Les coulisses du blogue, semaine 9: Les commentaires

Crédit: Pixabay

Cette semaine, dans le cadre de l’interblogue  #CoulissesDuBlog, on parle de…commentaires !

Et personnellement, je suis sincèrement d’avis que le nec plus ultra du bonheur pour un blogueur (que dis-je! Le Saint-Graäl!), c’est incontestablement….de recevoir des commentaires. 

Parce que clairement, même si on écrit d’abord par plaisir, on écrit surtout dans l’espoir d’être lus.

Et, si bien sûr, le nombre de commentaire sur un blogue n’est pas nécessairement toujours le reflet de la fréquentation réelle du blogue en question, il ne fait aucun doute que d’en recevoir, c’est une source de motivation incontestable pour la personne qui écrit.

Parce que:

  • On se sent alors moins seul;
  • On réalise que ce qu’on raconte, ça rejoint quelqu’un quelque part;
  • Mais surtout, parce que les commentaires, bien banalement, il arrive également que ça inspire… de futurs sujets de billets.

À titre d’anecdote, je me souviens qu’au tout début de mon blogue, j’avais vraiment ce sentiment d’être seule dans le désert, avec pour seule lectrice mon amie Karla. De sorte que bien sûr, je me suis particulièrement lâchée au niveau des sujets touchés dans mes billets. Étant entendu que de toutes façons, personne ne me lisait !

Tellement qu’après un an, j’en étais venue à me dire que j’avais probablement fait le tour (Encore lui! Mon manque de vision légendaire!) et que le moment était peut-être venu de tirer ma révérence.

Comment ?

En annonçant tout bonnement à l’avance qu’à la date anniversaire des Chroniques d’une cinglée, c’en serait fini de mon blogue!

–          «Tu n’es pas sérieuse ? Tu ne vas pas faire un suicide blogual tout de même?» s’était alors emportée Karla ! »

Bref ! C’était en juillet 2010. Et comme prévu, j’avais fait mes adieux à ce grand monde virtuel dans lequel j’avais l’impression d’avoir encore moins d’importance qu’une fourmi… Mais vous connaissez la suite bien sur ! Puisque je suis encore là !

Car vous savez quoi ?

C’est le commentaire d’une lectrice (j’en avais au moins une alors !) qui m’a écrit un courriel pour me dire que mes billets lui manquaient, qui m’a incité à revenir raconter mes histoires.

Comme quoi, un seul petit commentaire, il arrive que ça fasse vraiment toute la différence. Et vous ne savez pas à quel point parfois, c’est une source de motivation et d’encouragement sans nom !

Alors la prochaine fois que vous tomberez sur un billet que vous aimez, n’hésitez surtout pas ! Peu importe le blogue, vous pourrez être convaincu d’avoir fait la journée de son auteur!

—————————————————–

« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine de cette année 2017, je publierai un article dans lequel je partagerai avec vous les dessous de mon blogue.

Pour avoir accès aux billets des autres participants, dirigez-vous vers ce lien.

Vous  pouvez également participer à cet événement, en cliquant sur ce lien pour prendre connaissance des conditions telles que définies par Mia.

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Les coulisses du blogue, semaine 11: Du temps pour écrire

Écrire ? Oui mais quand? C'est sans doute là la question existentielle la plus persistante à laquelle nous sommes confrontés quant on tient un blogue, n'est-ce pas ? Parce que bien sur, les billets, ça n'apparaît[...]

Les coulisses du blogue: Marques et blogs ou la danse du clic

Le lien entre les blogues et les marques, sujet délicat s'il en est un, n'est-ce pas ? Et c'est justement la question de cette semaine interblogues #CoulissesDuBlog auquel je participe depuis janvier. Parce que jusqu'à un certain point, la[...]

Les coulisses du blogue, semaine 8: Vie privée vs Vie bloguesque ou l'art de valser sur un fil

Alors que jusqu'à maintenant, et ce depuis les débuts de cet interblogue dédié aux coulisses de l'écriture de mon blogue, j'ai de façon générale eu une certaine facilité à écrire mes billets à l'avance, dire[...]

Les coulisses du blogue, semaine 15: La ligne éditoriale ou la danse en ligne avec son sujet

Je ne sais pas si ce n'est que moi mais il me semble que parler de ligne éditoriale lorsqu'il est question d'un blogue, ce n'est pas une mince affaire. Mais comme c'est là le sujet[...]

Les coulisses du blogue, semaine 17: Avoir plus de visiteurs et autres questionnements existentiels

Nous voilà donc en cette dix-septième semaine du challenge des #CoulissesDuBlog auquel je participe depuis janvier... Maintenant visiblement seule blogueuse qui s'acharne toujours à écrire mon billet du lundi.... Ce qui m'amène, je suis forcée[...]

10 commentaires sur “Les coulisses du blogue, semaine 9: Les commentaires

  1. Je viens de découvrir ton blog grâce au billet de Romane et donc de votre échange interblog. Ton blog a l’air très sympa et je comprends vraiment ce que tu veux dire à travers ton article. Parfois sentir que le travail que tu fournis plaît vraiment à une personne, cela est une très belle récompense! Puis les commentaires sont, à mon sens, une grosse partie du blog car c’est ainsi qu’on remarque si notre article plait et permet d’apprendre des choses en échangeant.
    Bises,
    https://lespetitsgateauxdumondedelamode.wordpress.com/

    1. Bonjour ! C’est vrai que l’interblogue est génial pour découvrir de nouveaux blogues ! Moi même j’en profite pour faire un peu le tour des participants ! De belles découvertes 🙂

      Au plaisir !

      Marie

  2. Bonjour Marie,
    Tu as entièrement raison, je suis toujours ravie de recevoir un petit commentaire sur mon article (heureusement que ma maman est toujours au rendez-vous) !
    J’ai beaucoup aimé ton histoire, je n’avais jamais réalisé que ça pouvait avoir un tel impact. Cette lectrice a bien fait de te laisser ce commentaire et c’est génial que tu sois toujours ici.
    À la semaine prochaine 😉

    1. Bonjour Romane ! C’est vrai que la plupart du temps, on se sent bien seul face à un blogue. Ce sont une minorité de blogues qui peuvent prétendre avoir des milliers et des milliers de lecteurs ! N’empêche qu’un seul lecteur peut faire la différence 😉

      Marie

  3. belle histoire
    c est vrai que les débuts ne sont pas évidents
    on pt se sentir seule
    bravo pr autant d années à bloguer
    moi je débute et je m amuse follement

    1. Bonjour Tania!

      Merci pour ton message ! Je ne peux que t’encourager à continuer avec ton blogue ! Oui on est seuls par moments mais à d’autres, nous vivons tellement de belles rencontres qu’on devient vite accro 😉

      Marie

  4. Bonjour Marie,
    J’aime beaucoup ton histoire parce que, je trouve, c’est un peu notre cas à nous tous qui commençons un petit blog. On a l’impression d’écrire pour l’ami (e), la maman/ le tonton qui nous suit et d’un seul coup : paf ! Le commentaire d’un total inconnu qui vient et te dit qu’il apprécie ce que tu fais… *danse de la joie \^^/*
    Continue comme ça !

    1. Bonjour ! C’est vrai que le premier commentaire provenant de quelqu’un qui ne fait pas partie de notre réseau, c’est super excitant ! C’est un peu la preuve que notre blogue « existe » enfin !

      Au plaisir !

      Marie

  5. Effectivement ! Tu sais, c’est grâce à toi si j’ai commencé à écrire mon premier blogue. Tu as été la première à me commander un bijou sur mon site Web il y a quelques années. J’étais tellement contente ! De fil en aiguille, j’ai commencé à lire ton blogue et lors de mon arrêt de travail en 2011, j’ai décidé de me remettre à l’écriture et j’ai choisi d’en faire un blogue. J’écrivais pour moi d’abord, mais je me disais que si je pouvais toucher ne serait-ce qu’une seule personne, ça ferait mon bonheur. Merci pour tes commentaires laissés sur mon blogue car oui, on se sent plutôt seule devant son clavier par moments. Je te remercie pour l’inspiration, et de m’avoir toujours encouragée par tes j’aime et commentaires, tant sur mon blogue que pour mes bijoux ! Longue vie aux chroniques d’une cinglée 🙂
    Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.