Les mots des autres….Chloé Holling

Pixabay

Parfois, en feuilletant les vieux journaux, j’ai l’impression que c’est là la meilleure façon que j’ai pu trouver pour tenter de me rassurer. Un peu comme si j’espérais ainsi trouver le début d’une preuve que la société évolue. Et qu’aujourd’hui, nous les femmes en particulier, tout autant que l’espèce humaine dans son ensemble, nous avons, au moins un peu, appris. Et, du moins il m’arrive de le penser, gagné au change… Bien loin des corsets qui enserraient nos grands-mères en leur temps.

Mais la vérité, n’est-ce pas que l’humanité tourne en rond sur elle-même?

On se le demande !

«Il faut être unique, mais entrer dans une case toute faite. Entrer dans une case, mais être originale. Être originale, mais pas marginale. Soigner son apparence, sans être objet sexuel. Séduire les hommes, en restant discrète. Ne pas castrer, ne pas se soumettre. Ne pas être une salope, mais faire l’amour comme dans du porno. Nonne multiorgasmique. Être drôle, mais pas clown. Être maquillée, mais pas tarte. Soft mais sophistiquée. Naturelle mais sexy. Exubérante mais rasée comme une militaire. Être mature, mais rester jeune. Rester jeune, mais pas gamine. Être mince, mais avec des seins. Être aux fourneaux, et au régime. Bonne vivante, affamée. Avoir du caractère – ah, attention, là, c’est trop: vous êtes hystéro. Ne pas vouloir fonder une famille à tout prix, mais en fonder une quand même. Travailler quarante heures par semaine mais préparer des plats bio «maison». Être une bonne mère, mais ne pas se perdre. Se perdre, c’est mal. Mais être une mauvaise mère, aussi. Vingt minutes par jour de yoga, mais toujours, toujours, garder le contrôle.

C’est sûr, ça ne laisse pas beaucoup de place pour révolutionner le monde..

(- «Fuck les régimes», Chloré Holling)

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Les mots des autres ou l'art de se réinventer

Crédit: Photo-libre.frLe signe que l'automne est bel et bien revenu je pense, nous apparaît d'une évidence indéniable lorsqu'on se rend compte que les journées raccourcissent et défilent à une vitesse pour laquelle nous peinons à[...]

Les mots des autres: Erri De Luca et l'amour des vieux livres

  «Je lis des vieux livres parce que les pages tournées de nombreuses fois et marquées par les doigts ont plus de poids pour les yeux, parce que chaque exemplaire d'un livre peut appartenir à plusieurs[...]

Les mots des autres...ou Nancy Huston parlant de son besoin d'écrire

Crédit: Photo-libre.fr Dans une entrevue donnée à un journal Belge concernant son dernier livre, Reflets dans un œil d'homme, Nancy Huston parle de son désir-besoin d'écrire.... «Il est vrai que c'est plus un besoin qu'un désir. Ma mère[...]

Les mots des autres...De l'art de remplir le vide avec de la peinture ou avec des mots

«Je crois que c'est ça, un artiste. Je crois que c'est quelqu'un qui a son corps ici et son âme la-bas, et qui cherche à remplir l'espace entre les deux en y jetant de la[...]

Les mots des autres...La théorie

  « Un jour j'irai vivre en théorie, Parce qu'en théorie, tout se passe bien » (- Marc Lévy, Elle & Lui)  



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*