Les mots des autres….Chloé Holling

Pixabay

Parfois, en feuilletant les vieux journaux, j’ai l’impression que c’est là la meilleure façon que j’ai pu trouver pour tenter de me rassurer. Un peu comme si j’espérais ainsi trouver le début d’une preuve que la société évolue. Et qu’aujourd’hui, nous les femmes en particulier, tout autant que l’espèce humaine dans son ensemble, nous avons, au moins un peu, appris. Et, du moins il m’arrive de le penser, gagné au change… Bien loin des corsets qui enserraient nos grands-mères en leur temps.

Mais la vérité, n’est-ce pas que l’humanité tourne en rond sur elle-même?

On se le demande !

«Il faut être unique, mais entrer dans une case toute faite. Entrer dans une case, mais être originale. Être originale, mais pas marginale. Soigner son apparence, sans être objet sexuel. Séduire les hommes, en restant discrète. Ne pas castrer, ne pas se soumettre. Ne pas être une salope, mais faire l’amour comme dans du porno. Nonne multiorgasmique. Être drôle, mais pas clown. Être maquillée, mais pas tarte. Soft mais sophistiquée. Naturelle mais sexy. Exubérante mais rasée comme une militaire. Être mature, mais rester jeune. Rester jeune, mais pas gamine. Être mince, mais avec des seins. Être aux fourneaux, et au régime. Bonne vivante, affamée. Avoir du caractère – ah, attention, là, c’est trop: vous êtes hystéro. Ne pas vouloir fonder une famille à tout prix, mais en fonder une quand même. Travailler quarante heures par semaine mais préparer des plats bio «maison». Être une bonne mère, mais ne pas se perdre. Se perdre, c’est mal. Mais être une mauvaise mère, aussi. Vingt minutes par jour de yoga, mais toujours, toujours, garder le contrôle.

C’est sûr, ça ne laisse pas beaucoup de place pour révolutionner le monde..

(- «Fuck les régimes», Chloré Holling)

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Les mots des autres...Annie Ernaux parlant de la réaction de sa mère lors de la publication du livre Les armoires vides

Et oui ! Je sais que je me fais plutôt rare ces jours ci... C'est qu'ayant pris un long weekend avec un vendredi de congé juste pour moi (le rêve !), je me suis plongée dans[...]

Les mots des autres ou pourquoi j'écris sur moi

Crédit: Photo-libre.fr Parce que parfois, les mots des autres résonnent en moi particulièrement... M'inspirent aussi. Un extrait dans la même veine que celui d'hier !  « Quand j’écris «je», je me sens à la bonne place » (Emmanuel Carrere,[...]

Les mots des autres... Anne Percin

«On dirait qu'il manque quelque chose: une place, quelque part, pour exister. On se débat pour se tenir la tête émergée, on se voit pas plus loin que le bout de son nez et toutes[...]

Cinq blogueuses à découvrir...comme un cadeau que l'on déballe, bien longtemps après Noël !

Bloguer, je l'ai déjà dit, ça sauve parfois du précipice !  En plus de nous aider par la même occasion à préserver un semblant de santé mentale dans un monde ou le fait d'écrire constitue[...]

Les mots des autres...Dans une prison sans barreaux

« Mais le pire, quand on habite une prison sans barreaux, c’est qu’on n’a pas même conscience des écrans qui bouchent l’horizon; j’errais à travers un épais brouillard et je le croyais transparent » (- Simone[...]