Les coulisses du blogue, semaine 15: La ligne éditoriale ou la danse en ligne avec son sujet

Pixabay

Je ne sais pas si ce n’est que moi mais il me semble que parler de ligne éditoriale lorsqu’il est question d’un blogue, ce n’est pas une mince affaire. Mais comme c’est là le sujet de cette quinzième semaine des #CoulissesDuBlog, je me suis décidée à me pencher sur le sujet!

Comme beaucoup de blogueurs j’imagine, j’ai commencé à écrire ce blogue en étant bien loin de me douter que je pouvais être lue par quelqu’un. Et j’en suis consciente ! Ça peut sembler paradoxal ! Écrire sur le web et imaginer qu’on puisse ne pas être lue, on peut penser que c’est un peu comme monter sur le toit d’un immeuble et crier. Et s’imaginer naïvement que personne ne nous entende.

Pourtant, bien qu’on nous dise sans arrêt que sur internet, rien n’est confidentiel, c’est un fait qu’on peut, paradoxalement, écrire sur le web sans être lus pour autant. Ou très peu.

Bref! Quand j’ai débuté ce blogue, ça a été d’une façon totalement décomplexée, convaincue comme je l’étais alors que personne de toutes façons n’allait me lire! Perdue comme j’avais alors l’impression de l’être dans cette marée de blogues sur tous les sujets et de toutes les couleurs !

Toutefois, avec les années, et surtout, avec la liste des abonnés de mon blogue qui ne cesse de s’allonger (en plus de vous tous qui me suivez sur ma page Facebook), la question de la ligne éditoriale – et de la nécessité d’en définir une surtout – m’apparaît de plus en plus fondamentale.

Pourquoi ?

Tout bonnement parce que la ligne éditoriale, c’est rien de moins que l’identité d’un blogue. C’est ce qui fait que la personne qui arrive comprend en un clin-d’oeil dans quel univers elle se retrouve parachutée. Mais surtout, c’est ce qui permet à la personne qui écrit – dans le cas présent, moi ! – de savoir sur quel genre de sujet il est intéressant que j’écrive (ce qui est loin d’être inutile quand on veut éviter de se disperser!). Mais également, comment j’ai envie d’en parler dans mes écrits.

Ou encore, sous quel angle.

Bien sur, un blogueur peut très bien, je pense, décider d’écrire sur n’importe quel sujet, selon ses envies. Mais il y a des chances je pense que le lecteur qui arrive ait le sentiment de se retrouver devant un journal intime…. Ce qui peut provoquer un malaise, comme je l’ai moi-même déjà ressenti en arrivant sur d’autres blogues parfois.

Mais je vous entend!  «Oui mais cette blogueuse, qu’est-ce qu’elle raconte ! Elle aussi traite de sujets parfois très personnels dans ses écrits» vous dites-vous en ce moment !

Et oui ! Clairement, j’ai abordé sur ce blogue des sujets parfois très personnels en partant justement du principe, dans un premier temps, que de toutes façons, nous étions ici en petit comité. Mais surtout, avec le sentiment qu’en tant qu’humains, nous passions probablement un peu tous par les mêmes étapes. Et cela même si devant les péripéties de nos vies, on a parfois envie de dire «Pourquoi est-ce que ça n’arrive qu’à moi tout ça ?»

La vérité, j’en suis convaincue, c’est qu’en tant qu’humain, on passe pas mal tous par sensiblement les mêmes étapes. On naît. On meurt. Et entre les deux, on tente de faire de son mieux. Parfois même, on trouve du sens, si on est chanceux. On se fait des amis, on en perds d’autres. On imagine avoir trouvé sa voie. Avant de réaliser qu’on s’est un peu perdus par moments.

Bref ! Mes histoires de familles un peu échevelées, j’ai toujours eu le sentiment que je n’avais rien inventé avec ça ! Toutes les familles ayant leurs histoires. La vôtre aussi, probablement!

Néanmoins, avec les années, j’aime croire que je peux traiter de beaucoup d’autres choses. Parce que mes histoires de familles un peu bringuebalantes, je ne suis bien sur pas que ça !

Alors parmi les sujets qui me rendent loquaces, vous l’aurez compris, il y a la vie de couple. Mais aussi, cette éternelle conciliation travail famille quand on a des enfants et qu’on s’acharne, comme moi, comme vous peut-être même, à croire qu’on peut mener aussi de front une carrière.  Alors, clairement, mieux vaut en rire ! Au moins un peu ! Parce que pour l’heure c’est sans doute la seule chose en ce bas monde qui ne soit pas encore taxée !

Au final, parfois je me dis que tous ces sujets, c’est peut-être beaucoup sur un seul blogue ! Mais tant que j’aurai cette conviction de ne pas trop me disperser, j’imagine que je pourrai y voir une certaine ligne éditoriale qui soit pour le moins logique et cohérente.

—————————————————–

« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine de cette année 2017, je publierai un article dans lequel je partagerai avec vous les dessous de mon blogue.

Pour avoir accès aux billets des autres participants, dirigez-vous vers ce lien.

Vous  pouvez également participer à cet événement, en cliquant sur ce lien pour prendre connaissance des conditions telles que définies par Mia.

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Les coulisses du blogue: Marques et blogs ou la danse du clic

Le lien entre les blogues et les marques, sujet délicat s'il en est un, n'est-ce pas ? Et c'est justement la question de cette semaine interblogues #CoulissesDuBlog auquel je participe depuis janvier. Parce que jusqu'à un certain point, la[...]

Les coulisses du blogue, semaine 6: Pourquoi je blogue?

S'il y a une question à laquelle on néglige trop souvent de répondre lorsqu'on débute un blogue c'est à mon avis celle du «pourquoi?» Et pourtant, c'est celle qui me semble être la plus pertinente à[...]

Les coulisses du blogue, semaine 18: Le meilleur conseil blogging que j'aie reçu (ou que j'aurais aimé recevoir!)

En cette dix-huitième semaine de l'interblogue #CoulissesDuBlog dans lequel je suis toujours en course, on se demande en quoi pourrait bien consister le meilleur conseil qu'un blogueur débutant puisse souhaiter recevoir. Et je vous rassure ![...]

Les coulisses du blogue, semaine 11: Du temps pour écrire

Écrire ? Oui mais quand? C'est sans doute là la question existentielle la plus persistante à laquelle nous sommes confrontés quant on tient un blogue, n'est-ce pas ? Parce que bien sur, les billets, ça n'apparaît[...]

#CoulissesDuBlog, prise 23: De l'art de l'inspiration

«La créativité, ce sont des ailes qu'on s'autorise» (-Sophie Fontanel) L'inspiration selon Larousse: Mouvement intérieur, impulsion qui porte à faire, à suggérer ou à conseiller quelque action : Suivre son inspiration. Enthousiasme, souffle créateur qui anime l'écrivain, l'artiste,[...]

2 commentaires sur “Les coulisses du blogue, semaine 15: La ligne éditoriale ou la danse en ligne avec son sujet

  1. moi je ne raconte pas de choses personnelles même si je pense qu en parlant de mes voyages et de ma façon de voyager
    on peut savoir pas mal de choses sur moi
    la ligne éditoriale s est imposée d elle même

    1. Bonjour Tania ! C’est indéniable que la thématique choisie pour un blogue détermine pas mal le fait de raconter des choses plus ou moins personnelles. Et souvent aussi, la ligne éditoriale d’une certaine façon. Mais c’est clair que par la force des choses, à force d’écrire des billets, on révèle probablement aussi beaucoup de choses sans le savoir forcément.
      Ce qui est rassurant c’est de voir que notre ligne éditoriale peut très bien évoluer au fil de temps. Et soi même aussi sans aucun doute !

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*