Les mots des autres…Simone de Beauvoir

Crédit: Pexels

Qui pourrait affirmer sans rire que ces mots écrits il y a des décennies sont dépassés?

D’une pertinence troublante…

«N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. 

Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant.»

(-Simone de Beauvoir)

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Les mots des autres ou lorsque écrire...dérange parfois !

Quelques mots tirés d'une entrevue lue sur Internet...et dont j'ai eu envie de partager l'un des passages...  « Écrire est du côté de la transgression ; c’est dire «je», exprimer sa vérité, fût-elle dérangeante pour les[...]

Les mots des autres...Train de nuit pour Lisbonne

Nous laissons quelque chose de nous quant nous quittons un lieu. Nous y restons bien que nous en partions. Il y a des choses en nous que nous ne pouvons retrouver qu'en y retournant. Nous partons vers nous-même[...]

Instant de lucidité

En ce dimanche matin, tout juste une citation que j'ai pourtant trouvée tellement vraie... C'est tiré du magazine Question Psycho dont je vous avais parlé récemment, et de son dossier sur la quarantaine... « Il[...]

Les mots des autres...Mona Chollet

«J'ai vécu moi aussi immergée dans un monde ou il n'y avait rien de plus réel, rien de plus digne d'intérêt que les livres et l'écriture. Peut-être nos parents nous communiquent-ils parfois des passions si[...]

Les mots des autres...Dany Laferrière et son journal d'un écrivain en pyjama

« Tout le monde transporte un désastre fait souvent de toutes petites choses. Ou de grandes. Avant, je ne regardais pas autant les gens, aujourd'hui, je ralentis pour les observer. Ce livre, ne n'est pas pour[...]



1 commentaire sur “Les mots des autres…Simone de Beauvoir

  1. Certainement pas moi !
    Si certaines des expériences de De Beauvoir sont inhérentes à son époque (elle affirmait par exemple vouloir absolument un compagnon « plus intelligent » qu’elle, car il lui semblait que l’homme devait être supérieur pour conserver l’équilibre du couple), la plupart de ses idées ne le sont pas. Et elle écrit tellement bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*