Les mots des autres…Le moins fiable de tous les narrateurs

«La vie en soi est le moins fiable de tous les narrateurs. Personne ne sait où va aboutir son histoire ni qui seront les héros qui en feront partie. J’ignore à qui appartient l’histoire que j’ai racontée. Je ne sais pas si c’est la mienne ou celle d’un personnage qu’il me reste à rencontrer.

Je ne suis certaine de rien.

Tout ce que je sais c’est qu’à tout moment la vie peut me surprendre. Elle va me faire tomber à genoux.

Et quand elle le fera, je vais devoir me rappeler que je suis mon père. Et aussi le père de mon père. Que je suis ma mère. Et la mère de ma mère.

Et même s’il est facile de s’apitoyer sur les tragédies qui nous frappent dans nos vies, s’il est naturel d’avoir du mal à voir autre chose que les moments pénibles qui nous font tomber à genoux, nous devons nous rappeler que si nous nous relevons et si nous faisons avancer notre histoire encore un peu, nous trouverons la chose la plus importante entre toutes.

Parce qu’au bout du chemin, il y a l’amour»

(Le film «La vie en soi» (VO Life Itself)

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

En passant...

Photo: PABvision.comCe matin, peu de temps pour écrire... Tout juste une petite pensée à partager... Quelques mots qui flânaient sur mon passage...  «L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à quelqu'un, c'est ce que quelqu'un[...]

Les mots des autres....Ces histoires que nous forgeons

«Je crois que nous avons désespérément besoin d'histoires, et surtout de celles que nous nous forgeons quand la réalité vacille. Parce que la réalité ne tient debout que si nous lui inventions une beauté.» (-Jean-François Beauchemin)

Le temps pour penser

En ce vendredi matin, une toute petite pensée à mijoter !«Ce ne sont pas les événements de leur vie qui troublent les humains, mais les idées qu’ils s’en font.» (Épictète)Bonne journée ;-)

Les mots des autres…ou faire table rase de la page blanche

Le fameux syndrome de la page blanche, quelle personne souhaitant écrire n’a pas connu cela un jour hein ? Voilà que je suis tombée ce matin sur cet article tiré de Slate  dans lequel on demande justement[...]

(Re)Naissance

«Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d’éclore.» (– Anaïs Nin )  Cette magnifique citation me fait penser à ce billet, écrit il y a bien longtemps[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.