Les coulisses du blogue, semaine 17: Avoir plus de visiteurs et autres questionnements existentiels

Pixabay

Nous voilà donc en cette dix-septième semaine du challenge des #CoulissesDuBlog auquel je participe depuis janvier… Maintenant visiblement seule blogueuse qui s’acharne toujours à écrire mon billet du lundi…. Ce qui m’amène, je suis forcée de l’avouer, à me demander parfois si je n’aurais pas sérieusement des airs de parenté avec un certain Forrest Gump. 

Vous savez ! Ce personnage de cinéma qui un moment donné, se met à courir, courir, courir. Sans savoir pourquoi ni même jusqu’où.

Jusqu’à ce qu’il décide tout bonnement un beau matin…qu’il a suffisamment couru. Et s’arrête…

Quelque chose comme cinq ans plus tard.

Aussi, le sujet de la semaine étant ce questionnement de savoir comment, lorsqu’on a un blogue, nous devrions nous y prendre afin de rejoindre et surtout, de retenir, de plus en plus de visiteurs intéressés par ce qu’on écrit, m’apparaît en quelques sortes, cette semaine, un peu étrangement en profond décalage par rapport à là ou j’ai le sentiment d’en être présentement avec mon blogue…

D’où, sans doute, ma difficulté aujourd’hui à pouvoir prétendre que le plus grand rêve de ma vie en ce moment ce soit que vous soyez de plus en plus nombreux à me lire.

Car un peu étrangement, si les premières années, je n’aurais rien souhaité d’autre au monde (ou presque!) que d’avoir plus de lecteurs, c’est une évidence qu’aujourd’hui, au moment ou justement, vous êtes plus nombreux, j’ai un peu le sentiment, paradoxalement et d’une façon un peu choquante, d’avoir fait le tour.

Bref!

Des tas de billets sur un peu tout et rien. Des textes écrits pour rien, pour passer le temps, pour occuper mes heures. Des mots jetés au hasard un peu comme une bouteille à la mer, sans certitude que quelqu’un ne la trouve un jour. Et qui à certains moments, m’ont donné presque l’impression d’avoir leur vie propre. Au-delà de moi et sans que je n’aie à faire le moindre effort.

Parce que, les mots comme l’eau, coulaient. Tout simplement. Un peu comme un fleuve qui ne se demande pas s’il devrait aller par-ci ou par là. Mais qui se laisse aller et fait son chemin tout simplement. Parce que c’est tout ce qu’il sait faire. Et que par conséquent, il ne se pose aucune question sur un éventuel ordre du jour qui s’imposerait ou pas.

Alors que ce blogue existe depuis l’été 2009, ces jours-ci je me remets sérieusement en question.

Ais-je fait le tour ?

Alors oui ! Je vous le confirme! Ce matin, je suis bel et bien sortie du sujet de cet interblogue. Comme la rivière de son lit parfois.

Mais une grande question demeure. Une question qui elle non plus n’attendra pas mon bon vouloir pour trouver sa réponse.

Sommes nous dus pour nous retrouver…ailleurs ?

—————————————————–

« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine de cette année 2017, je publierai un article dans lequel je partagerai avec vous les dessous de mon blogue.

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Les coulisses du blogue, semaine 3: les fautes d'orthographe

Je ne sais pas si ce n'est que moi mais il me semble que depuis un  moment déjà, la qualité de la langue a sérieusement décliné sur internet ! Avez-vous remarqué ? Ou peut-être n'est-ce simplement qu'une[...]

Les coulisses du blogue, semaine 9: Les commentaires

Cette semaine, dans le cadre de l'interblogue  #CoulissesDuBlog, on parle de...commentaires ! Et personnellement, je suis sincèrement d'avis que le nec plus ultra du bonheur pour un blogueur (que dis-je! Le Saint-Graäl!), c'est incontestablement....de recevoir[...]

#CoulissesDuBlog, prise 23: De l'art de l'inspiration

«La créativité, ce sont des ailes qu'on s'autorise» (-Sophie Fontanel) L'inspiration selon Larousse: Mouvement intérieur, impulsion qui porte à faire, à suggérer ou à conseiller quelque action : Suivre son inspiration. Enthousiasme, souffle créateur qui anime l'écrivain, l'artiste,[...]

Les coulisses du blogue: Mon bilan de 2016

Il y a quelques années, j'avais participé à un interblogue, un événement alors pensé dans le but de rassembler des blogueurs de tous les horizons autour d'une même thématique. C'est au cours de cet événement[...]

#CoulissesDuBlog, prise 20: Hors de tous doutes, point de salut

Et oui! Il y avait bien longtemps que je n'avais pas écrit de billet sur les #CoulissesDuBlog ! Qu'à cela ne tienne ! Car quelle meilleure occasion que ce «retour» après une longue pause pour parler... de[...]

6 commentaires sur “Les coulisses du blogue, semaine 17: Avoir plus de visiteurs et autres questionnements existentiels

  1. Je te trouve vraiment forte, depuis janvier, tu écris chaque semaine pour les coulisses du blog, tu arrives toujours à écrire sur le sujet donné. Beaucoup de gens n’y arrivent pas. Je n’arrive pas à écrire toutes les semaines. Quand le sujet ne m’inspire pas et que je me demande ce que je vais écrire sur le sujet, parfois je me force à trouver un angle pour écrire et j’arrive à écrire. Parfois même si je me force à trouver un angle pour écrire, je n’arrive pas à écrire, donc je n’écris pas sur le sujet de la semaine.
    Tes billets sont toujours bien écrits et très intérressants, on sent que tu as vraiment un don pour l’écriture et que tu es passionnée par cela.
    Tu ne me connais pas mais je participe aussi à l’évenement « coulisses du blog ». Sur 17 sujets, j’ai écrit sur 11 sujets. Je ne sais pas pourquoi à partir de la dixième semaine, Mia ne validait pas mon commentaire dans lequel je mettais le lien de mon article (pour l’évenement, j’écris soit lundi ou mardi de la semaine du sujet, une fois, j’ai écris le jeudi) mais j’ai quand même continué à participer à l’évenement, à écrire sur les sujets donnés et à lire les articles des autres participants. J’ai même mis le lien de ton article sur la passion (semaine 14) dans mon article qui parle du même sujet. Cette semaine-là, comme toujours tu as été la première personne à écrire son article. Le lundi, je pars voir si Mia a publié son article (au début, c’était pour lire son article parce que je savais qu’elle allait publié son article lundi matin. Malheureusement, depuis quelques semaines, elle n’a plus le temps pour son événement), et après je vais sur ton blog pour lire ton article, je me dis que tu l’as déjà publié.
    Parfois je suis comme toi, je me demande si cela sert à quelque chose d’écrire des articles vu le nombre de vue sur beaucoup de mes articles (moins de 10 vues). Je ne suis pas dans la même situation que toi, mon blog est encore un bébé blog. J’ai crée mon blog fin novembre 2016.

    1. Bonjour Christelle ! C’est clair que ça demande beaucoup de persévérance de participer à un tel challenge sur une période d’un an ! Comme toi, je trouve un peu triste que Mia ait moins de temps pour poursuivre le challenge qu’elle a lancé mais pour le moment, je continue d’écrire le miens en me disant que ça crée une valeur ajoutée à mon blogue. Les coulisses du blogue, c’est un sujet qui sort des thématiques que je suis habituée à traiter et ça apporte une autre dimension. Mais c’est certain que tous les sujets ne m’intéressent pas toujours forcément. Ou parfois simplement, je ne sais pas trop quoi en dire parce que ça me concerne moins. Par exemple, cette volonté qui semble assez répandue chez les blogueurs de croire qu’ils peuvent faire de l’argent avec un blogue. En ce qui me concerne, je n’y crois pas.
      Au bout du compte, il faut voir ça comme un exercice de créativité. Je crois qu’on peut écrire sur n’importe quoi mais ça prend de la pratique pour qu’avec le temps, les idées viennent plus facilement.
      Comme nous semblons être les deux seules dernières persévérantes dans ce challenge, n’hésites pas à venir mettre le lien de ton billet ici lorsque tu l’as écrit. Je le mettrai à la fin du miens 😉

      Merci d’être venue te manifester ! Je me sentais bien seule !

      Marie

      1. Il ne faut surtout pas lâcher. Comme tu le dis, ton blogue est tout nouveau. Au début il faut écrire sans se questionner. Ça prend du temps pour sortir du lot. C’est pourquoi il faut absolument qu’il y ait le plaisir 😉

        Marie

  2. Bonjour,
    pour ma part je vous lis depuis quelques semaines grâce au challenge de Mia.
    J’ai découvert votre blog et directement je l’ai ajouté à mon application Feedly, qui me permet de vous suivre à chaque article. Comme vous, je suis un peu déçue de ne plus voir les articles de Mia, ou même la liste des autres blogueurs, même si j’imagine qu’elle puisse avoir plein de raisons de ce silence…
    bref, je voulais surtout vous dire que j’aime votre blog. Tantôt de la profondeur, tantôt de la légèreté, le tout avec beaucoup de transparence. Et je vous dis MERCI.
    Le fait que vous soyez «seule» à continuer à écrire me renvoie l’image de «tenir ses engagements» même si on se pose des questions… Ça me parle, car c’est une de mes difficultés parfois…. 😉
    Bref, je continuerais à vous lire… du coup, sachez que vous n’êtes pas «seule»

  3. Bonjour Tanya! Merci pour le message si encourageant! C’est vrai que c’est un long engagement d’écrire sur une période d’un an. Et parfois, il se produit des événements dans nos vies sur lesquels on n’a pas beaucoup de contrôle. Peut-être Mia est-elle appelée tout simplement ailleurs ces temps ci.
    J’ai moi-même failli ne pas écrire ce billet cette semaine. Puis je me suis rappelée que c’était pour moi que j’écrivais. Et pour quiconque me lit. J’y suis donc allée pour l’occasion d’écrire plus que pour l’effet de groupe.
    N’hésitez pas à venir mettre le lien de votre billet ici. Je serai toujours fidèle au poste 🙂

    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.