Les mots des autres…Simone de Beauvoir

Crédit: Pexels

Qui pourrait affirmer sans rire que ces mots écrits il y a des décennies sont dépassés?

D’une pertinence troublante…

«N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. 

Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant.»

(-Simone de Beauvoir)

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Laisser la lumière briller

Histoire de mettre un peu de lumière dans ce samedi gris d'une époque, la nôtre, parfois bien grise elle-aussi... Ce magnifique extrait d'un texte de Marianne Williamson... Imaginons un instant... « Notre peur la plus profonde n'est pas que[...]

Les mots des autres ou pourquoi j'écris sur moi

Crédit: Photo-libre.fr Parce que parfois, les mots des autres résonnent en moi particulièrement... M'inspirent aussi. Un extrait dans la même veine que celui d'hier !  « Quand j’écris «je», je me sens à la bonne place » (Emmanuel Carrere,[...]

La sagesse du Fortune Cookies

Lu sur la note à l'intérieur d'un Fortune Cookies:  « Focalisez-vous sur votre objectif à long terme » Bonne idée sans doute ! Car suis-je la seule à penser que nous avons parfois un peu tendance à les oublier un peu[...]

Never Ending Story

Photo: PABvision.comVous le savez ! Les questions relatives à la filiation me fascinent particulièrement ! Ma façon bien à moi de tenter de répondre à l'éternelle question «Qui suis-je ?» ou encore, «Quelle est le sens[...]

Les femmes, la cinquantaine et la liberté d'exister

Avoir 50 ans, je me souviens que lorsque j'étais dans la jeune vingtaine, je voyais ça comme la vieillesse. Aujourd'hui, alors que j'aurai moi-aussi 50 ans dans quelques jours, je réalise que ça a[...]

1 commentaire sur “Les mots des autres…Simone de Beauvoir

  1. Certainement pas moi !
    Si certaines des expériences de De Beauvoir sont inhérentes à son époque (elle affirmait par exemple vouloir absolument un compagnon « plus intelligent » qu’elle, car il lui semblait que l’homme devait être supérieur pour conserver l’équilibre du couple), la plupart de ses idées ne le sont pas. Et elle écrit tellement bien.

Répondre à Aude Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.