.wordpress.com/2017/03/05/blog-secret-entourage/

    1. Bonjour ! Je suis d’accord qu’il y a une part de volonté de préserver une certaine liberté d’écrire lorsqu’on décide de ne pas le dire. Mais c’est certain qu’il y a moyen d’écrire en s’inspirant des gens plus qu’en les racontant vraiment, eux. Je comprends cette gène de parler de l’existence d’un blogue pour celui qui écrit. J’ai eu souvent moi aussi cette crainte de me sentir moins libre. Je pense que c’est du cas par cas.

      Maire

  2. Bonjour Marie,
    J’adore programmer mes articles, je le fais presque systématiquement, surtout si j’ai de l’avance (tout le contraire d’en ce moment…).
    Pour répondre à tes questions, ça ne me dérangerait pas de me retrouver personnage de roman mais je pense que je préfèrerais le savoir ! Ton blog à un sujet très particulier alors la question de ton entourage est en effet bien plus délicate. Pour ma part, seuls ma famille et mon copain sont au courant car j’ai très peur du « regard » des autres quand à mon blog, alors pour le moment j’attends. C’est dommage car je serais ravie qu’on me dise qu’on apprécie mon blog…
    À bientôt,
    Romane – http://leblogderomane.com

    1. Bonjour Romane ! Je pense sincèrement qu’on se met soi-même beaucoup de pression et que l’entourage est beaucoup moins critique qu’on ne s’y attend quand on lui donne la chance. Tous mes proches savent maintenant et je n’ai pas eu de mauvais commentaires. Au fond, il faut se dire que ce n’est pas la fin du monde d’écrire. Et que, comme dans tout, c’est probablement normal que certains aiment, d’autres moins.

      C’est à soi qu’on doit répondre avant tout !

      Quant a programmer des articles, je le fais depuis peu et j’avoue que ça aide beaucoup a avoir une meilleure régularité dans la mise en ligne des billets.

      Marie

  3. je crois que je ne serais pas gêné d être un personnage de roman
    avoir un blog parfois c est avoir une même personnalité mais plusieurs vies perso j adore

    1. Bonjour Tania ! Comme toi, c’est cette possibilité d’avoir plusieurs vies qui vient me chercher moi aussi. Cette capacité de faire des choix ici que je ne ferais pas nécessairement dans le réel. c’est plutôt libérateur je trouve.

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.