Les mots des autres… Anne Percin

Crédit: Pexels

«On dirait qu’il manque quelque chose: une place, quelque part, pour exister.

On se débat pour se tenir la tête émergée, on se voit pas plus loin que le bout de son nez et toutes les places sûres sont prises.

La solution est peut-être d’aller droit devant soi, sans se soucier de rien.»

(- Anne Percin, Les Singuliers)

 

 

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Les mots des autres...Annie Ernaux

«En ce moment même, dans les rues, les open spaces, le métro, les amphis, des millions de romans s'écrivent dans les têtes, chapitre après chapitre, effacés, repris et qui meurent tous, d'être réalisés ou de[...]

Les mots des autres ou pourquoi j'écris sur moi

Crédit: Photo-libre.fr Parce que parfois, les mots des autres résonnent en moi particulièrement... M'inspirent aussi. Un extrait dans la même veine que celui d'hier !  « Quand j’écris «je», je me sens à la bonne place » (Emmanuel Carrere,[...]

Du pouvoir de l'apparente insignifiance des vagues

«Pourquoi est-ce que je t'écris? Parce que j'en ai envie. Et parce que je ne veux pas attendre en silence la septième vague. Oui, ici on raconte l'histoire de l'implacable septième vague. Les six premières[...]

Les mots des autres...Annie Ernaux parlant de la réaction de sa mère lors de la publication du livre Les armoires vides

Et oui ! Je sais que je me fais plutôt rare ces jours ci... C'est qu'ayant pris un long weekend avec un vendredi de congé juste pour moi (le rêve !), je me suis plongée dans[...]

Instant de lucidité

En ce dimanche matin, tout juste une citation que j'ai pourtant trouvée tellement vraie... C'est tiré du magazine Question Psycho dont je vous avais parlé récemment, et de son dossier sur la quarantaine... « Il[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.